Cliché énergétique du 26 septembre 2017.

Nous jugeons important d’intervenir sans délai parce que, depuis l’ouverture du Portail de l’équinoxe, la semaine dernière, plusieurs d’entre vous ressentent divers phénomènes d’intégration extrêmes qui les inquiètent et les déstabilisent, entre autre des dérèglements du sommeil, des vertiges, des nausées, des variations importantes du rythme cardiaque, des maux de tête très puissants, une impression de flotter entre deux mondes qui frôle l’évanouissement, d’apparentes aggravations de divers problèmes de santé ou l’apparition soudaine de douleurs intenses, mais, heureusement, fugaces.

Bombardés de puissantes énergies de diverses provenances, votre corps physique, autant que votre psychisme, ont du mal tenir le rythme des intégrations qui s’imposent. Aussi êtes-vous très nombreux à être pris d’une fatigue inhabituelle dont vous ne parvenez pas à vous remettre, même si vous vous reposez beaucoup et dormez souvent et longtemps, mais d’un sommeil si étrange, lui aussi.

îlot-rocheuxCes phénomènes ne peuvent être qu’augmentés dans les régions où sévit une chaleur et une humidité inégalées qui rendent la respiration et l’effort difficile. Lorsqu’ils se regardent dans le miroir, certains croient voir apparaître dans leur reflet, surtout dans la pâleur et l’émaciation, les indices d’une dégénérescence, d’une sénescence, peut-être d’une mort imminente. Pourtant, au-delà des apparences, c’est bien de la réalité contraire dont il s’agit, soit de leur renaissance, de leur résurrection, du simple résultat d’une intensification des énergies plus intense que prévue de nature à favoriser partout la Grande Transformation et l’Éveil spirituel.

Tout Portail d’équinoxe entraîne l’agonie de ce qui doit mourir comme la naissance ou la renaissance de ce qui mérite de survivre et de vivre, comme les feuilles, dans leur cycle annuel, bourgeonnent, croissent et finissent par tomber, pour devenir part du terreau de la Terre. C’est ainsi que vous vous délivrez de vos croyances approximatives, ce qui augmente vos certitudes. Aussi importe-t-il que vous reconnaissiez vos incohérences, que vous cessiez vos jeux, que vous enleviez vos masques, que vous cessiez toute frime et que vous acceptiez de vous regarder dans votre ignorance, vos subterfuges, vos entreprises de sabotage, vos illusions. Mais cela ne peut aller sans la reconnaissance de votre Grandeur originelle.

Et il fait partie de l’Éveil spirituel de réaliser que ce qui importe le plus, dans la présente phase cruciale de l’Ascension terrestre, c’est la transcendance, l’aptitude à prendre de la hauteur et à accueillir tout ce qui vient dans le dépassement des illusions de la densité et de la dualité. Votre Accomplissement spirituel doit devenir votre motivation première. Pour chacun, le temps est venu de bien discerner entre l’éternel et l’éphémère, l’essentiel et l’accessoire, le nécessaire et le superflu, l’utile et l’inutile, la valable et le vain, le réel et l’irréel, le vrai et le faux, le juste et l’injuste, le bien et le mal, le bon et le mauvais, évidemment, des notions relatives à chacun.

Et cela implique d’abord que vous cessiez de tant vous occuper des autres, pour enfin vous occuper de vous, de vivre pour vous, de vous accorder la place de choix, d’être Cela que vous êtes vraiment, qui est bien différent de ce que vous avez longtemps cru représenter. Vous devez cesser de croire que vous êtes redevables aux autres, qu’ils sont la cause de vos difficultés ou la solution à vos problèmes ou, pire, la source de votre bonheur, mais sans perdre la perspective que, avec ce que vous avez découvert et acquis, vous ne pouvez plus que servir le Plan divin dans son espace véritablement amoureux. Vous devez aller à la rencontre de la peur de vous rencontrer vous-même et de découvrir que vous êtes autre que vous ne le croyez, que votre But ultime diffère de celui que vous vous êtes fixé.

Pour la plupart, ce que vous cherchez à vivre ne correspond pas à la norme que vous devez suivre, aux codes que vous portez, au Plan de votre âme, ce qui explique vos plus grandes difficultés. Ce n’est pas que vous n’y apprenez pas sur vous, mais que vous louvoyez ou tournez en rond au lieu de suivre la Voie droite et directe du Retour au Foyer primordial.

Pour pallier, dans le silence et la solitude, acceptez d’entrer souvent en vous, de plonger au plus profond de votre cœur, sans rien chercher ni rien attendre, pour simplement vous ouvrir et ressentir Qui-Vous-Êtes vraiment, comme pour obtenir des révélations sur ce qui est votre Véritable Destin. Il vous revient de déterminer ce que vous voulez vivre et découvrir de vous-même. Pour le reste, dès que vous vous êtes placé devant un choix, vous devez vous demander ce qu’un Pionnier du Monde nouveau ferait, au lieu de vous laisser gagner par vos désirs primaires et vos pulsions viscérales qui masquent votre peur de vivre et de vous découvrir dans votre Réalité véritable. Vous devez vous démonter le «Je Suis» qui connaît sa Réalité et qui accepte de rayonner, qui accepte d’assumer son Destin éternel.

Pour le moment, un bon nombre d’entre vous vont de pépins en pépins, d’accidents en accidents, d’incidents en incidents, de chocs en chocs parce qu’ils sont très fragiles et vulnérables ou parce qu’ils intègrent difficilement les énergies d’un contexte d’élévation constante, comme c’est présentement le cas. Nous ne pouvons que leur rappeler de rester en état d’alerte permanente, de rester centrés sur ce qu’ils font dans le moment présent, en développant leur vision périphérique et en restant à l’écoute de leurs ressentis profonds.

Mais cette recommandation peut tenir pour vous tous puisque vous vous retrouvez dans une phase où plus rien ne se passe comme cela se passait. Au fur et à mesure que les anciennes constructions s’écroulent, vos propres aspects désuets s’effondrent également. Observez ce qui se passe dans le monde, qui peut devenir votre lot n’importe quand : des gens se lèvent le matin dans une réalité qui, le soir, s’est transformée du tout au tout, s’ils n’ont pas quitté ce monde pour toujours. Pour ceux qui restent, il leur faut immédiatement réajuster leurs priorités et emprunter un sentir plus vrai, plus amoureux.

En ce moment, les vibrations d’angoisse de la collectivité vous assaillent pendant même que la Terre vous lance des appels impérieux, ce qui vous affecte sur plusieurs plans, ce qui inclut, bien sûr et d’abord, le plan physique. Vous ne savez jamais quand votre corps peut soudainement vous faire ressentir diverses douleurs qui vous surprennent ou qui vous donnent l’impression que vous allez vous effondrer, que vous pourriez vous évanouir, peut-être mourir. Vous devez bien vous garder de négliger ces signaux et veiller sur-le-champ à refaire vos énergies : allez marcher dans la Nature, prenez un bain aux sels d’Epsom, buvez beaucoup d’eau, allongez-vous, immobile, pour vous reposer.

Votre système nerveux est très ébranlé et il peut parfois devenir très à vif, de sorte qu’un rien peut vous affecter profondément jusqu’aux pleurs ou à la rage. Parfois, il vous suffit de laisser passer l’accès de sensibilité et de vous abstenir d’écouter les médias d’information et les réseaux sociaux afin de vous recentrer sur ce qui est vrai et réel, sur ce qui augmente l’Amour sur la Terre. De toute manière, vous ne pouvez intégrer les mises à niveau périodiques que dans la mesure que vous savez vous abandonner à la Vie, accepter les choses comme elles se présentent, sans attente ni jugement.

Mais il y a plus encore, il y a ces fameuses bandes de distorsion qui vous entourent : vous ne savez jamais quand elles peuvent vous happer ou happer l’un des vôtres pour vous entraîner dans des comportements de peur complètement irrationnels. Nous pouvons qualifier la plupart des situations de la présente phase d’instables ou de volatiles au sens que, sans prévenir, n’importe quelle d’entre elles peut devenir étrange, déconcertante, aberrante, même menaçante. Le comportement de certaines gens peut soudain devenir inconvenant, les rendre méconnaissables. Aussi, dès que vous sentez qu’une bande de distorsion se manifeste, vous gagnez à en reconnaître le fait, ce qui la force à se dissiper.

Par bonheur, comme nous l’avons souligné dans le dernier document, vous n’êtes pas tous aux prises avec les mêmes aléas en même temps. Pendant que certains sont secoués, parfois jusqu’à s’effondrer, d’autres, maintenus dans une situation plus stable, peuvent continuer de porter le Flambeau du Monde nouveau.

Dans les grandes phases de troubles ou de chaos, il vous faut promptement vous rappeler que rien n’arrive par hasard, même que tout sert l’accomplissement du Plan divin. Vous approchez de la fin du règne de la dualité, ce qui ne peut se produire sans le démantèlement des vieux systèmes. Bien sûr, cette dislocation devient très éprouvante, par la multiplication des défis, mais elle reste nécessaire à l’implantation du Nouveau Paradigme.

Au gré des grandes secousses, votre Être d’Amour et de Vérité collectif émerge. Vous pouvez en trouver un excellent exemple dans le fait que, au Mexique, l’un des pays les plus corrompus de la planète, un pays devenu presque ingouvernable, suite aux derniers séismes, toutes sortes de gens ont sorti des rangs et se sont rassemblés pour se mettre au service du peuple. De manière très touchante, ils ont mis le pouvoir de l’Unité à l’œuvre. Une fois de plus, ce sont les gens qui sont intervenus pendant que les divers paliers de gouvernement et les institutions en place restaient inactifs.

Plus tôt que tard, ce sont tous les gens de la planète qui, d’une manière ou d’une autre, vont se trouver pris dans les bouleversements du genre de ceux qui se profilent. Il faudra bien que la communauté humaine en vienne à proclamer : «Assez, c’est assez!» et qu’elle assume les responsabilités de son Salut. Mais cela ne se produira que lorsqu’un nombre suffisant de gens auront pris conscience, sans plus de propensions au déni, que les temps présents n’ont plus rien de normal, qu’il faut veiller à changer ce qui doit l’être.

Alors, il faudra bien que les Phares de Lumière, tel le mythique Phénix, renaissent de leurs cendres et que, ouvrant les ailes de la Compréhension, ils embrassent tout et tous. Et c’est le moment où cela doit se produire! Vous n’avez peut-être pas encore conscience de votre Puissance et de votre Gloire, mais vous pouvez au moins reconnaître que vous êtes parfait comme vous êtes, vous aimer tel que vous êtes, sans prévention, sans fausse modestie, sans culpabilité.

Certes, dans un choix délibéré, il vous reste des aspects de votre longue histoire ancienne à transmuter afin d’éliminer les dernières énergies sombres et lourdes, les séquelles de vos expériences antérieures, et harmoniser des situations discordantes. Mais ce reliquat de transmutation n’enlève rien à Qui-Vous-Êtes, un Être éternellement grand. Pour le moment, admettez votre sensibilité, votre vulnérabilité, votre fragilité et votre impuissance apparente pour permettre à votre Créateur, dans votre lâcher prise, de tout remettre en ordre et de tout ramener dans la Lumière.

Plus ou moins souvent et plus ou moins consciemment, bien des choses vous peinent, ranimant parfois des idées noires, surtout que vous connaissez peu de gens avec qui partager. Pour la plupart, dans votre individualité et votre unicité, vous ne vous êtes jamais senti aussi seul. Pas étonnant que chaque défi d’importance ranime votre souvenir d’avoir vécu tant d’expériences pénibles, soit d’avoir été tant de fois incompris, jugé, battu, blessé, meurtri, humilié, trahi, peut-être même tué.

Pourtant, votre fardeau le plus lourd n’en reste pas moins la nostalgie du Paradis perdu et le sentiment de rester coupé de votre Source aimante. Car tout le reste ne sert que de prétexte pour masquer ces sentiments premiers. Vous ne pourrez en guérir définitivement qu’en vous permettant de vous occuper de vous avec compréhension, de vous accorder la première place et de plonger souvent en vous pour découvrir l’Être splendide que vous êtes.

