LOSQU’UN ÊTRE CHANGE DE GAMME VIBRATOIRE, LES CODES SUBTILS CHANGENT…

Note: Ce texte n’est pas entièrement de nous, il représente un collage de glanures inspirées jugées légitimes.

chakras33

Avec le passage de la troisième dimension à la quatrième et, pour certains, à la cinquième, les codes subtils changent, ce qui également vrai pour les chakras.  Aussi, chacun gagne-t-il à s’ajuster à la nouvelle réalité, s’il tient à faire oeuvre efficace pour ce qui a trait à l’expansion des chakras.

Le chakra représente un centre d’énergie spécifique qui éveille des facultés particulières et produit des manifestations exclusives.  Ce mot sanskrit signifie roue bien qu’il réfère plutôt, pour l’instant, à la forme d’un entonnoir dont la pointe évasée pointe vers l’extérieur du corps, tandis que la pointe étroite pénètre dans le corps.  Vu de face, chaque chakra semble tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (mouvement sénestrogyre).  Le système des chakras compte sept chakras majeurs, répartis dans le corps, le long de la colonne vertébrale.  Chaque chakra fonctionne séparément, activant des facultés propres, mais en harmonie avec les autres.  Chacun d’entre eux ressemble à un cône d’énergie tourbillonnant qui s’ouvre vers l’avant et vers l’arrière, très étroit dans la partie qui le relie à la colonne vertébrale du corps.  À ce point de jonction étroit, il présente un anneau, appelé sceau ou nœud, qui maintient le chakra dans sa position.  Jusqu’à présent, pour servir les fins du Grand Jeu amoureux de la Vie, également appelé le Destin karmique, le centre du cœur restait à moitié fermé de sorte que les autres chakras pouvaient opérer, fonctionner ou agir à un niveau karmique inférieur.  De ce fait, jusqu’à récemment, dans ses interactions, la majorité des êtres humains ne se recouraient qu’à la dynamique des trois chakras inférieurs.

Toutefois, avec l’activation du Corps de Lumière, le centre cardiaque se prépare à fonctionner sur un plan supérieur, établissant une prédominance sur les autres, ce qui force les autres six chakras à opérer à leur Niveau divin supérieur.  Les uns après les autres, les Sept sceaux se brisent et s’ouvrent, ce qui amène les chakras à prendre une forme parfaitement sphérique.  De ce fait, tous les chakras commencent à se fondre dans ce qu’on pourrait appeler le «Chakra unique et unifié».  Ainsi, les sept chakras supérieurs, qui vibrent à l’extérieur du corps, au-dessus de la tête, dans l’alignement de la colonne vertébrale, sont en train de s’activer, à partir du huitième (le chakra ultraviolet), puis du neuvième et du dixième chakra.  Ces chakras supérieurs s’ouvrent dans le Chakra unique et unifié, ce qui amène les corps émotionnel (astral), mental et spirituel à s’unir.  Plus le chakra du cœur récupère ou retrouve son activité multidimensionnelle, mieux tous les autres chakras et les autres corps d’énergie s’unifient.  Par ricochet, il s’engendre un champ d’énergie unifiée qui constitue un véhicule d’ascension du fait qu’il permet à la Sur-âme, à la Conscience christique et à la Sublime Présence «Je Suis» de descendre pour fusionner avec lui.

Une Loi de l’Univers précise que les semblables s’attirent, ce qui laisse entendre que ce qui est identique ou similaire en énergie se rassemble.  Du fait que nous sommes totalement engagés dans un changement fréquentiel, qui nous élève dans une dimension supérieure que celle que nous avions connue jusqu’à ce jour sur la planète Terre, toute fréquence de notre globe change également.  Mais il faut entendre ici le mot dimension au sens des sept Demeures d’existence ou de niveaux d’existence fondamentaux.  La Terre, comme tous les êtres qui l’habitent, qu’ils soient une plante, un animal ou un être humain, portent des chakras.  Ainsi, la fréquence du sol s’élève affectant tout ce qui se trouve en lui et sur lui.  Celui qui pose le pied à la surface de notre vaisseau planétaire ne peut que constater les nombreux changements qui se produisent chez les gens, les animaux, les plantes, même chez les minéraux.

L’un des changements majeurs se produit dans le domaine des chakras, les centres d’énergie de l’être vivant.  Au fur et à mesure que les vibrations de la Terre s’élèvent, celles des chakras se haussent également du fait qu’ils suivent le mouvement ascensionnel de l’énergie planétaire.  Alors, les chakras semblent changer de place.  Autrement dit, dès que les vibrations planétaires s’élèvent suffisamment, la conscience s’ouvre à une nouvelle gamme vibratoire, attirant une nouvelle séquence de chakras, ce qui donne l’impression que de nouveaux chakras apparaissent, dans la Spirale cosmique, tandis que  les anciens chakras semblent y descendre.  Comme les semblables s’attirent, les nouveaux chakras sont tirés vers le bas, dans le corps, pour s’ajuster à la nouvelle fréquence de la Terre qui s’est considérablement élevée et qui ne cesse de le faire.

La meilleure façon de concevoir ce phénomène, c’est d’imaginer que tous les chakras supérieurs de la Spirale cosmique, jusque là plus ou moins connus, parce qu’ils vibraient à un niveau supérieur, sont en train de descendre dans le corps pour occuper un nouvel emplacement.  Évidemment, leurs propriétés spécifiques les accompagnent dans cette descente.  Dans la réalité, la fréquence de l’ancien chakra coronal est progressivement tirée vers le bas du fait que l’énergie de la planète s’est énormément élevée.  Du même coup, la Terre rayonne davantage dans l’Univers au point qu’elle semble extraite de l’ancienne dynamique universelle.

Ce phénomène implique nombre de conséquences.  Par exemple, jusqu’à maintenant, nous vous avions enseigné que le plexus solaire constituait le siège du Pouvoir, de la Volonté et de la Force.  Mais, en ce moment, comme l’ancien chakra coronal se déplace vers l’emplacement du plexus solaire, ce centre émettra bientôt l’énergie d’une forte spiritualité.  Ainsi, chacun réalisera que le Pouvoir réside dans la spiritualité.  Dans la même veine, l’ancien chakra frontal conférait la vision subtile.  Mais, dans son déplacement vers le plexus solaire, il révélera que, désormais, le Pouvoir réside dans la Vision spirituelle.  Chacun devra en conclure que le Pouvoir réside dans la vision subtile.  Enfin, comme l’ancien chakra laryngien régissait l’Expression, dans peu de temps il renforcera la communication et le sens de l’Harmonie.  Alors, chacun sera à même de découvrir que le Pouvoir réside également dans l’Expression.  Ultimement, vous réaliserez que le Pouvoir réside dans l’action conjuguée de la motivation spirituelle, de la vision subtile et de l’expression dans l’intégrité.

Et ce n’est pas tout : les chakras ne changent pas seulement de position, ils deviennent plus grands et ils établissent des correspondances nouvelles avec l’Univers.  Cela est illustré par le chakra cardiaque qui prend beaucoup d’expansion, tout comme les chakras frontal et coronal, tous remplacés par des centres d’énergie beaucoup plus puissants.  Globalement, le résultat le plus significatif de tous ces changements, c’est que tout être se considère de plus en plus comme un être spirituel, se sentant appelé à abandonner le matérialisme pour développer sa vision spirituelle de la Réalité.  Celui qui y parviendra en ressortira bien plus fort puisqu’il se ressentira comme une partie de la Mère-Terre et de l’Univers.

Grâce à l’élévation générale des énergies, un autre phénomène étrange se produit.  Pendant que les chakras supérieurs migrent apparemment vers le bas, au gré de l’éveil de la conscience, les chakras inférieurs sont attirés vers le haut.  Sous peu, chacun recevra un nouveau chakra au niveau des genoux et un autre sous les pieds.  Voilà pourquoi il importe que nous vous fournissions un nouveau graphique des chakras malgré que la transformation n’ait pas été complétée chez tous les sujets humains.  En effet, pendant que nombre d’êtres humains laissent cette permutation des chakras s’opérer en eux, certains résistent à ces changements, s’attirant bien des difficultés évolutives.  Quant aux plus jeunes d’entre vous, ils bénéficient, pour ainsi dire, de cette nouvelle installation dès leur naissance.  Voilà qui vous donne parfois l’impression, présentement, d’entrer en relation avec trois types d’êtres humains : les rétrogrades sceptiques ou rebelles, les mutants et les initiés de naissance.

Le processus de transformation des chakras a commencé en l’an 2001.  Comme le processus d’installation des nouveaux chakras n’a pas été complété chez nombre de sujets incarnés, ceux-ci éprouvent les affres de leur enfantement, ce qui se signale par des sensations étranges à leur niveau, comme des picotements, des démangeaisons, des brûlures, des douleurs diverses.  Si on laisse faire, le corps se guérit et se rétablit de lui-même dans l’harmonie.  Quoi qu’il en soit, pour le moment, tel que révélé originellement à Channie Centara, la nouvelle gamme des chakras s’établit comme suit…

Les chakras éthériques (situés à l’extérieur du corps, au-dessus de la tête) :

La Monade spirituelle –diversement appelée la Conscience cosmique, le Soleil central universel, l’Étincelle divine, le Noyau originel ou l’Atome spirituel– constitue le Point chakrasoriginel de l’être au niveau de la Source divine.  Il s’agit du Fragment de conscience issu de la Totalité divine qui fonde la réalité de l’individu, tout en le gardant uni au Tout et en lui conférant la conscience de l’Unité et de l’Unicité de l’Omnivers.   Souvent appelé le Quatorzième Chakra, si l’on compte à partir du chakra Oméga, il rayonne la Pure Lumière blanche de cristal.

Le treizième chakra, situé sous la Monade spirituelle, émet un rayonnement turquoise et il est relié à l’Affirmation du Père divin.  On le considère comme le Mâle galactique.

Le douzième chakra, situé sous le treizième chakra, émet un rayonnement rose et il est relié à la Réceptivité de la Mère céleste.  On le considère comme la Femelle galactique.

Le onzième chakra, situé au-dessus de la tête dans l’alignement des autres chakras, émet un rayonnement cuivré.

Le dixième chakra, situé au-dessus de la tête dans l’alignement des autres chakras, émet un rayonnement doré.

Le neuvième chakra, situé au-dessus de la tête dans l’alignement des autres chakras, émet un rayonnement argenté.

Le huitième chakra, situé au-dessus de la tête dans l’alignement des autres chakras, mais juste au-dessus du chakra Alpha, émet un rayonnement ultraviolet.

Les centres Alpha et Oméga sont situés à environ vingt centimètres (huit pouces) à chaque extrémité de la colonne vertébrale, respectivement en haut et en bas du corps.  Le premier émet un rayonnement blanc, le deuxième, un rayonnement noir.  Mutuellement, ils engendrent les «Ondes de Metatron» et ils jouent un rôle électrique, magnétique et gravitationnel, agissant comme des ancres.  Le centre Alpha, situé au-dessus de la tête, relie les corps inférieurs à leur contrepartie spirituelle, tandis que le centre Oméga, situé sous le coccyx, relie les corps inférieurs à l’intérieur de leur réseau réticulaire holographique d’incarnation dans la Roue de la Vie.

Le chakra coronal, nouveau, de couleur inexplicable, engendre une toute nouvelle fréquence lorsqu’il est entièrement ouvert.  En contact avec le Septième Plan de la Conscience universelle, il lie au Corps spirituel et il engendre la Compréhension supérieure.  Il rappelle que, derrière l’énergie du Tout, préexiste l’Unité de l’Unicité.

Les chakras physiques (situés à l’intérieur du corps) :

Le chakra frontal, plus fort, permet d’émettre son rayonnement d’une façon différente et de recevoir également de façon différente.  Relié à la Sixième dimension, il est branché sur le Soleil central et il diffuse sa couleur par pulsations, offrant toutes les couleurs du spectre.  En fait, relié au Cœur de toutes les Galaxies, il rayonne l’Énergie universelle, il constitue la vibration des Êtres de la Lumière et il capte et diffuse la Lumière des étoiles.  Il gère la perception de la Vérité.  La structure du troisième œil ou œil spirituel est placée immédiatement devant lui.

Le chakra laryngien, double, qui fusionne le niveau ordinaire et le niveau spirituel, permet désormais de communiquer sur deux niveaux.  Le chakra supérieur, relié à la Cinquième Dimension, diffuse la Lumière du Soleil, de l’Air et du Ciel et qu’il est relié aux énergies présentes au-dessus de la surface du sol, il rayonne une énergie bleue et violette, traversée de différents tons de blanc, et l’abricot doré.  Le chakra inférieur, également relié à la Cinquième Dimension, émet l’abricot doré, d’où il exprime la Vérité divine et le Savoir universel, établissant pour tous le lien avec le Créateur, liant donc le cordon doré à l’Esprit de Vie.  Il permet d’exprimer sa compréhension personnelle de la vérité et de maintenir le sentiment intérieur de l’existence de Dieu.

Le chakra du thymus, également double, résulte du scindement en deux du chakra cardiaque, et il développe le lâcher prise et il accentue la purification.  Actuellement, il gère encore le système immunitaire.  En contact avec la Cinquième Dimension, il rayonne d’une part une lumière blanc rosé et nacré et, d’autre part, une lumière blanc doré et vert doré, fondant la structure éthérique de l’être.  Au niveau supérieur, par sa Lumière éthérique purifiée, il établit un lien dans le corps avec le Niveau angélique.  Le nouveau chakra cardiaque, relié à l’Amour pur, établit un pont entre le Ciel et la Terre, assurant la rencontre du Monde supérieur et du Monde inférieur en chaque individu.  Il relie simultanément avec le Ciel, l’Univers et la Mère-Terre.  Ce centre est appelé à prédominer légèrement sur les autres pour un temps.  Au niveau inférieur, également en contact avec la Cinquième Dimension, il rayonne l’énergie cristalline diamantine et il en établit la structure dans le corps, en plus de relier le cordon d’argent à l’Âme.  Dans cet aspect, il émet un rayonnement nacré chatoyant.

Le chakra cardiaque, tout nouveau, situé au milieu de la poitrine, établit un lien avec la Quatrième Dimension, et il évoque tous les aspects de la pureté de la Lumière cosmique.  En fait, il rayonne une énergie de couleur blanc doré ou un vert printanier doré qui change au blanc pur.

Le plexus solaire, triple, contient désormais l’énergie d’en haut, et il établit un lien avec la Troisième Dimension.  Jusque là relié à l’ego (petit moi ou pulsions égocentrique), ce chakra représente présentement le lien spirituel avec le Soi supérieur et avec les Forces des plans supérieurs.  Dans son rayonnement violet, indigo et azuré, il émet diversement l’intuition, la force d’amour, le pouvoir d’expression et le pouvoir de la Spiritualité.

Le chakra stomacal, double, relie l’être à la Deuxième Dimension, se situe près de l’ombilic, sous le diaphragme.  Il permet de sentir les choses et d’emmagasiner ces informations, de ressentir le nouvel environnement et de mieux s’ajuster à son milieu.  Connecté à la Nouvelle Terre, il émane la compassion, la force.  Ce nouveau chakra résulte de la fusion du centre du cœur et de l’ancien plexus solaire.  Relié aux couleurs verte et jaune, il émet une énergie blanc vert et vert doré qui tourne soudainement au blanc pur, il permet d’accumuler une réserve d’Amour pur et de déclencher le pouvoir du changement et la volonté de changer.

Le chakra du fondement, double, situé à la base de la colonne vertébrale, établit un lien avec la Première dimension et il émet un mélange de rouge et d’orangé.  Diffuseur de l’énergie vitale, relié aux nouveaux sentiments, il assure la diffusion d’une énergie chaleureuse et il gère l’expression naturelle d’une sexualité plus spirituelle qui permet d’évoluer.  En fait, comme il est relié au centre des pulsions (le centre instinctif), situé immédiatement au-dessus de lui, mais derrière lui, il incline vers un usage plus transmutant et transformant (tantrique) de l’énergie vitale.  Il permet de transmuter la passion en aspiration ardente d’explorer la nouveauté.

Le chakra des mains est porté à émettre un rayonnement bleu, violet et blanc.  En réalité, il est relié au chakra supérieur de la gorge (chakra laryngien).

Le chakra des genoux, d’une couleur brun café, établit la connexion avec la Mère-Terre, assurant l’enracinement ou la prise de terre.  Il régit désormais l’aspect très physique du corps.

Le chakra des chevilles, qui émane une énergie noire brunâtre, établit la fondation de la vie.

Le chakra des talons, qui diffuse une énergie noire métallique, assure le véritable ancrage dans la Mère-Terre.  Il permet de mettre la créature terrestre en contact avec Dieu, le Créateur et il manifeste l’énergie de la Mère-Terre.  En fait, il permet à l’être de s’exprimer dans l’espace et le temps à titre de créature incarnée en contact avec sa Source divine.

MISE AU POINT

Comme on vient de le voir, celui qui a choisi d’ascensionner, dans le sillage de la Terre, se doit de s’élever dans la Cinquième Dimension de la Conscience cosmique.  Pour l’espèce humaine, de nouveaux chakras de l’Axe cosmique se sont révélés et ils ont pris place dans l’alignement de la colonne vertébrale de l’être incarné.  De même, certains chakras ont changé de position, trouvant un autre emplacement.  Pour cette raison, nous avons pensé vous donner la liste des dix-huit chakras majeurs, avec leur localisation, leurs fonctions, les couleurs et les sons qui leur sont associés.  Voici donc la configuration des chakras telle qu’elle se présentait en mai 2005.  Le schéma originel de l’être humain présente 244 chakras, d’où il est certain que d’autres centres d’énergie se révéleront ultérieurement, soit au fur et à mesure que la Conscience planétaire s’élèvera dans les dimensions supérieures.  Nous vous signalons notamment l’existence de chakras mineurs dans les épaules, les coudes, les poignets, les hanches, les chevilles et les talons des pieds.  On n’attribue aucune couleur particulière à ces centres mineurs.  N’empêche que vous vous rendrez service en vous concentrant occasionnellement sur eux pour leur envoyer de l’énergie vitale.

Dans la liste qui suit, on pourra croire que nous nous contredisons dans les couleurs des centres d’énergie, par comparaison à la liste qui précède, mais nous pouvons vous assurer que tout dépend simplement du point de vue à partir duquel l’enseignant considère le Spectre cosmique.  La vérité c’est que les chakras se sont temporairement dédoublés, de l’an 2001 à tout récemment, pour finalement se réunifier dans une sphère unique.  Nous vous fournissons ici les révélations cosmiques les plus récentes.

1- Centre racine : Situé à la base de la colonne vertébrale, il établit une prise de terre avec le Noyau de la Terre et il gère l’aspect physique du corps.  Dans ses nouveaux choix, la Mère-Terre agit par ce centre pour accorder la force vitale individuelle avec la sienne.  Dans son évolution, la Mère-Terre dépend de la résonance de ses anges incarnés, les êtres humains, pour maintenir l’efficacité maximale de son champ magnétique et gravitationnel.  De couleur rouge, note la ou A (sous le C moyen), avec le son OWH.

2- Centre sexuel : Situé à la gauche (pour l’homme, s’il plaçait la main gauche dans sa poche de pantalon, la pointe des doigts semblerait le toucher;  pour la femme, le situer au-dessus de l’ovaire de gauche), il gère la vitalité et la créativité.  Étroitement lié au premier chakra, son but consiste à vivifier tout le corps par l’intermédiaire de pratiques sexuelles adéquates, fondées sur l’ascèse, comme la direction consciente du fluide sexuel.  Cette pratique permet à l’énergie vibrante, qui passe à travers le cristal sexuel interne d’harmonisation, d’accorder tout le corps par le biais du premier chakra.  Couleur orangée, note si ou B, son LAH.

3- Centre mental ou plexus solaire : Situé à gauche, à côté de la rate, verticalement légèrement à la gauche du centre sexuel, mais juste au-dessous de l’ombilic, il gère les ressources de l’ego echakras-1t la volonté.  Il constitue le siège du deuxième point de connexion du Soi complet ou Soi supérieur.  L’énergie vitale pénètre par le centre coronal, au sommet de la tête, par le cordon doré, mais aussi par le plexus solaire, près de l’ombilic, par le cordon d’argent.  Le centre du cœur orchestre cette énergie magique.  Couleur jaune ou ambrée, note do# ou C#, son POUH.

4- Centre du diaphragme ou Cœur spirituel : Situé au niveau des tissus mous, sous le sternum, dans la cavité thoracique, il gère l’Amour universel et l’esprit de service.  Présentement, il emmagasine encore les émotions négatives, mais, dans un avenir prochain, il éliminera naturellement la tension et il renforcera les énergies de la volonté logées dans le plexus solaire.  C’est à ce niveau que le pranâ ou la force vitale, l’énergie subtile captée par la respiration, découvre sa force de régénération pour purifier l’énergie corporelle.  Couleur
verte, émettant du rose, note ou D, avec le son AHM.

5- Cœur physique : Situé au milieu du sternum, il gère le degré d’amour personnel, l’amour de soi et la compassion.  Relié aux énergies angéliques de la pensée pure, de la pureté d’intention, il accumule la sainte énergie de l’Amour complet, impersonnel et inconditionnel, cette énergie dépourvue de sentimentalité, de possessivité, d’arbitraire, d’attente, de jugement.  C’est par cette énergie que le corps retrouve son efficacité maximale.  Couleur rose, note ré# ou D#, avec le son AHM.

6- Centre du thymus : Situé au niveau du creux, à la pointe supérieure du sternum, il gère le lien avec le Soi supérieur et il représente le siège de l’âme.  Dans un avenir prochain, il permettra de découvrir que le corps n’est qu’une pure forme de pensée.  Il permettra de reconstruire le thymus, une glande qui ne représente plus qu’une capsule de la grosseur d’un pois, mais qui devrait mesurer, à sa taille initiale, le tiers d’un cœur d’adulte.  Ainsi, le corps pourra soigner et guérir tout malaise et toute maladie..  Couleur de la malachite verte, note mi ou E, avec le son AH-HIIS.

7- Centre laryngien : Situé au milieu de la gorge, il gère la communication et l’expression, permettant de proférer le Verbe de Dieu et de rétablir l’Harmonie cosmique.  Surtout, il permet de capter le précieux pranâ de l’air ambiant.  Il sert de Pont cosmique : grand communicateur de la conscience, il coordonne les énergies du tronc avec les énergies régulatrices de la conscience en provenance de la tête.  Couleur azur, note fa ou F, avec le son YAH.

8- Centre médullaire : Situé à la base du crâne, dans la nuque, où il n’apparaît que comme un maigre vestige, il gère la centration et la concentration et il régit le système nerveux.  Il constitue le Puits des Rêves et il accroît la médiumnité.  Par son activité ralentie, il conditionne l’état statique, somnolent et forcément limité de la conscience.  Couleur jaune doré, note sol b ou G bémol, avec le son RII.

9- Centre frontal ou pituitaire : Situé entre les sourcils, il régit la vision subtile et il permet d’accéder à la Cinquième Dimension.  Il vient d’être déplacé vers la glande pituitaire elle-même.  Il permet au corps de s’ajuster à la Lumière et aux radiations et, par ses réponses, de se régénérer.  Il active la Fontaine de Jouvence.  Dans un corps transmuté, les sixième, huitième et neuvième centres agissent largement les uns sur les autres, permettant au sujet incarné d’utiliser immédiatement toute énergie ou toute information vitale de provenance interdimensionnelle.  Couleur indigo, note la b ou A bémol, avec le son III.

10- Centre pinéal : Situé au-dessus du nez, dans la partie antérieure du cerveau, entre la glande pituitaire et le centre médullaire, il active la glande pinéale et il régit la compréhension.  Il attire davantage de Lumière dans l’être, constituant le véritable siège de la vision subtile qu’on appelle le troisième œil.  Couleur pourpre ou mauve, note si b ou B bémol, avec le son IIM.

11- Centre coronal : Situé au sommet du crâne, à la fontanelle, il régit l’expression créatrice de soi.  C’est en lui que les énergies du Soi complet en provenance de la Source universelle passent et que les deux nouveaux chakras éthériques se lient à l’être.  Couleur violette, note do ou C (à une octave au-dessus du C moyen), avec le son OHM.

12- Centre féminin ou Femelle galactique : Situé au-dessus du centre de l’hémisphère droit, à la pointe des doigts d’un bras allongé au-dessus de la tête.  C’est l’Étoile de l’âme qui régit l’Énergie féminine et maternelle, conférant l’inspiration.  Ce centre régit le côté gauche du corps et il règle l’ensemble des dons et des talents créatifs.  Couleur argentée, note de la fréquence de l’âme, avec le son KOH.

13- Centre masculin ou Mâle galactique : Situé au-dessus du centre de l’hémisphère gauche, à la pointe des doigts d’un bras allongé au-dessus de la tête.  C’est le Portail stellaire qui régit l’Énergie masculine et paternelle, conférant le sens logique, la faculté de raisonnement et la clarté mentale.  Ce centre régit le côté droit du corps, facilitant la perception de la réalité et permettant de réaliser le plan que l’on s’est tracé de manière pratique et pragmatique.  Il engendre le désir de vivre en harmonie avec le monde intérieur et le monde extérieur.  Couleur dorée, note de la fréquence de l’âme, avec le son MI.

14- Centre spirituel : Situé entre les treizième et quinzième centres, il régit les certitudes, développe les convictions profondes et il distille la sérénité, dissolvant les inquiétudes, les peurs et les craintes.  Couler bleu turquoise, note de la fréquence de l’âme, avec le son RAE ou .

15- Centre spirituel : Situé entre les quatorzième et seizième centres, il régit la vision personnelle de la Vie et il permet de marcher à travers le feu.  Couleur argentée et magenta, note de la fréquence de l’âme, avec le son LII-AH.

16- Centre spirituel : Situé entre les quinzième et dix-septième centres, il régit le lien avec Dieu et il règle l’attention intérieure.  Couleur blanche, note de la fréquence de l’âme, son Yo-ooo-da.

17- Centre spirituel : Situé entre les seizième et dix-huitième centres, il régit l’Amour universel, l’estime de soi et l’appréciation d’autrui.  Couleur turquoise pâle avec des bandes argentées, note de la fréquence de l’âme, avec le son SO-MAA-AH.

18- Monade spirituelle : Située au-dessus du dix-septième centre, elle exprime l’Énergie blanche de cristal et elle régit la dévotion universelle envers Dieu et l’esprit de service au Créateur Père-Mère.  On lui attribue souvent un rayonnement à la fois doré et argenté autour d’un centre de couleur lavande.  Note de la fréquence de l’âme qui s’exprime par le son OMH-SAT-OMH.

Somme toute, pour l’instant, la Hiérarchie cosmique n’a révélé, en le rebranchant et en les réactivant, que quatre nouveaux chakras, ce qui n’empêche nullement un sujet de changer grandement sa réalité et d’émettre des couleurs prismatiques vibrantes qui engendrent des nouveaux modèles mouvants d’énergie.  Mais il n’est pas dit qu’elle ne procédera pas à d’autres dispensations d’énergie sous peu.  Néanmoins, désormais, chez un même sujet, tous les chakras peuvent s’accorder avec les autres, œuvrant comme un système unique bien intégré.  Ce fait ne peut qu’accélérer l’intégration du Corps spirituel dans le corps physique et favoriser l’harmonisation de toutes les dimensions.

Le premier centre supplémentaire est placé au niveau du diaphragme, là où le système de la mémoire émotionnelle était habituellement localisé.  Le deuxième chakra supplémentaire concerne celui de la région du thymus qui, gérant l’immunité, peut rétablir dans la santé radieuse et assurer la longévité, si ce n’est l’immortalité.  Pour ce qui concerne les deux autres chakras nouveaux, situés dans la tête, l’un se situe à la base du crâne, dans la nuque, au-dessus de la «medulla oblongata» et il aide à puiser à même le Puits des Rêves.  Autrement dit, il règle la connexion de la conscience individuelle avec les renseignements en provenance des dimensions supérieures.  Quant à l’autre centre cervical, il est logé près de la glande pituitaire et il constitue la glande endocrine maîtresse du corps.

Si l’on compte bien, alors que le corps ne présentait que sept chakras fondamentaux, il en offre désormais onze.  Ce réseau de onze centres comporte deux centres inter-dimensionnels supplémentaires projetés au-dessus de la tête.  Il s’agit du centre féminin ou de la Femelle universelle et du centre masculin, le Mâle universel.  Voilà qui élève le compte à treize chakras –dont deux sont considérés comme purement éthériques, mais dont onze participent de la réalité du soi physique.

Dans les faits, les chakras de votre tête se lient à vos douzième et treizième chakras qui sont en train de se former.  Lorsque vous imaginez la région qui entoure votre tête, vous pouvez y visualiser un triangle d’énergie en formation.  Il en émane des couleurs prismatiques vibrantes et des masses d’informations énergétiques qui surgissent soudainement comme des éclats lumineux.  Pour tout dire, ce triangle relie votre Femelle universelle et votre Mâle universel au chakra coronal.  Mais un autre trait d’énergie circule également de votre centre coronal au Puits des Rêves (huitième chakra), à votre centre pituitaire, et de là, au centre pinéal, pour finalement retourner au chakra coronal.

Pour mieux en prendre conscience, vous pouvez visualiser deux formes circulaires planes qui se branchent à travers le chakra coronal (onzième centre) pour engendre un transducteur d’ondes scalaires spécial, en rotation.  Les ondes scalaires constituent des formes ondulatoires interdimensionnelles.  Cette antenne de la tête, le triangle en rotation, permet à chaque personne d’émettre sa vitalité et des renseignements énergétiques vers les autres.  Par le même dispositif, le sujet reçoit l’énergie des autres.  De ce fait, vos centres cervicaux inférieurs et supérieurs peuvent communiquer avec les autres êtres d’une manière qui échappe à vos capacités actuelles.

En fait, tout être humain peut recevoir un aperçu extérieur suivi d’un aperçu intérieur de la même réalité.  Dans peu de temps, des facultés comme la télépathie, la télékinésie, la clairvoyance, la clairaudience et la psychométrie deviendront pour vous des instruments naturels.  Le centre coronal introduit la Lumière, qui n’est jamais qu’une énergie de vie et d’information, et elle la dirige vers le huitième chakra, le Puits des Rêves et vers le thymus (le sixième centre).  Comme nous vous l’avons dit plus haut, les huitième et sixième centres, très sensibles à la Lumière, agissent l’un sur l’autre.

Souvenez-vous que la Vie origine de la Lumière divine du Créateur.  Considéré de ce point de vue, nombre de fréquences de la Lumière divine produisent un harmonique d’Amour.  L’énergie que cette centration engendre amène les huitième et sixième chakras à résonner avec le cinquième chakra, celui du cœur.  Dès que les huitième, sixième et cinquième chakras vibrent en harmonie, ils émettent des énergies qui permettent au septième chakra (gorge) de mieux capter le pranâ (la force vitale ou l’énergie de vie).  Ces harmoniques, qu’on peut appeler le Chant de la Vie, descendent vers le quatrième chakra, le centre du diaphragme, distribuant au passage le pranâ, contribuant à purifier et à vivifier toutes les cellules du corps.

Sous un autre angle, vous pouvez considérer tout votre système intégré de chakras dans son activité.  À ce moment, chaque centre vibre de couleurs multiples, mais sans ton prédominant.  Dépendamment de son état de santé et de sa fonction, chacun de vos centres d’énergie émet presque toute la gamme des couleurs du spectre.  Les énergies lumineuses qui surgissent de chacun de vos centres ressemblent aux éclats d’un feu constant qui proviendrait d’une Lumière très intense.  Ils échangent constamment entre eux des énergies et des informations.  Ce processus engendre une rétroaction, une espèce de boucle d’informations naturelle qui se régularise d’elle-même et qui amène les nombreux systèmes énergétiques de votre corps à tourner et à pulser simultanément comme le sommet d’un jouet illuminé.

