LE RECOURS AUX TECHNIQUES SPIRITUELLES RESTE-T-IL PERTINENT?

La Vérité intime de tout être est de nature intérieure et elle a toujours résidé au plan du Cœur sacré.  En ce moment, il appartient à chacun de faire ce qui lui semble bon pour lui-même afin d’accéder, encore plus en profondeur, à la Vérité de son cœur, à la Vérité de son Essence qu’émet son cœur. Il peut trouver cette Vérité dans la pratique d’un art, dans le fait de tendre la main à un enfant ou dans celui de rendre un service à autrui.  Chaque étape évolutive dans l’ouverture de la conscience se réalise dans la simplicité.  Si, pour l’un, la simplicité réside dans le fait de poursuivre l’expérience de ses pratiques habituelles, qu’il continue à le faire.  Il n’y a pas d’obstacle à cela puisque qu’il n’existe pas de technique meilleure qu’une autre, il n’existe que des expériences qui rapprochent de la simplicité et d’autres en éloignent, donc qui compliquent la vie.  Si quelqu’un se sent dans la simplicité en pratiquant ses exercices, il guérison-spirituellepeut les poursuivre, mais s’il se sent dans la complexité, comme impliqué dans une routine qui lui manque, s’il ne l’inclut pas dans sa journée, il doit les abandonner.  Cela n’empêche pas que la pratique du yoga, par exemple, peut rester très bénéfique puisqu’elle aide à ajuster le corps, à harmoniser les énergies et à aligner l’esprit et le cœur.

En tout, la réponse correspond à ce qu’un être ressent dans son Cœur : si son cœur lui dicte une direction ou une inclination, il gagne à les suivre, car celui-ci résonne de la fréquence de l’intuition.  S’il reste une interrogation et que la réponse amène à sortir du cœur, qui traduit la vibration de son Essence, il se rendrait service à éviter de faire ce que lui suggère sa réponse, qui est de nature mentale.

N’est-ce pas vous indiquer une manière facile d’éclairer vos choix et vos décisions ?  Vous devriez appliquer ce principe de vie dans toutes vos interrogations, qu’elles soient d’ordre pratique, affectif, familial, professionnel, géographique.

Dans les plans de conscience supérieurs, les Maîtres réalisés ou les autres entités parfaites, comme les anges ou les devas, tiennent ceci pour une évidence : la voie de la simplicité exprime la voie de la fluidité.  Et la fluidité est gage de douceur, de beauté, d’harmonie, de sérénité, de facilité, d’aisance, d’évolution gracieuse.  La voie de la simplicité est celle où les événements et les circonstances se déroulent sans obstacle.  La résistance, l’opposition, la division, l’hésitation donnent autant de signes qu’on n’avance pas sur la bonne voie.

À ce point de l’évolution planétaire, les réalités doivent devenir et rester simples, de plus en plus simples.  Présentement, la majorité des injonctions et des impulsions de l’âme de chacun remontent à la conscience afin de l’orienter vers les changements indispensables à l’établissement de la simplicité, ce qui doit se produire de façon souple, donc sans résistance.  Évidemment, on parle ici autant des résistances intérieures qu’extérieures.  Lorsqu’un être se sent attiré par un enseignement spirituel, une technique évolutive, un endroit de résidence, une personne, si les choses ne se mettent pas facilement en place, c’est qu’elles ne procèdent pas de la Lumière divine.  Et si elles ne procèdent pas de la Source divine, comment pourrait-elle devenir évolutive pour lui ?

Pour le comprendre, il faut savoir que la Lumière divine est intelligente, que l’Intelligence spirituelle est créatrice et que la Lumière accomplit toujours tout dans la simplicité, amenant les choses à couler de la Source qui est Lumière spirituelle.  Aujourd’hui, il ne reste plus d’autre alternative que celle de suivre la voie de la spontanéité qui découle de la simplicité et de la synchronicité.  En effet, comme cela est facilement observable, il n’existe presque plus d‘amortissement dimensionnel ou d’état tampon comme il en existait autrefois.  Alors, les réalités mettaient un temps plus ou moins long à se concrétiser, à se manifester, à se révéler.  En ce moment, tout a été accéléré d’où tout semble se produire plus rapidement, au point que, parfois, un être peut se sentir emporté dans un tourbillon, autant dans le sens de ce qu’il veut que de ce que, apparemment, il ne veut pas.

C’est fort simple, quoi qu’il arrive, tout provient de l’Intelligence de la Lumière spirituelle qui émane de la Source divine.  Dès qu’un être se forme cette certitude, il ne rencontre plus d’obstacle dans sa volonté de retrouver son Unité originelle.

Désormais, celui qui optera pour la voie de la simplicité, soit pour la voie de l’évidence de ce que la Providence divine propose, n’aura plus à s’interroger longtemps, car il suivra forcément la bonne voie.  Maintenant que la Lumière a renforcé sa présence au sein de votre dimension, de par l’avènement  du rayonnement de l’Ultraviolet et des différentes qualités vibratoires et énergétiques en provenance des mondes de Lumière, chaque être humain se trouve en résonance avec sa propre voie.  Toutefois, s’il subsiste en lui une impulsion de changement, il devrait comprendre qu’elle correspond à une réalité qui, des tréfonds de son être, lui suggère de la mettre en œuvre de son mieux.

Chaque être humain vit à l’heure des derniers ajustements afin de se conformer, de façon intègre et authentique, avec sa propre voie.  Voici donc la Vérité stricte : que chacun se conforme à ses impulsions en provenance du cœur et, par la grâce de la Lumière spirituelle, il sera aligné, sans effort, sur sa nouvelle voie.  Chacun n’a plus qu’à être et à demander.

La plupart se demandent comment reconnaître une réponse qui provient du cœur pour ne pas la confondre avec celle qui provient de l’esprit.  En ce moment, pour ceux qui ont franchi la frontière des dimensions, il n’existe presque plus de possibilités de se tromper.  Ainsi, un être peut faire un choix ou l’autre qu’il découvrira tout autant sa nouvelle voie.

Pour le comprendre, il faut savoir que, à un certain niveau de liberté, à partir du moment où un être garde le cœur complètement ouvert, il n’existe plus pour lui de réponse positive et de réponse négative puisque tout se passe au niveau de l’Unité. De ce fait, s’il persiste dans cette attitude d’ouverture intérieure, il retrouve toujours le degré d’Unité nécessaire pour faire des choix, d’où il devient totalement libre de tes choix.  L’une ou l’autre des alternatives devient sa Vérité, même si elles semblent mener vers des voies opposés, donc apparemment contradictoires.  Mais, dans une sphère, qu’un être parte d’un côté ou d’un autre, il se retrouve toujours à mi-chemin de la destination qu’il souhaite atteindre et il ne peut que l’atteindre en toute certitude.

Du reste, c’est en cela que consiste l’apprentissage de la liberté ultime que l’âme, par le cœur, peut procurer.  Ce qu’un être fait dans la vibration du cœur l’amène toujours à s’orienter dans le sens de la Lumière, dans le sens de l’intégrité et de la probité, soit dans le sens de la Vérité et de l’Unité. Alors, il ne cultive plus le moindre doute.

Au fur et à mesure que la Lumière pénétrera dans le champ de conscience d’un être, il s’aperçoit que, par la Vibration unique de la Conscience supérieure, il finit par se stabiliser dans le cœur.  Devenant stabilisé dans le cœur, il ne trouve plus de réponse dans le oui ou dans le non puisque tout devient une réponse.  Alors, il lui appartient de trancher, non par le Cœur ni par le mental, mais à partir de l’évidence.  Même que, très souvent, il est placé directement dans le fait accompli.

Il n’en reste pas moins que, pour un temps, la vibration du cœur peut paraître plus rapide que la vibration mentale.  Dans  ce délai de compréhension, il appartient à chacun de faire lui-même la différence.  À ce moment-là, même si la vibration intérieure restait, par sa présence pressante, il lui resterait le choix puisqu’il est devenu entièrement libre.  Autrement dit, celui qui a traversé le Pont des dimensions a retrouvé, par la grâce de son cœur, qu’il a ouvert et éveillé, à son su ou à son insu, est à même de choisir ce qu’il veut en toute transparence.

En pareil cas, il n’existe plus ni choix positif ni choix négatif, il n’existe qu’un choix constructif.  À partir de là, il détient la totale liberté d’orienter son chemin vers la Lumière spirituelle par l’un ou l’autre choix.  Comme il est déjà entré dans la Lumière divine, qu’il opte pour un choix ou pour un autre, il ne peut interférer que bien peu sur la qualité vibratoire qu’il a atteinte ou sur l’état d’être qu’il a développé.

C’est la même chose dans le domaine de l’aide à autrui.  La Hiérarchie divine vous a fait savoir que vous n’avez plus à exercer de compassion au sens ancien du terme, à apporter vos soins aux autres, mais que vous devez partager avec eux les informations que vous détenez, lorsqu’on vous la demande sincèrement.  Mais il n’existe pas de technique particulière à appliquer pour y arriver : vous n’avez plus qu’à vous faire présent, à demander ce qui est opportun et à rayonner ce que vous êtes devenus pour contribuer à libérer les âmes encore prisonnières des rets de la densité, de la dualité, soit de l’illusion.  Au plan de conscience que vous avez atteint, ce qui compte, c’est votre qualité d’être, dans le moment présent, rien d’autre.

 

© 2009-2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

S TECHNIQUES SPIRITUELLES PEUVENT GARDER UNE UTILITÉ, MAIS ELLES NE SONT PLUS NÉCESSAIRES…

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *