POUR RÉINTÉGRER L’ALLÉGRESSE!

Cliché énergétique du 21 décembre 2016

Évitez tout leurre, dans la présente phase, rien ne ressemble à ce que cela paraît.  Bien sûr, il circule toujours une grande quantité de désinformation dans vos parages, mais vous ne pouvez que gagner à éviter d’y croire et de la propager.  Comme vous recevez présentement autant les caresses que les gifles qui s’imposent, pour vous inviter dans le Nouveau Monde, en vous faisant lâcher prise à l’ancien, aux attitudes et aux comportements désuets, aux vielles croyances, aux anciennes manières d’être et de faire, aux repères anachroniques, vous ne connaissez pas encore une vie de tout repos.  Quoi qu’il arrive, il importe que vous ancriez au roc solide de la Vérité et que vous y restiez ancré.

Lorsque le chaos semble augmenter, parce qu’un événement violent ou troublant se produit, vous ne pouvez plus, au nom de votre propre salut, vous laisser ramener dans la dualité de la densité en vous contentant de sombrer dans la peur ou de réagir dans l’amertume ou la haine.  Vous ne pouvez plus manger de ce pain ranci.  Vous ne pouvez plus vous associer à ces regroupements qui jugent, critiqupluie-de-presentsent, revendiquent, profèrent des blâmes, donnent des leçons, exigent des comptes.  Le temps n’est plus aux questions de nationalités, de frontières, de religions, de croyances, de races, d’allégeance spirituelle.

Surtout, vous ne pouvez plus conclure de manière trop rapide par rapport à ce qui se passe dans le monde, ou plus près de vous, parce que vous devez tout aborder sous un angle plus large, une position plus transcendante.  Vous ne pouvez plus vous permettre de centrer votre attention sur les fluctuations de la dualité d’un extrême à l’autre, en raison d’une polarisation exceptionnelle bien caractéristique de la Fin d’un Temps.  Ne comprenez-vous pas que ces événements représentent des manipulations de l’Ombre pour monopoliser votre attention et vous amener à oublier ce qui se passe vraiment, dans les plans subtils, qui comporte bien plus de réalité et de vérité, bien plus de promesses qu’il ne semble?

Quand vous vous souvenez de Qui vous êtes, vous devenez puissant et vous suscitez bien des obstacles pour vos ennemis. les despotes de l’humanité.  Alors, il est de votre plus grand intérêt de veiller à enraciner la Réalité nouvelle plutôt que de contribuer à la survivance ou à l’amélioration du Monde d’Illusion.  Alors, pourquoi ne penseriez-vous pas plus souvent à vous établir en Veilleur silencieux qui embrasse tous les mondes à l’intérieur des mondes dans la sérénité parfaite et dans la certitude que tout se conforme au Plan divin, donc que tout se passe toujours pour le mieux?  Si vous, qui vous vous croyez éclairé, ne vous y mettez pas, qui des autres humains pourra le faire?

Aujourd’hui, vous franchissez le Portail d’un nouveau solstice d’hiver : maintenant, la lumière du jour va commencer à croître, tandis que la Lumière spirituelle va se faire sentir plus présente et agissante.  Et quel est le rôle de la lumière physique ou spirituelle, si ce n’est de faire ressortir ce qui est vrai et réel, par rapport aux faussetés et aux ombres?  Vous devez compléter des plans, boucler des boucles, faire de nouveaux choix, renaître à l’Amour, mettre fin aux illusions par rapport à ce qui vous concerne, accepter la totalité que vous êtes.  Votre âme ne veut plus que votre ego ou votre personnalité la domine, elle veut vous porter et vous emporter dans la Grande Danse de la Vie, dans un monde de perpétuelle magie et de constant bonheur.

Sauf que pour y parvenir vous devez accepter de vous remettre en question, autant dans vos croyances et vos jugements que dans vos choix.  Vous devez repérer vos ombres résiduelles et les offrir à la dissolution, rompre les derniers liens frauduleux et les contrats périmés, détecter les secteurs qui appellent que vous établissiez en vous la paix, pardonner jusqu’à l’oubli l’impardonnable apparent, échapper aux limites, bannir ce qui empoisonne votre existence, déterminer ce qui a vraiment du sens pour vous.  Enfin, voulez-vous œuvrer pour l’Amour et dans l’Amour ou augmenter les craintes, les divisions et la haine, soit grossir le fardeau de l’humanité?

Dans ce contexte, en dépit de votre épuisement, des étourdissements fréquents, d’un flottement entre les plans, qu’engendre l’intensification énergétique, qui ne va jamais sans accélération des événements à tous égards,  vous pouvez vous sentir agité, bousculé, agressé, peiné, affligé, prêt à fuir certaines expériences qui vous tombent dessus comme la grêle ou des teignes, mais qui ne sont que le reflet de vous-même.

Quand vous n’en pouvez plus de ce face à Face, vous déprimez et vous commencez à projeter vos torts sur autrui, vous tentez de les accabler, vous vous mettez à chercher un coupable extérieur, parce que votre ego est blessé et que vous commencez à avoir de la difficulté à suivre le rythme, de sorte que, en tentant d’en rabaisser ou d’en culpabiliser un autre, vous y trouvez un soulagement, vous vous voilez vos travers.  Dans votre désarroi, cela vous donne l’impression de faire œuvre utile de redressement des torts, de rectification des tirs, à moins que ce stratagème de défoulement ne vous serve qu’à vous donner l’impression de vous hausser à sa stature, alors que, toujours, il est resté votre égal.

Mais n’en avez-vous pas assez de jouer au donneur de leçons ou d’exiger des comptes pour être pleinement disponible à prendre celles que la Vie vous donne et lui remettre ses dus?   Quand donc allez-vous apprendre à vivre et à laisser vivre,à respecter la loi de la Non-ingérence ou de l’Innocuité, une spécification de la loi de l’Amour?

Le moment se prête plus parfaitement que jamais à la purification de votre être, au nettoyage dans votre demeure, comme devant votre seuil.  Vous devez bannir de votre être les illusions, les artifices, les masques et les limitations présumées.  En l’occurrence, il pourrait vous stimuler et vous motiver d’éliminer de votre lieu de résidence ce que vous y trouvez vieillot, inutile, nuisible, mal adapté, peu pratique, peu fonctionnel, inconfortable, déprimant, comme tout ce qui vous maintient dans une perception au rabais de vous-même ou vous rappelle de pénibles souvenirs.  Oui, le temps se prête à un grand ratissage de ce qui est vain, stérile, inutile, ennuyeux, ou de ce qui vous alourdit.

Commencer par l’extérieur motive souvent à pousser plus avant, à faire de même à l’intérieur, afin de vous sentir plus libre, fluide et léger, d’ajouter de la joie et de la fraîcheur dans tout votre être.  C’est alors que vous pouvez extirper de votre inconscient les propos du genre : «Qui est né pour un petit pain n’est pas né pour un gros»;  «Qui est valet n’est pas roi»;  «Il faut souffrir pour gagner son ciel»; «Le sort s’acharne toujours sur moi»; «J’attente à mon intégrité dans la prospérité financière»;  «Je ne suis pas vraiment digne d’amour»;  «On dirait que Dieu m’a oublié»;   «Je ne peux réussir à vivre la Vraie Vie pour telle raison ou telle autre»;  «Ici-bas, nous sommes si peu de choses».

Mais ce n’est pas tout d’identifier les limites que vous vous imposez d’habitude, il vous faut les éradiquer de votre matrice, de la manière que vous arrachez les mauvaises herbes, en les offrant à la Lumière divine.  Et c‘est le meilleur moment que jamais pour procéder, si vous ne tenez pas à les garder en vous dans la nouvelle année, toute proche, ce qui pourrait assombrir votre vision de votre nouvelle réalité, pourtant si prometteuse.  Car elle devrait assurer la réalisation de nombre de vos plus grands espoirs et de vos plus nobles aspirations.  Plus vous accepterez un grand dénuement, plus vous engendrerez d’espace à l’Esprit de Vie, par votre Centre divin.

Si votre vie est devenue trop ennuyeuse et aride, c’est le temps de passer au désert pour y prier, dans le vrai sens du terme, qui n’est pas supplier ou implorer Dieu, mais engendrer votre propre réalité, avec son aide.  «Aide-toi, et le Ciel t’aidera!»   Par exemple, qui veut attirer la pluie, ne doit pas implorer le Ciel de s’ouvrir, mais imaginer que la pluie commence à tomber partout autour de lui, en ressentant son humidité, en humant le parfum bien caractéristique qu’elle réveille, en apercevant le sol s’humecter tout autour de lui, en voyant tout recommencer à pousser jusqu’à la luxuriance, en ressentant infiniment de gratitude pour une nouvelle ou une meilleure récolte.  C’est ce qui s’appelle une création claire, nette, précise et vivante.

N’attendez plus de cadeaux, faites-vous vous-même vos présents!  Voilà comment vous pouvez commencer à imaginer, en le ressentant bien, ce que vous aimeriez vivre au cours de l’année 2017, en oubliant les longues années de lutte, de pénurie, d’insuffisance, de limitations, de souffrances, d’apparente impuissance ou d’insignifiance.  Car il vous appartient, il relève de votre responsabilité, d’engendre votre nouveau destin à votre manière, dans la mesure que vous le voyez comme part de la Vie nouvelle au Paradis terrestre, non comme une amélioration des conditions du monde de la densité et de la dualité.

Concevez, pour vous, une année nouvelle remplie d’Amour, de Vérité et de Sagesse, mais aussi de vitalité et d’abondance, en exprimant déjà une gratitude bien ressentie.  Arrosez vos semences d’Amour pur,  voyez-les germer et pousser, chantez-leur votre joie, dansez d’enthousiasme à les voir croître et prospérer.

Allez, ouvrez les bras, voyez la manne tomber, voyez vos rêves les plus fous s’accomplir, ressentez la plénitude et la félicité de la Vie, voyez tout se manifester au-delà de votre entendement et de votre imagination.  Faites-le sans retard, passez à l’action tout de suite!  Mais gardez-vous bien de tenter de percer les moyens par lesquels l’Absolu, avec l’Univers, vous répondra.  Voyez chaque don du Ciel comme une récolte de fruits qui, les uns après les autres, tombent dans le panier que vous tendez à la Vie.

Accepteriez-vous d’apprendre un nouvel exercice pour vous aider à récolter davantage?  Alors, levez-vous.  Allongez les bras de chaque côté de votre corps en les élevant au niveau de votre poitrine.  Courbez les doigts de votre main gauche pour former une coupe.  Voyez la coupe se remplir de tout ce que vous appelez à se manifester.  Concevez cette réalité comme se réalisant au gré de votre progression mentale.  Avec amour, douceur et tendresse courbez ce bras gauche sur votre cœur et ressentez que tout ce que vous voulez fond dans votre cœur ou fusionne avec lui.  Évidemment, vous devez accorder à chaque étape de la mudra le temps de bien la conscientiser.

De là, tout en gardant cette main en forme de coupe sur votre cœur, courbez les doigts de votre main droite pour former une deuxième coupe.  Dans celle-là, voyez y entrer tout ce que vous voulez voir se produire à l’extérieur de vous, autant pour les êtres qui vous sont chers que pour toutes les créatures de votre planète.  Rempli de compassion, au sens nouveau du terme d’empathie et de compréhension, sans ingérence, courbez votre bras droit pour placer la coupe de votre main à côté de celle de votre main gauche, au niveau de votre cœur.  Ressentez que tout ce que vous avez placé dans cette deuxième main fond aussi dans votre cœur.

Dès que vous dégagez la certitude que tout ce que vous aviez inclus dans les coupes de votre main droite et de votre main gauche a fusionné avec votre cœur, tout en gardant la forme des coupes, dressez vos pouces de manière à former un triangle devant vous pour sceller, en lieu et place, vos rêves les plus grandioses.  Lorsque vous vous sentez prêt à accueillir tout ce que vous avez conçu (et bien davantage), levez les mains de chaque côté pour les porter au-dessus de votre tête, de manière à former un grand «U», soit un calice, en prenant soin que les paumes de vos deux mains se fassent face.  Ressentez que tout ce que vous avez imaginé (et plus) se déverse entre les mains de vos bras allongés.  Évitez de vous retenir en quoi que ce soit ou sous quelque aspect que ce soit, cueillez et recueillez jusqu’à la surabondance et à la plénitude.

Ce rituel accompli, rassemblez vos deux mains comme si vos bras allaient s’enlacer, mais en les amenant simplement à toucher votre cœur.  De là, allongez vos mains de votre cœur à votre Cœur secret en plaçant les mains à plat, les paumes vers le haut, devant votre poitrine de manière que vos deux mains se touchent.  Il s’agit de la mudra de l’Amour véritable en provenance du cœur qui a activé, de lui-même, la croissance et la moisson de vos trésors.  Il ne reste qu’à attendre la manifestation, au moment opportun, de vos créations.

Si vous en avez assez de souffrir dans des cercles vicieux dans un monde d’illusions dont vous avez toujours du mal à vous tirer, concevez dès maintenant plus de magie, à la manière d’une succession sans fin de prodiges et de surprises, les unes plus agréables et étonnantes que les autres.  L’année 2017 peut commencer à réaliser cette promesse, part de l’Alliance du Ciel et de la Terre!

© 2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *