À PROPREMENT PARLER, LE MOT ESPRIT VOILE LA MÈRE DIVINE, L’INTELLIGENCE UNIVERSELLE…

Avec une minuscule, l’esprit désigne la faculté mentale;  avec une majuscule, il réfère à l’Intelligence cosmique ou, occasionnellement, le Lien d’amour qui unit le Père divin et la Mère céleste.  Avec une majuscule, l’Esprit n’est rien d’autre que l’Essence de la Réalité et le fondement de toutes choses, la Présence du «Je Suis», l’Énergie omniagente, omniprésente, omnipotente, omnisciente, bref totale et parfaite, toujours bienveillante, remplie d’Amour pur.  Dans la conception de la Trinité divine, il représente la Mère divine, soit l’Intelligence universelle (la Matière subtile), par rapport au Père divin, la Sagesse universelle (l’Essence du Tout).  En spiritualité, on le dit Porteur du Plan cosmique, d’où il représente le Lien direct avec Dieu ou l’Absolu qui permet d’accéder au Savoir, capable de renseigner sur ce qui et, sur le sens de la vie, sur les divers rôles fonctionnels et d’instiller l’éveil, la compréhension, la sagesse et l’Illumination.  On le présente parfois comme l’aspect masculin de la polaritshining dove with rays on a dark golden backgroundé du Créateur pour le distinguer de la Matière, portant le Plan de la Perfection et couvrant le Royaume de Dieu.  Il représente la Valeur suprême qui doit être le moteur de toute action et le Terme achevé de toute évolution, ce qui en fait le Point de départ (Alpha), le Centre (toutes les autres lettres) et l’Aboutissement (l’Omega) de l’Œuvre cosmique.

Ainsi, Dieu, conçu en tant qu’Esprit, devient le seul postulat nécessaire de l’existence puisqu’il est Tout, la Source immobile et immuable de tout ce qui est.  Il en résulte que tout, au-delà des apparences, est Esprit, l’Atome divin comme l’âme, le corps ou que la matière et que le Cosmos, le Grand Corps de Dieu, est un Système mental divin.  L’Essence est Esprit pur tandis que la Matière est l’Esprit cristallisé par éloignement de son Centre d’émanation et d’animation.  En cela, au niveau de la conscience, la Matière sert de miroir, de réflecteur ou de révélateur à l’Esprit, à titre de support ou de substrat nécessaire à sa révélation par l’intermédiaire de l’Âme universelle.

De ce fait, on comprend que l’Âme sert de Médiatrice entre l’Esprit et la Matière et qu’elle figure un premier degré de densification situé entre les deux extrêmes de la Réalité unique.  Quant à l’Esprit, il représente le Premier Principe ou la Puissance absolue qui régit toute la Manifestation, dont il émane l’Atome primordial.  Il vibre dans l’Éther universel qui pénètre toute la Nature et, au niveau de la matière, il se révèle d’abord par l’électron, le premier élément qui sert à élaborer la Forme.  Spirituellement, il se manifeste d’abord par l’Énergie cosmique qui donne la vie et la conscience.  Il s’irradie à travers tout l’Espace et tous les temps sous forme de vibrations.  Les plans de la Conscience cosmique représentent les divers degrés de densification de cette Essence sublime, électromagnétique, qui se propage de la Source unique à la Matière brute.  Puisque la réception et l’interprétation des vibrations repose sur la qualité du récepteur, voilà pourquoi certaines réalités de l’Esprit  semblent exister pour certaines personnes qui ne semblent pas exister pour d’autres.

L’Esprit est toujours présent partout, sous quelque forme ou à quelque degré d’activité que ce soit, ce qui permet notamment à l’être humain de connaître tous les Mondes, de la Matière à l’Essence.  Non seulement il est toujours présent partout, encore est-il toujours prêt à remplir sa fonction cosmique particulière qui consiste à vivifier le Cosmos, d’accroître la conscience et de porter le Plan évolutif à sa manifestation parfaite.  Dans ce processus, il révèle le Créateur unique, mais il s’exprime par la multiplicité apparente.  Car c’est la Vibration unique, continue, permanente de l’Esprit qui parcourt tous les octaves de la Réalité, du plus haut au plus bas, du plus bas au plus haut, sans jamais cesser d’agir.  Ainsi, il apparaît comme la Force première, la Puissance unique, le Pouvoir absolu dont le Cosmos est construit et dont la Substance révèle les différentes formes tirées de la Forme unique.

Bien que l’Esprit donne naissance à la Matière, il reste complètement libre et dégagé de celle-ci.  Il est la Volonté suprême qui donne la vie et qui commande à toutes les activités subalternes.  Il ne conçoit pas les choses elles-mêmes, mais il en conçoit l’Idéal, l’Archétype ou le Prototype premier, ce qui en fait la Quintessence de la Pensée divine.  Il est la Vérité absolue qui renseigne l’être humain par l’intuition.  Il se manifeste en lui par l’Atome divin permanent, le Centre actif de sa vie.  Au niveau de la conscience humaine, nul ne peut définir ni saisir cette Réalité immatérielle incommensurable, impondérable, parce qu’elle dépasse l’entendement.  Mais elle reste le Postulat premier et essentiel à titre de Cause unique de toutes les manifestations à travers tout le Cosmos.  On l’appelle parfois le Souffle de Vie ou l’Influx rythmique de l’Énergie vitale.  Il s’exprime par la Volonté directrice comme la Force de cohésion qui engendre l’activité des atomes, des cellules et de corps ou des formes, mais aussi celle de l’âme ou de la conscience.  Il est la Source de Vie où la Forme prend son impulsion initiale directement dans la Pensée de Dieu.  Il ne peut descendre directement dans la Matière, qu’il pulvériserait par sa Puissance originelle, infiniment vibrante, d’où il s’enveloppe de corps diversement subtils pour l’atteindre.

Dans la Tradition de la Rose+Croix, on l’appelle le «Noùs» qui engendre, à la périphérie du Corps de Dieu (le Cosmos), les électrons formant les atomes compris dans les molécules, fondement de la matière dense, concrète, tangible et palpable, accessible aux sens externes.  Conjugué à l’intellect, il permet de connaître totalement un objet.  À son niveau sublime, il en connaît l’essence, l’aspect abstrait ou subjectif.  Par l’intellect, il en saisit l’aspect dense, extérieur ou objectif.  Il en résulte la  Sagesse ou le Savoir.  On l’associe souvent au plan causal, d’où l’«Esprit» réfère souvent à Jupiter.

***

La loi de l’Esprit stipule que Dieu, conçu en tant qu’Esprit ou Essence, est le seul postulat nécessaire de l’existence.  L’Esprit est tout, la Source immobile et immuable de tout.  Il en résulte que tout est Esprit, l’atome divin comme l’âme et le corps ou la matière, et que le Cosmos est un système mental divin.  L’Esprit constitue le Premier Grand Principe ou la Puissance absolue qui régit toute la Création.  C’est l’Esprit qui émane l’Atome primordial de chaque individu qui s’enveloppe successivement d’une âme et d’un corps.  Le corps de l’homme, comme la matière, est une part de l’Esprit cristallisé.  La matière est le support nécessaire à la révélation de l’Esprit à la conscience par l’intermédiaire de l’âme.  Mais l’âme, bien qu’étant une part de l’Esprit légèrement densifiée, n’est pas l’Esprit pur.  C’est l’intermédiaire ou la médiatrice réversible entre le corps et l’Esprit.

En soi, l’Esprit est l’Essence cosmique, l’Éther universel, qui pénètre toute la Nature, même la matière inconsciente qui se manifeste diversement: par la cohésion, l’adhésion, l’attraction, la répulsion, le magnétisme, l’électricité, la rotation, la gravitation, etc.  En s’irradiant à travers le Cosmos, l’Éther se densifie progressivement pour donner naissance à quatre élémentaux fondamentaux: l’air, le feu, l’eau et la terre.  L’Esprit est une essence vraiment universelle, voire cosmique, comme l’âme, mais d’une fréquence vibratoire plus élevée.  A vrai dire, il constitue le principe premier de l’âme.

L’Esprit se manifeste pour la première fois, matériellement, par la formation des électrons, les éléments premiers qui entrent dans la composition des atomes.  Spirituellement, l’esprit se manifeste d’abord par l’énergie qui donne la vie et la conscience.  L’Esprit s’irradie à travers tous les espaces et tous les temps, deux illusions du mental.  Ses radiations se propagent sous forme de vibrations.  Toute chose matérielle est formée, comme l’âme, de ces vibrations, mais à un degré plus dense, d’où toute chose vibre.  La fréquence vibratoire (ou le nombre de vibrations) détermine la nature d’une chose.  Sans les vibrations de l’Esprit, dans la matière, nous ne pourrions jamais la connaître.

Ainsi donc, l’Énergie première, appelée Esprit, constitue le substrat de toute la Création.  Rien n’existe pour l’homme, à part les vibrations.  Voilà comment certaines choses semblent exister pour certaines personnes qui ne semblent pas exister pour d’autres.  Certaines personnes, dont les pouvoirs psychiques ou les facultés spirituelles sont plus développées peuvent capter nombre de phénomènes des mondes invisibles dont la majorité des êtres humains doutent ou dont ils peuvent se moquer.  Ce sont les vibrations de l’Esprit qui permettent à l’homme de connaître tous les Mondes, de la matière à l’Esprit.  Si les vibrations de l’Esprit n’affectaient pas la conscience humaine, il ne pourrait pas distinguer une forme matérielle d’une autre.  Quant au comportement de la matière (à son activité et à son évolution), il est le résultat de la dualité de l’Essence, dont l’Énergie0 est électromagnétique (formée d’un champ positif et d’un champ négatif).

L’Esprit est omniprésent, omniscient, omnipotent, omniagent, en somme parfait.  Il est toujours présent partout, sous quelque forme et à quelque degré d’activité (ou de manifestation) que ce soit.  Non seulement il est toujours présent, encore est-il toujours prêt à remplir sa fonction cosmique particulière qui est de vivifier le Monde, d’accroître la conscience et de porter le Cosmos à sa manifestation parfaite.  L’Esprit révèle le Dieu-Un, mais il s’exprime dans la multiplicité apparente.  C’est la Vibration unique, continue, permanente, qui parcourt tous les octaves, du plus haut au plus bas, du plus bas au Plus haut, sans jamais cesser d’exister.  Il apparaît donc comme la Force première, la Puissance unique, le Pouvoir absolu, dont le Cosmos est construit.  La Substance (la Matière et le Corps) révèle ses différentes formes, tirées de la Forme unique.

Naturellement, l’Esprit est complètement libre de la Matière, tout en lui donnant naissance.  Il est l’Essence suprême de l’être humain.  Il figure l’Intelligence pure qui donne la vie et qui commande à toutes les activités inférieures.  L’Esprit pur, l’Être suprême, l’Essence cosmique, sont des synonymes.  L’Esprit ne conçoit pas les choses elles-mêmeESPRIT2s, mais il en conçoit l’Idéal, le Prototype premier.  Il est en contact direct avec la Vérité qu’il capte par l’intuition.

L’Esprit se manifeste dans l’être humain par la Monade spirituelle, l’Atome divin permanent, le Centre positif de vie.  Personne ne peut définir ni saisir cette réalité incommensurable, impondérable, immatérielle, tellement elle dépasse l’entendement, mais elle reste essentielle puisqu’elle cause toutes les manifestations à travers tout le Cosmos.  C’est le Souffle de Vie, l’Influx rythmique de l’Énergie vitale.  Il se manifeste, dans le corps, comme âme ou conscience.  Il constitue la totalité de la substance atomique qui ne le conditionne pourtant nullement.  Il s’exprime comme la Volonté directrice, comme la Force de cohésion (l’Amour) et comme l’Activité des atomes et des cellules.  Par son Esprit propre, l’homme n’est pas entravé par le témoignage des sens ni par l’opinion humaine.  Il est directement relié au Savoir, qui lui donne la vision claire de la Réalité.  Voilà pourquoi il est important que l’homme s’intériorise, pour écouter l’intuition, la voix de sa conscience intérieure, pour s’unir au Savoir et le transmuer en connaissance dans son expérience terrestre.  En lui, l’Esprit représente en effet la quintessence de la Pensée divine, renfermant les idées les plus nobles et les plus élevées.  N’est-il pas la Source de Vie ou la Forme prend son impulsion initiale, directement dans la Pensée
de Dieu?

L’Esprit, c’est la Puissance vibrante, primaire, primordiale, originelle.  C’est l’Étincelle divine en chacun.  Il travaille sur la matière par l’intermédiaire de l’âme.  Il ne peut lui-même descendre directement dans la matière, il la pulvériserait par sa vibrante énergie pure.  Pour atteindre la matière, l’Esprit s’enveloppe de corps de plus en plus denses: corps atmique, corps bouddhique, corps causal (corps mental supérieur), corps mental (proprement dit, au niveau de l’intellect ou de la raison), corps astral, corps éthérique et corps physique.  C’est le Nous qui engendre, à la périphérie du Corps de Dieu, du Cosmos, les électrons formant les atomes compris dans les molécules, base de la matière dense, concrète, tangible et palpable, accessible aux sens externes.

© 1997-2012, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *