DIEU, POURQUOI FAIS-TU TANT DE MYSTÈRES?

Mais, mon ami, le mystère n’existe pas, il représente simplement ce qui dépasse ton entendement actuel?  En lui-même, comme tu le sais, le mot mystère désigne ce qui est inconnu, inexplicable, gardé secret.  Au plan culturel, depuis l’Antiquité, il s’agit d’un rite, d’un culte, d’un savoir, d’un ensemble de doctrines et de pratiques spirituelles qui ne sont réservés qu’aux initiés dûment préparés.  Pour cette raison, ceux-ci n’étaient révélés que lors d’une cérémonie spéciale, tout à fait secrète, à laquelle n’étaient admis que des initiés ou des sujets initiables.  Ainsi, le Grand Mystère n’était révélé qu’au terme d’initiations successives.

Mais, comme tu le sais, dans la Tradition chrétienne, dont tu viens, le mystère désigne un dogme religieux révélé ou une vérité surnaturelle inaccessible à la raison mais que je donnerais à connaître en me révélant.  De ce fait, la foi et les vérités de foi dépasseraient les limites de l’intelligence, bien qu’elles ne mystereleur soient pas contraires.  Autrement dit, la démarche de la raison ne suffirait pas pour introduire dans la plénitude du sens de cette vérité sublime, d’où il lui faudrait une disposition intérieure d’accueil à mon don gratuit.  Vos théologies n’inventent-elles pas des choses inutilement compliquées?

Grâce au legs de mes avatars et des sages, en spiritualité, il est communément admis qu’il n’existe aucun mystère, puisque je n’ai jamais eu l’intention de cacher quoi que ce soit à qui que ce soit.  Il n’existe nul autre secret que ce que chacun se cache en entretenant le Voile de l’oubli ou des illusions.  Cette révélation sera difficilement admissible par des êtres endormis qui vivent dans l’ignorance et se complaisent dans leur ignorance crasse.  N’empêche que la raison, un instrument limité, dont je vous ai dotés pour vous aider à vous guider dans le monde de la densité, ne peut pas tout appréhender de ma Subtilité.  Certains aspects de ma Réalité et de ma Création ne peuvent se capter que par l’intuition, qui est le support de l’Esprit.

De ce fait, il faut comprendre dans la notion du mystère le fait qu’il faille atteindre un certain niveau de conscience pour comprendre les réalités divines, ce qui est possible dans la mesure où un être se rend digne de ces connaissances de manière à éviter d’en mésuser.  Dans les autres Mondes, comme ici-bas, il existe des Protecteurs, notamment le Gardien du Seuil, chargés d’assurer le maintien de la pureté des plans supérieurs de la Création.  Plus vous appréhendez une large part du mystère apparent, plus vous devenez conscient, plus vous vibrez d’une fréquence élevée.

Dans cette perspective, le mystère désigne ce qui est parfaitement naturel et conforme à la Loi cosmique, mais qui échappe encore à la compréhension ou à l’entendement d’un sujet particulier, notamment d’un être évolutif.  Car, à leur niveau, mes lois divines sont toutes accessibles et démontrables.  Pour cette raison, une chose ne reste mystérieuse que jusqu’au moment où elle est découverte, comprise, saisie, devenant connue.  Avant, elle n’est qu’ignorée par défaut d’avoir été sondée ou démontrée.  Dans ce processus de découverte, nul ne peut bien comprendre une réalité spirituelle qu’en fusionnant, en devenant un avec elle.  Et la meilleure manière de fusionner avec une réalité, c’est d’emprunter le sentier de l’amour.

Plus une réalité est couverte de mystère, plus le mental humain s’aiguise, se fait curieux.  Comme il convient de dire, il aime percer le mystère et en faire reculer la frontière.  Bien en prit à l’être humain de cultiver cette propension puisque, malgré les interdictions, il a fait reculer bien des mystères, il a balayé bien des superstitions, des croyances erronées, des spéculations fausses.  Il a envahi bien des aspects de l’inconnu et il a même pénétré dans la lumière de la sagesse.  L’humanité n’a-t-elle pas produit un bon nombre de Maîtres réalisés?  Et que signifie la réalisation, si ce n’est un degré avancé de fusion avec ma Vérité divine ou avec ma Lumière spirituelle?

Vous ne perdez jamais votre temps à tenter de sonder un mystère pour soulever le voile de l’obscurité ou pour regarder à travers lui.  Plus vous le faites, plus vous apprenez de choses sur votre propre réalité.  Ainsi, vous rendez peu à peu l’incompréhensible compréhensible, faisant un pied de nez aux sectaires de tous acabits, surtout à ceux qui aiment faire planer les mystères pour protéger leur ascendant sur vous.  Mais vous devez toujours vous méfier de vous donner l’illusion de comprendre ce qui n’est pas compréhensible, vous trompant vous-mêmes sur vos preuves apparemment pratiques et rationnelles.  Comme vous gagnez également à éviter de mentaliser certaines de vos intuitions, car, alors, vous vous emprisonnez dans vos concepts intellectuels, ce qui pourrait vous empêcher d’expérimenter une réalité qui échappe purement à votre entendement.

Tout est en haut comme en bas, mais de façon inversée et analogique, non de façon symétrique ni dans une même densité.  Par exemple, c’est ainsi que l’être humain définit le temps et l’espace et dit les comprendre, alors qu’il reste incapable de percevoir toute l’incidence de la relativité, qui n’est pour lui qu’une théorie.  De même, la conception qu’il a de mon Être ne correspond pas à ma Réalité pure, car j’ai prévu que tout ce que l’être humain peut savoir de moi, c’est que Je Suis Celui qui suis.  Je Suis : Je Suis!  Et ce mystère, il ne s’appréhende pas par la raison, mais par un état d’être lors de la fusion finale, ce que vous appelez l’Illumination suprême ou le Retour à la Maison du Père-Mère.

© 2009-2015 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur