DIEU, LA LOTERIE EST-ELLE UN BON MOYEN DE SE RELIER À TON ABONDANCE?

 

La loterie fait mirer l’illusion d’un gros lot tentant de faire jouer la fortune sans la moindre injustice.    Mais, bien qu’elle représente une véritable arnaque du peuple, parce qu’elle fait peu de gagnants et parce que les connaissances et la stratégie n’y peuvent rien, certains continuent de conjecturer.  Même s’il ne s’agit pas d’un jugement de valeur à ce propos, vous ne devez pas vous raconter d’histoires : par elle, des millions de participants font un ou quelques riches d’entre eux, sans possibilité de choix de leur part.  Le gagnant s’enrichit toujours au détriment de nombre de malheureux qui ont misé et espéré autant que lui, même s’il n’est pas entièrement responsable de cette occurrence.

loterieTout bien considéré, vous pouvez considérer comme de l’hypocrisie sociale le fait qu’un gouvernement, par le biais de la loterie, recoure à une publicité tapageuse, brillante et séduisante, pour inciter ses citoyens à miser toujours davantage dans les loteries et les jeux de hasard.  Il fait état de gains importants, mais il garde secrète la liste impressionnante de perdants qui participent à ses taxes déguisées.

En général, ce sont les gens les plus démunis parmi vous qui consacrent une proportion disproportionnée de leurs ressources ou de leurs revenus à la loterie dans l’espoir que la chance allège leur triste sort.  Inconsciemment, cette couche de la population considère que la loterie représente le meilleur moyen pour égaliser les chances de réussite ou d’avancement dans la société puisqu’elle semble offrir des chances égales au riche comme au pauvre.  Mais, dans votre amour, si vous aviez d’autres moyens plus inventifs et évolutifs à leur présenter pour les tirer de leurs limites, peut-être que les jeux de hasard ne feraient pas long feu.

Après la phase d’euphorie qui suit un gain considérable, pour une personne mal préparée psychiquement, la vie peut devenir un terrible cauchemar plutôt qu’une libération définitive.  Et cet enfer peut commencer par l’insinuation subtile, dans le psychisme, de l’inquiétude de perdre ses acquis ou de se les faire enlever de façon injuste ou arbitraire qui accompagne toute nouvelle acquisition.  Curieusement, il est rare qu’un pauvre qui s’est enrichi par la loterie reste riche longtemps puisqu’il ne maîtrise pas l’art de la finance.  Dans de nombreux cas, après quelques mois ou quelques années, il finit même pas se retrouver dans une situation plus pénible qu’avant son gain, particulièrement au chapitre des relations humaines.

Le plus grand danger de la loterie, c’est d’entretenir chez un être les illusions matérielles et l’apathie par rapport à son destin et de l’amener à dédaigner les moyens créatifs qui pourraient lui permettre de devenir plus évolutif.  Quand on fait davantage confiance à la loterie qu’au Créateur pour asseoir sa richesse et améliorer son destin, on démontre qu’on a laissé s’introduire dans sa vie un dérapage au niveau de sa conscience.

N’empêche que c’est le droit de l’être humain de se distraire et que, en principe, rien ne s’oppose à ce qu’il le fasse occasionnellement dans les jeux dits de hasard.  Celui qui expose au jeu des petites sommes, sans déséquilibrer son budget personnel ou familial, sans disperser son attention de l’essentiel, n’a pas à se faire des reproches lorsqu’il se délasse ou se divertit, peu importe la manière qu’il prend pour y arriver.

Ce qu’il faut réprouver dans ces jeux, c’est l’habitude qu’engendre le goût de l’oisiveté, ce qui incline vers la griserie et qui entraîne dans la frénésie, pouvant conduire à l’apathie spirituelle ou à un désastre financier.  Le joueur invétéré ou compulsif, qui vit dans le désarroi, l’abrutissement, plongeant dans un véritable enfer intime, s’expose non seulement à perdre ses mises, mais aussi à créer un besoin artificiel, parfois irrépressible, engendrant des problèmes insolubles.  Il en vient à vivre hors du monde, consacrant trop de temps à son loisir préféré, dispersant bien des énergies précieuses dans le vide, la tension, l’inquiétude et l’énervement.

S’il fallait donner un conseil, on pourrait donner le suivant : si quelqu’un s’expose à prendre goût au jeu et à s’y abêtir, celui-là devrait s’en abstenir.

En passant, je peux confirmer que, dans l’ordre évolutif, par un effet vibratoire relié à l’impact de la lumière, il est rare qu’un chercheur spirituel gagne des grands montants à ces jeux, d’où il aurait intérêt à chercher ailleurs sa richesse.  Comme cela peut toujours arriver, il peut y participer, mais ce ne devrait pas être par ce moyen qu’il augmentera sa fortune.

Dans le cas d’achat de billets de loterie, il suffit à un individu d’acheter un seul billet pour s’attirer ce qu’il peut avoir attiré par ce moyen : dans sa sagesse omnisciente, la Providence sait ce qu’elle fait et elle sait comment atteindre une personne particulière, même par ce moyen.  En acheter davantage constitue un doute en regard de la Causalité, ce qui peut entraîner un détraquement du processus d’attraction et perturber les résultats.

© 2009-2015 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.