Malgré les dangers liés à l’exposition intensive ou prolongée au soleil, à cause de la pollution et de l’amincissement de la couche d’ozone, il faut se garder de négliger les nombreux bienfaits de l’héliothérapie, la thérapie par l’exposition à l’astre du jour.  Parmi ses propriétés reconnues, on sait que ce dernier rythme les cycles biologiques et qu’il entretient l’équilibre psychique.  Tous reconnaissent d’instinct que l’exposition raisonnable au soleil augmente la sensation de détente, de plénitude, de bien-être et le plaisir de vivre.

soleil1En effet, le soleil relève l’humeur, agissant comme antidépresseur, il active la circulation et il renforce le système immunitaire.  Il favorise la synthèse cutanée de la vitamine D, que nul ne peut élaborer sans son intervention, aidant la fixation du calcium dans les os et augmentant l’absorption du phosphore dans l’organisme, devenant un facteur antirachitique, calmant la nervosité et améliorant la santé cardiaque.  À ce propos, ses rayons ultraviolets aident à faire baisser le taux d’acidité dans le corps et ils réduisent l’inflammation;  quant à ses rayons infrarouges, ils produisent un effet analgésique.  Le soleil stimule les glandes endocrines, notamment la thyroïde, qui joue un rôle dans la croissance et la régénération cellulaire.  Bien dosée, l’exposition au soleil peut corriger le psoriasis, le vitiligo et le lupus vulgaire.  Dans le domaine de la spiritualité, on sait encore qu’il accroît et active la force vitale dans l’environnement.

Malgré la brièveté de ce résumé, on comprend mieux pourquoi la consultation des spécialistes de la santé physique et mentale augmente durant l’hiver et les longues périodes de grisaille.  L’absence de lumière agit autant sur le corps que sur le psychisme.

Même si on avait prolongé la liste des bienfaits du soleil, on serait resté loin de tout dire pour ce qui le concerne.  Ne s’agit-il pas de la source d’énergie principale de notre système planétaire?  Du reste, en plus d’émettre des rayons qui ont une incidence physique et psychique, il représente un moteur d’évolution.  Car il n’y a pas que l’aspect des effets concrètement constatables qui militent en faveur d’un travail régulier avec le soleil.  D’abord et avant tout, il est la source principale d’émission des énergies électromagnétiques qui ont leur incidence spirituelle.  Par rapport à l’homme, il reste le principal agent répartiteur de la force vitale qui provient de la Source divine à travers un grand nombre de relais intermédiaires.

Parce que le système solaire et la planète terre ont récemment accédé à une nouvelle dimension, l’exposition directe au soleil n’est plus aussi importante qu’elle l’était encore dans la dernière décennie.  Autrefois, pour profiter pleinement du rayonnement solaire, il fallait vraiment sortir à l’extérieur dans le milieu le plus naturel qu’on pouvait trouver.  Dans la nouvelle dynamique évolutive, le soleil, qui a accru son pouvoir de pénétration, atteint spontanément tous les gens jusque dans leur entresol ou leur sous-sol.  Autrement dit, l’opacité ou la densité de la matière lui offre de moins en moins de résistance.  C’est la raison pour laquelle, il importe moins de sortir à l’extérieur pour travailler avec lui, ce qu’on peut faire dans sa propre maison en toute saison.  Ce qui ne nie pas l’avantage certain de sortir dans la Nature pour bénéficier de ses rayons directs, encore plus bienfaisants.

Ainsi, désormais, chacun peut profiter de ses moments de loisir, de détente ou de farniente pour établir un contact vivifiant et purificateur avec cette puissante étoile de notre Univers.  Surtout que, avec le temps, on peut obtenir une plus grande immunité aux effets pernicieux de son rayonnement physique.

Pour établir un contact privilégié avec cet astre merveilleux, on peut procéder comme suit.  Se tenant debout, allongé ou confortablement assis, tourné vers lui, on commence par se détendre complètement.  Du fait que le temps et l’espace n’existent pas et n’agissent pas de la manière et au sens que l’être humain le conçoit, à défaut de pouvoir se tourner directement vers lui, on peut simplement s’imaginer qu’on l’est effectivement.

Dès qu’on a atteint un degré suffisant de calme, de bien-être et de sérénité, on respire profondément deux fois pour accroître le rayonnement de paix en soi et autour de soi.  Ensuite, une fois cette connexion établie, on aspire dans ses poumons les énergies qui émanent de cet astre en imaginant que, à chacune de ses inspirations, on amplifie ses effluves dans son corps et dans tout son être.  Alors, on dirige ces énergies dans tous les organes soleilde son corps physique (son sang, sa lymphe, ses muscles, ses nefs, ses organes, ses os, ses réserves solides, etc.)  En outre, on imagine que ces énergies subtiles passent dans tous les méridiens subtils de son corps éthérique et saturent tous ses chakras, du coccyx au sommet de la tête.  On poursuit l’exercice en remplissant totalement son aura (son champ d’énergie) de la force vitale qui en provient.  Il convient de terminer sa session en faisant jaillir cette énergie lumineuse par tous ses chakras (les centres d’énergie de sa colonne vertébrale ou Arbre de Vie) sur toutes les longueurs d’onde du Cosmos (dans toutes les directions de l’Univers et de l’Omnivers).

Après avoir établi un contact avec le Seigneur du Ciel, par son lien d’or, on peut varier l’exercice en lui demandant de diriger vers soi un Rayon de Pure Lumière blanche de cristal, de le décomposer en arc-en-ciel comme s’il s’ouvrait en éventail et de brancher chaque rayon lumineux au chakra correspondant, d’après sa couleur, dans l’ordre du rouge au mauve.  Ainsi, le rayon rouge communique avec le centre-racine;  le rayon orangé, au centre sexuel;  le rayon jaune doré, au plexus solaire;  le rayon vert émeraude, au centre cardiaque;  le rayon bleu azur, au centre laryngien;  le rayon indigo, au centre frontal;  le rayon violet, au centre corona; l et le rayon mauve, au centre christique ou animique situé au-dessus de sa tête.  Il s’agit d’imaginer que chaque ruban subtil d’énergie s’ancre dans chacun de ses chakras, pour fusionner avec lui, de manière à les activer tous pleinement, dans l’harmonie, d’une façon uniforme et parfaite.  Ceci fait, on laisse agir tout le temps qu’on le désire et qu’on se sent bien.  L’exercice terminé, on remercie son bénéficiaire, ses assesseurs et on bénit le monde et l’Univers.

Pour faciliter son contact avec le soleil, on peut l’appeler par l’un de ses noms subtils : «Hélios», «Surya» ou, mieux, «Yeh-ho-vo-elle-oh-wah-vay-dah-ass».

© 2009-15 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.