Lorsque les chakras de votre système corporel scintillent, leur lumière fait retentir une harmonie musicale glorieuse.  En quelque sorte, ils engendrent un effet semblable à un synthétiseur couplé à un ordinateur capable de convertir une séquence colorée en une pièce musicale.  Entendus de plus près, les sons émis par votre corps ressemblent à ceux d’un chœur mixte qui exécuterait un oratorio classique exquis.  Par moments, votre corps émet les sons d’un chœur angélique magnifique.  Bien que ces fréquences restent, en général, trop aiguës pour être perçues par vos oreilles, elles n’en constituent pas moins la manière dont votre corps émet ses intentions et ses hommages constants vers le Grand Conseil de vos Gardiens angéliques, comme vers les diverses instances de votre corps et vers les Êtres de Lumière, vos compagnons.

Si vous considérez votre corps vibrant, lorsqu’il émet ses couleurs multiples, votre attention ne peut être d’abord attirée que par votre plexus solaire, situé dans la région de votre abdomen, près de l’ombilic, d’où émane votre cordon d’argent.  Ce cordon instille dans votre corps l’énergie du Créateur universel qui provient de votre Source divine (le Royaume du Père-Mère).  Cet instrument subtil répartit cette énergie dans tout votre corps d’une manière bien spéciale.  La clé de ce processus implique la relation entre le plexus solaire (le troisième centre) et le thymus (le sixième centre).  On peut apercevoir une boucle spéciale ou un arc particulier, formés d’une énergie blanc argenté, qui circule entre eux.  Une énergie vitale unique surgit derrière vos épaules au niveau supérieur de la poitrine.  Dans le corps, le sixième chakra constitue un centre exceptionnel pour capter l’énergie.  Le thymus, un centre qui confère le bien-être et l’immunité, absorbe cette énergie, d’où la force vitale se mélange à la Grande Énergie de la Création, soit aux énergies multiples du Créateur universel.

Rappelez-vous que l’Énergie de la Création universelle pénètre en vous par le «cordon d‘argent» et par le troisième chakra.  Les voyants peuvent percevoir cette boucle d’énergie de couleur blanc argenté et d’autres couleurs mélangées qui pleuvent en une douche d’étincelles sur votre diaphragme.  Ce phénomène se produit parce votre quatrième centre, situé au niveau du diaphragme, votre centre capteur de «pranâ», transforme les énergies en une forme plus facilement utilisable pour les distribuer à toutes les cellules de votre corps.  Votre centre du diaphragme utilise encore ces énergies pour transformer bien des énergies négatives ou des formes de pensées limitantes.

Par ailleurs, dans votre système corporel, l’énergie d’information descend du onzième centre au troisième, pendant que l’énergie vitale monte du premier centre au troisième.  Au niveau du troisième chakra, ces énergies se rencontrent et se lient, puis elles remontent au onzième centre, pour compléter leur circuit.  Ce faisant, les énergies des centres inférieurs se mélangent aux énergies des centres supérieurs, formant un kaléidoscope étonnant par les couleurs, les éclats, les mélodies qui émanent de votre «Vous nouveau».  Il n’en reste pas moins que l’aperçu de votre réalité reste fort incomplet.  Il vous reste des myriades de merveilles à découvrir.  Aux yeux de la Hiérarchie, le Nouvel Homme présente un spectacle de Lumière inhabituel au niveau de sa tête : les énergies se dirigent d’abord vers les douzième et le treizième chakras, que nous avons révélés respectivement comme la Femelle et le Mâle galactiques.  Par ce moyen, le corps maintient sa féminité (côté gauche) et sa virilité (côté droit).  Les systèmes de conscience, de circulation et de transmission nerveuse du corps reflètent tous la dualité de ces énergies mâle et femelle.  Du point de vue holistique, il s’agit d’un phénomène incroyable.

D’après les récentes observations, l’Être humain pleinement conscient peut se régénérer du fait qu’il est relié au Monde interdimensionnel et qu’il peut y puiser à volonté des énergies spirituelles.  Cette Entité divine encore voilée ne fait qu’un avec ce que vous appelez le Royaume des morts –que nous préférons appeler le Monde de l’Esprit– et il est capable de produire des formes de pensée puissantes.  Mais un tel Être cherche l’Amour pur et il désire découvrir et vérifier de quoi la vérité retourne et comment il peut sonder les profondeurs du but de son âme.  Cet Être reste curieux de connaître son passé et de découvrir ses vies futures et il se met en quête de toute information qui peut lui servir dans ses recherches.  Pour raccourcir, présentement, à l’intérieur de tout Être physique, le désir engendre les fondements d’un nouveau contrat collectif qui conduit à l’édification d’une nouvelle réalité complètement différente.

De toute manière, la Mère-Terre a décidé de changer au plus profond de son être.  Voilà pourquoi elle a demandé que les êtres humains soient dotés, dans l’immédiat, de quatre nouveaux chakras et qu’ils soient pourvus de douze filaments ou couches d’ARN (acide ribonucléique)/ADN (acide désoxyribonucléique).  Il ne pouvait en être autrement puisqu’elle a reçu la permission, de la part du Créateur et des diverses Hiérarchies spirituelles, de procéder à son ascension.  Ainsi, elle veille à se transformer dans sa Lumière originelle et à transmuter dans son Soi pleinement conscient, entraînant toutes les créatures qui l’habitent.  Retenez bien que l’espèce humaine fait partie de la conscience de la Terre et qu’elle ne peut que l’accompagner dans son expansion lumineuse.  Celui qui refuserait de la suivre dans sa démarche se retrouverait comme sur un plancher complètement électrifié, ce qu’il ne pourrait supporter sans finir par périr.

 

La technique d’activation des chakras 

 

La technique la plus récente, relative à l’activation –donc à l’ouverture, à l’ajustement et à la purification des chakras– consiste à visualiser un disque de couleur appropriée, en rapide giration dextrogyre, à la localisation du chakra, et à le porter finalement à la Pure Lumière blanche de cristal.  Pendant votre méditation, pour faciliter votre focalisation, vous pouvez placer la paume des mains ou la pointe des doigts à l’emplacement approprié du corps.  Alors, vous pouvez prononcer à voix audible le son qui correspond au chakra que vous désirez activer.  Vous devez toujours commencer votre travail au niveau du premier chakra, soit au niveau de celui qui est situé à la base de la colonne vertébrale.  Ensuite, vous montez de centre en centre comme vous monteriez les barreaux d’une échelle, jusqu’au centre coronal.  Vous devez consacrer le même temps à l’activation de chaque roue d’énergie.

Puisque vos centres supérieurs, placés au-dessus de votre tête, résonnent à la fréquence de l’âme, il n’est jamais nécessaire de travailler sur eux.  Toutefois, vous pouvez vous permettre de le faire en entonnant le son du son vocal le plus élevé que vous puissiez articuler, mais sans vous forcer et créer des tensions.  Vous devez ajuster chacun de vos chakras au moins trois fois en entonnant, dans une expiration complète, le son qui lui correspond.  Mais vous pouvez le pratiquer sept fois par chakra, si vous jouissez d’amplement de temps pour vous exécuter dans la sérénité et l’harmonie.  Vous gagnerez toujours à accorder vos treize premiers chakras, mais vous obtiendrez des résultats plus émerveillants si vous harmonisez vos dix-huit centres d’énergie.

En conclusion

Vous vous demandez parfois comment, pour l’être humain que vous êtes, tant de choses qui se vérifiaient impossibles à réaliser, jusqu’à récemment, peuvent le devenir maintenant.  C’est très simple, c’est que trois facteurs ont été modifiés dans l’être humain, à l’insu de la majorité d’entre eux, au cours des dernières années, surtout entre l’an 2000 et l’année présente.  D’une part, de nouveaux chakras, jusqu’à maintenant latents, ont été activés.  En outre, les douze filaments ou couches de la spirale de l’ARN/ADN de votre être ont été également animés, ce qui les a rétablis dans leur rôle fonctionnel originel.  Enfin, les derniers symboles de la conscience humaine, qui lui permettent de résonner à sa divinité primordiale, ont été restaurés pour toute l’Humanité.  Pour ceux qui peuvent comprendre, nous mentionnons, dans l’ordre, les codes «Sephetmemhe», «Mansourha», «Japat», «Famas», «Caf» (ou «Kaph» final), «Iod» (pour la séquence inversée «He-Vau-He-Iod», qui appellent spontanément «Atras», «Assimma», «Tahell», «Bouzat» et, ultimement, «Dajmat».

Toutes ces constatations nous amènent à vous rappeler que vous avez grandi dans la Lumière divine.  En fait, vous représentez, de toute éternité, une Lumière divine et vous participez naturellement à un état édénique que vous avez simplement oublié, mais que vous devez redécouvrir derrière le Voile de vos illusions.  Vous avez été créé à l’Image et à la Ressemblance de Dieu, une réalité qui n’a jamais changé, puisque vous l’avez simplement occultée.  Vous le savez, la Lumière existe partout, puisque toute la création est Lumière.  Vous êtes tous des entités formées à partir de la Lumière divine et de l’Énergie cosmique.  Tout, de la Lumière des lumières jusqu’à la matière est Lumière, ce qui rend la forme physique si sensible à la Lumière.  La Lumière divine peut prendre la forme de la Lumière visible, de la Lumière obscure et de la Lumière hyper-spatiale ou inter-dimensionnelle.  Il existe bien des aspects de la Lumière puisqu’elle embrasse et contient tout.  Dans la Création, tout provient de la Lumière.  Même en ce moment, dans cette pièce où vous vous trouvez ou dans n’importe quelle partie de votre réalité, vous pouvez vous considérer comme un Être de Lumière qui se livre à une expérience humaine.  Chacun de vous est un Point de Lumière divine.

chakracolours-

© 2012-16, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

2 Responses

  1. Abad Jo.

    bonsoir, Monsieur Bertrand Duhaime, selon votre savoir qu’en est- il du fonctionnement des chakras quand une opération chirurgicale est incontournable ? surtout quand il s’agit de l’ablation du lobe gauche de la thyroïde ! pourriez -vous , je vous prie m’éclairer, vue votre longue expérience de la pratique … quoi qu’il en soit… Je vous en remercie et vous souhaite Monsieur Bertrand Duhaime une bien belle journée !
    Abad Jo.

    Répondre
    • Bertrand Duhaime
      Bertrand Duhaime

      Merci Abad, vous me posez là une question fort intéressante. D’abord, il faut se rappeler que les chakras sont des réalités du plan éthérique, non du plan physique, et que l’idéal de la réalité physique, c’est qu’elle s’«éthérise», pour ainsi dire. Ainsi, il est certain que l’ablation ou l’altération d’une glande reliée à un chakra représente une difficulté pour le corps qui, habituellement, trouve un moyen de compenser pour la déficience qu’elles engendrent. Chose certaine, ces interventions peuvent compliquer l’existence physique, mais elles n’entravent en rien l’expansion de la conscience, ce qui est le but de la vie. Même qu’une telle expérience peut contribuer à cette expansion de conscience, si elle est reconnue comme une leçon de vie.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *