DIEU, QU’ATTENDS-TU VRAIMENT DES HOMMES?  COMMENT POUVONS-NOUS TE SERVIR DANS L’IMMÉDIAT? QUEL EST LE BUT QUE NOUS DEVONS ATTEINDRE DANS LA VIE TERRESTRE?

 

Bien des gens se demandent, comme toi, ce que la Source attend d’eux et comment ils peuvent mieux la servir.  Mais je dois te répondre que, à proprement parler, la Source n’attend rien de personne d’entre vous.  La Source ne tient à rien d’autre qu’à vous rappeler, en toute simplicité, sa promesse et votre serment : l’assurance de vous rappeler, un jour, de ce que vous êtes, qui n’est absolument pas ce corps auquel vous vous identifiez si fortement, et qui n’est pas davantage ce vous avez créé dans la troisième dimension, où vous vous êtes, en quelque sorte, piégés et enfermés.

Je suis bien placé pour vous dire que la Source n’attend rien de vous, à part le fait que vous soyez parfaitement, soit que vous réalisiez intégralement ce que vous êtes.  C’est-à-dire qu’elle n’attend rien au sens où vous entendez cette expression.  Elle ne vous demande que de réaliser le Soi et l’État d’être parfait à votre manière et à votre rythme.  Dans l’État d’être parfait, que vous appelez le Soi, il n’y a que l’Être dans la Vibration de l’Éternel présent, donc il n’y a pas de question ni de réponse puisque tout y est évidence.

Ainsi, demander ce qu’attend de vous la Source ne veut rien dire au niveau transcendant du Soi.  Il n’y a que le réveil de la promesse originelle et de votre serment initial.  Autrement dit, il n’y a que la résurgence de votre État d’Être.  Il s’agit de la dissolution du voile de l’oubli, de la cessation de la séparation.  Mais cet accomplissement est de votre fait.

L’important, qui peut vous motiver, c’est que, pour celui qui a contacté le Soi, la Lumière n’est plus au service de l’ego puisque l’ego se met au service de la Lumière.  En cela, il n’existe nul obstacle d’âge de condition physique ou psychique, de rétribution karmique ou de quoi que ce soit d’autre.  Dans la vie, à part vous-mêmes, rien ne peut vous empêcher de vous établir dans le Soi.   C’est-à-dire qu’il n’y a que les réticences et les résistances qui subsistent dans votre propre mental et dans votre ego qui puissent vous empêcher d’accéder à la Vérité.

Évidemment, la réalisation du Soi comporte l’ouverture d’une Porte particulière correspondant à l’activation ou au passage de la Porte étroite.  Jamais les émotions ou les élucubrations du mental ne pourront vous faciliter le passage de cette huitième Porte (aussi dit le neuvième Corps).  Au contraire, ce n’est que dans l’arrêt de l’activité mentale et des interférences émotionnelles que peut se produire son ouverture qui implique la renaissance à la Vérité.  Jamais aucune émotion ni aucune activité intellectuelle ne vous permettront d’atteindre cet État de grâce, de félicité et de plénitude.

Dans ces dernières affirmations, je n’entends nullement dénoncer, dénigrer ou porter atteinte à qui que ce soit, je vous invite simplement à prendre conscience que la Vérité ne résidera jamais dans la connaissance, si vaste qu’elle soit, ni dans l’application d’un quelconque savoir ésotérique ou initiatique, ni dans une révélation provenant de l’intérieur.  La Vérité ne peut être atteinte que par la conscience de la  Vibration unique, de manière instantanée, projetant dans la félicité suprême.

La réalisation du Soi ne s’obtiendra jamais par les divers moyens que vos guides ou instructeurs spirituels vous ont donnés, dans le sein de la matrice illusoire que les Maîtres orientaux ont appelé, il y a for longtemps, la ((Maya)).  Car vous ne pouvez tirer de l’Illusion en étudiant l’Illusion.  Bien au contraire, ce n’est qu’en abdiquant, en lâchant prise, en vous abandonnant à l’Intelligence et à la Puissance de ma Lumière que vous pouvez parvenir, un jour, en l’espace d’un instant, retourner votre Conscience de l’ego au Soi.

En fait, le passage de la Porte étroite, dont Jésus vous a déjà parlé, représente, à sa façon, une forme de retournement à un point de croisement.  Par vos incarnations successives, vous plongez au sein d’une conscience limitée, falsifiée, où prédominent la peur, la douleur, la tristesse, l’activité mentale et le  jeu des émotions, vous enfermant toujours davantage dans des schémas de conditionnement, créés pour vous afin de vous enfermer de plus en plus dans l’Illusion, notamment dans l’espoir que, le jour d’après, tout puisse aller mieux.  Mais, après de nombreuses expériences, quand vous n’avez plus rien à apprendre de la réincarnation, vous parvenez à trouver le moyen de vous échapper de la Roue des existences.

Il ne peut y avoir de Vérité, comme il ne peut y avoir de véritable joie, dans le jeu des émotions, les activités mentales, les soubresauts de l’ego, qui est la création gonflable de l’intellect.  Ce n’est précisément qu’en cessant toutes ces activités ou ces jeux que peut s’ouvrir la Porte donnant accès au Soi, vous amenant à vivre une joie sublime, l’état de félicité absolue relié à cette découverte et à l’établissement de la conscience au sein de la Vérité.  C’est à cet accomplissement que vous êtes maintenant appelés dans la présente phase d’Ascension.

De toute évidence, votre mental, vos émotions, vos structures de vie, vos fonctions même au sein de cette vie illusoire, dans la matrice terrestre, peuvent longtemps vous éloigner de votre but et de ce que vous êtes. Qu’il s’agisse des proches qui ne vivent pas la même chose que vous, des choix d’activités qui, pour ainsi dire, vous nourrissent, de vos jeux de rôle et vos divertissements sociaux, de vos interactions avec autrui, voilà autant d’éléments sclérosants comportant d’importantes restrictions à votre accès à votre Soi et à votre Conscience d’être.

Mais cela ne veut pas dire que vous deviez faire disparaître de l’extérieur tout ce qui forme votre environnement?  Il s’agit simplement de laisser s’établir en vous ma Grâce.  Vous ne devez pas renoncer à vivre, mais renoncer à exprimer un contrôle ou à manifester un pouvoir dans les divers aspects de votre vie de manière à retrouver votre maîtrise sur vous-mêmes.  Vouloir diriger ou contrôler, vouloir le bien plutôt que le mal (ou l’inverse), vouloir que tout aille bien, ce n’est pas le propre de la Vérité et de la Grâce. Le Soi plane bien au-delà de ces contingences puisqu’il est la réalisation d’une vibration consciente vous amenant à expérimenter les divers aspects de la vitalité (ou les multiples Feux, comme le dit la tradition hindoue) se traduisant par des manifestations diverses et variées dans la région de votre poitrine et tout le long de votre colonne vertébrale.

En fait, être dans l’Ici et Maintenant ne vous appelle pas à se lancer en permanence dans la créativité puisqu’elle est forcément une projection et qu’elle n’est pas la réalité d’Être.  La créativité requise pour s’accomplir se déroule dans l’immanence, d’où le terme exact est création, plutôt que créativité.  La créativité est la projection à l’extérieur de vous d’un objectif ou d’un but représentant une manifestation en miroir.  La seule chose qu’il y ait à créer, c’est vous-mêmes. Pourtant, il ne s’agit pas, à proprement parler, d’une création, mais d’une révélation et un dévoilement.  Le but de la vie n’est pas davantage d’explorer, mais de vivre dans l’Instant présent, conformément à votre liberté.  Il n’y a rien à explorer puisque, dans le Soi, tout vous est connu en totalité.

Voilà comment, à partir du moment où un être se centre dans l’Ici et Maintenant, il ne pense plus à se questionner.  Le questionnement représente l’urgence de celui qui vit dans le temps : il sert d’aiguillon le forçant à se recentrer.  À partir du moment où vous prenez conscience du Soi, vous vous réalisez, car le Soi est tout simplement, quelles que soient les circonstances extérieures, quel que soit le temps, quels que soient les événements, quels que soient vos réalités contingentes.  Dès ce moment, il n’existe plus de question pertinente, ce qui écarte le questionnement.  En effet, la réalisation du Soi n’est absolument pas limitée à votre temps linéaire, il n’a que faire du temps qui file.

Mais, une fois qu’il l’a découvert, chacun vit le Soi comme bon lui semble, ce qui ressort des propos de ceux qui l’ont réalisé et ont décrit, en mon nom, cet accomplissement.  Si vous voulez parvenir rapidement à cet accomplissement, abandonnez tous vos désirs, toutes vos attentes, toutes vos créations et  donnez-vous intégralement à ma Lumière et mettez-vous entièrement au service de l’Amour universel.  Apprenez à être et à vous établir dans votre Vérité.  Car c’est qu’en perdant tout que vous trouverez le Tout.

© 2009-2012 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Emprunté au site www.larchedegloire.com.  

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.