Vous gagnez à entrer souvent dans votre cœur parce que c’est le meilleur moyen d’amplifier, à travers vous, le flot de Vie qui émane de la Source divine unique qui vous unit à Tout et au Tout…

© 2017, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur le site www.larchedegloire.com. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

8 Responses

  1. UHEL MATHÉ

    Merci de cette belle écriture qui sait si bien placer le mot juste au bon endroit et au moment opportun.
    Ces mots, ces ressentis, je les entend beaucoup dans mon travail, je vais faire « passer » pour lecture, ton article afin d’aider tout un chacun à trouver peut-être un peu de compréhension. Car ça fait toujours du bien de se dire qu’il y a une raison, qui nous échappe certes, mais qu’il y a quand même une explication à virve toutes ces instabilités en ce moment.
    Mais, et dis moi si tu le peux, tu n’abordes pas ici, le fait que pas mal de gens parlent aussi de leur force, qui parfois est hors de leur commun, à traverser cela.
    J’entend des phrases qui disent :
     » mais j’ai été étonné de pouvoir le faire quand même »
    « je ne comprend même pas comment je reste assez serein, mais ça m’atteint moins qu’avant »
    « je ne me reconnais plus car dans cette tempête je tiens bon »

    C’est un peu comme si les individus qui ont pris conscience et rencontré le sens sacré de leur vie, re-trouvent aussi maintenant une force qu’ils avaient un peu égarée quelque part..

    En tous cas, merci Bertrand de tes beaux, profonds, initiateurs, instructifs…. écrits.

    Répondre
    • Bertrand Duhaime
      Bertrand Duhaime

      Pour me faire le commentaire qui précède, il est clair que vous n’êtes pas abonnée à mes bulletins des «Prévisions mensuelles» où les aspects, que vous dites manquer dans mon analyse intuitive, sont parfaitement présentés. Comme quoi, avant de se prononcer, il faut parfois mieux se renseigner, parce que tout commentaire, même d’apparence anodine, sur un site, comme sur un réseau social, peut prendre des proportions exagérées et jeter un grand discrédit sur quelqu’un qui ne le mérite pas. En outre, ce genre de commentaire vise inconsciemment à démontrer une supériorité, au plan des connaissances ou des intuitions, qui attire l’attention sur soi au détriment de l’auteur du texte principal, ce pour quoi, en pareil cas, le commentateur prend bien la peine d’identifier son site, pour attirer des gens à lui.

      Répondre
      • UHEL MATHÉ

        je vous demande mille fois pardon.
        telle n’était pas mon intention.
        bien loin de là.
        Je vous lis depuis des années avec admiration.
        je souffre de cette accusation qui serait de :  » jeter un grand discrédit sur quelqu’un qui ne le mérite pas. »
        et c’est vrai, quand je dis « … n’abordes pas ici »
        c’était juste pour « ici ».
        Au revoir.

        Répondre
  2. caroline

    L’Univers est en paix avec ce qui est;
    Nous sommes aussi en paix dans la Création;
    Tout est accompli;
    Merci M. Duhaime.
    Ces messages font tellement de bien.
    :)

    Répondre
  3. Valerie NDM

    Merci mr Duhaime
    tellement ce que je vis en ce moment mais je puise dans mon etreté car tout est là ! Je ne me pose moins de questions et j’accueil en sachant que tout est juste .je suis le plan divin .

    Répondre
  4. Sahra

    Merci M.Duhaime pour votre éclairage et votre guidance. Combien de temps peuvent durer les effets de cet équinoxe s’il vous plaît ? Je vous remercie.
    Bien à vous,

    Répondre
    • Bertrand Duhaime
      Bertrand Duhaime

      Sahra, en fait, cet équinoxe a marqué un tournant décisif qui conditionnera la prochaine décennie et plus. Pour les effets immédiats, il se feront sentir sur six mois, et plus fortement, d’ici le premier janvier. Dans ses aspects bousculants, l’effet n’a duré qu’un mois, donc, ils sont déjà terminés.

      Répondre
  5. daniel

    bonjour,
    vos lectures sont comme un accord musical, et votre regard sur le monde me rend progressivement moins inquiet. merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *