LES CHAKRAS, CONÇUS À LA MANIÈRE DES ANCIENS MAÎTRES…

chakras-11

Ce sont les Orientaux surtout qui ont enseigné à l’Humanité l’anatomie ésotérique de l’être humain.  Pour avoir longtemps médité sur eux-mêmes, ils ont découvert que, dans les plans subtils, au niveau de la colonne vertébrale, existaient des centres d’énergie qui modulaient l’Énergie cosmique, pour permettre à l’être humain de vivre et de combler tous ses besoins physiques, psychiques et spirituels afin d’évoluer dans l’ordre et l’harmonie jusqu’à l’Illumination totale.

D’après la doctrine orientale, l’Énergie cosmique se diffuse par trois forces, émanant du Soleil central ou de la Source primordiale.  Le Soleil de notre Univers modulerait ces trois forces et les projetteraient vers la Terre et ses habitants : il s’agit du Fohat (l’électricité, reconnue par la science), du Pranâ (la force vitale,  à peine soupçonnée par la science) et du Kundalini (le Feu sacré ou le Serpent igné, absolument ignoré par la science).

Ces trois forces agissent subtilement dans chaque être humain à travers des courants de forces, les nâdis, longeant la moelle épinière.  Ils répartissent l’énergie à travers tout le corps, en correspondance avec les méridiens de l’acupuncture chinoise.  Le long de la colonne vertébrale, il existe trois nâdis.  En effet, l’Akasha (l’Éther ou le Noùs) monte dans le tube central de l’échine, qu’on appelle Sushumna.  On peut traduire ce mot par Voie royale ou Chemin de la Flèche puisqu’il accueille le Courant spirituel libre appelé Akasha.  Ce nâdi suit la moelle épinière, dans la colonne vertébrale, du Muladhara (centre-racine) à l’Ajna (centre frontal), par le Brahmanadi.  Ce nâdi détermine trois nœuds (ou points de convergence) appelés Rudragranthi, Vishnugranthi et Brahmagranthi).  Si on se réfère à l’enseignement de la Cabale, c’est la «Voie de la Descente ou de la Chute», si on le considère dans sa projection vers le bas, ou de l’Ascension de la Conscience, si on le considère dans sa projection vers  le haut, donc selon l’orientation qu’on donne à l’Énergie cosmique, qui passe successivement par Malkuth, Yesod, Tiphereth et Kether, les Sphères qui forment «le Pilier central de l’Équilibre».

Les deux aspects de l’Énergie cosmique circulent dans les nâdis Idâ (le Pilier de la Miséricorde, énergie magnétique ou lunaire) et Pingala (le Pilier de la Rigueur, énergie électrique ou solaire), qui ne figurent qu’une modulation de l’Énergie principale qui circule dans Sushumna.  Ces deux-courants semi-matériels, répartis de façon ondulante de part et d’autre de la colonne vertébrale, mettent en action le courant libre et spirituel de Sushumna.  Ils empruntent des voies distinctes, qui leur sont propres, pour éviter de s’irradier trop directement et de façon prématurée dans tout le corps, ce qui engendrerait des inconvénients majeurs dans l’organisme.

Tout le travail initiatique consiste à éveiller et à stimuler l’activité de ces trois forces qui agissent dans le corps humain afin d’accélérer l’évolution de la conscience et d’amener l’être à s’illuminer (à réintégrer la Conscience cosmique).  C’est par ces trois courants que les chakras, des catalyseurs spécifiques de l’Énergie cosmique, sont activés.  Les chakras constituent des transformateurs spécifiques de l’Énergie cosmique en ce sens qu’ils détiennent, chacun, leurs propriétés propres pour répondre à tous les besoins physiques, psychiques et spirituels de l’être humain.

Pour chaque être, les chakras correspondent à ce qu’on appelle les plans de conscience :  plan matériel (premier chakra ou centre-racine, le Muladhara, de couleur rouge, au coccyx), plan éthérique (deuxième chakra ou centre sacré, le Swadishtana, de couleur orangée, au périnée), plan astral (troisième chakra ou plexus solaire, le Manipura, de couleur jaune or, au nombril), plan mental (quatrième chakra ou centre cardiaque, l’Anahata, de couleur verte, à la base du thymus), plan causal (cinquième chakra ou centre laryngien, le Vishouddha, de couleur bleu azur, dans la gorge), plan intuitif (sixième chakra ou troisième œil, l’Ajna, de couleur indigo, au niveau du front), plan bouddhique (septième chakra ou centre occipital, le Brahmaranda, de couleur violette, au centre de la tête), plan christique (huitième chakra ou centre coronal,  le Sahasrara, de couleur mauve ou pourpre, au sommet du crâne), le tout placé sous la Monade spirituelle (aussi appelée Paratparam,  l’Atome divin,  l’Étincelle spirituelle, le Je S
uis
ou  le Soleil de cristal).

En général, on ne travaille qu’avec sept chakras, mais certains travaillent avec neuf, d’autres avec douze.  Depuis l’ouverture du processus de l’Ascension, en 1985, on parle même de dix-sept chakras et plus.  En fait, ce nombre importe peu.  Lorsqu’on travaille avec les sept chakras fondamentaux, tous les autres s’activent et s’ouvrent d’eux-mêmes.  Ce qui importe, c’est de toujours travailler avec les mêmes chakras, donc toujours avec le même nombre de chakras.  Pour chakra-christiqueconnaître la fonction de chaque chakra, on pourra se référer à l’article intitulé Les centres d’énergie de la colonne vertébrale) ou L’Arbre de Vie ou à l’article intitulé Les couleurs en relation avec
les chakras
.

Les nâdis partent de la base de la colonne vertébrale, du centre Muladhara, siège de Kundalini, décrit comme de forme triangulaire.  Chez l’homme, ce triangle pointe vers le haut, tandis que, cchakra-coronalhez la femme, il pointe vers le bas.  Bien que Sushumna parte toujours du centre de ce triangle, autant chez l’homme que chez la femme,  Idâ monte du côté gauche de l’homme, mais du côté droite de la femme, tandis que Pingala monte du côté droit de l’homme, mais du côté gauche de la femme.

La Kundalini, le Serpent de Feu, reste la Grande Force mystérieuse de l’Être.  Cette Grande Déesse, Reine de toutes les Initiations, appelée la Mère du Monde et la Reine de la Création, chakras12constitue l’Énergie sacrée issue du signe zodiacal de la Vierge, symbole de la Lumière astrale qui répand sur le globe terrestre et tout l’Univers solaire les sept forces radiales nommées Saktis ou Shaktis (Énergie féminine de Dieu).  Cette Énechakra-frontalrgie cosmique, qui se meut selon une voie serpentine ou courbe, Principe vital universel, omniprésent dans la Nature, inclut en elle les deux grandes forces d’attraction et de répulsion, dont l’électricité et le magnétisme sont des aspects.

Le Kundalini engendre l’ajustement continuel des relations intérieures et extérieures qui est l’essence même de la vie et maintient partchakra-laryngéout l’existence.  C’est par cet ajustement continuel des relations internes et externes qu’elle produit, pour un être incarné, le phénomène de la réincarnation (transmigration des âmes) jusqu’à ce qu’il puisse s’extraire de la Roue des Renaissances par l’Illumination.  C’est précisément par la maîtrise complète et parfaite de cette Énergie mystérieuse, conformément à une technique mystique appropriée et avérée, qu’un être incarné peut atteindre la Mokcha (Mokta), mot sanscrit qui se traduit par Libération transcendantale, Maîtrise totale, Illumination suprême, Réintégration dans le Royachakra-cardiaqueume, Affranchissement spirituel et bien d’autres expressions analogues.

Pour les habitants de la Terre, le Kundalini leur provient principalement par l’intermédiaire du Soleil et il se concentre au cœur de la planète, mais
aussi dans le centre-racine de chaque être humain.  Cette Force consciente de la Création, Force primordiale de la Vie, s’y love trois fois et demie sur elle-même, fermant de sa bouche le méat urinaire, attendant d’être éveillée par le choix conscient et volchakra-plexusontaire d’un individu.  Correctement activé, ce Feu sacré latent s’active peu à peu, se dresse, se déroule, en sifflant, pour monter d’un chakra à l’autre, servant, pour ainsi dire, d’ascenseur à la conscience.  Il engendre l’Extase mystique et l’Ascension.

Pour l’heure, l’être humain expérimente moins de dix pourcent de son potentiel vital du fait qu’il réussit rarement à faire monter un faible part de cette énergie plus haut que son troisième chakra, dispersant la majorité de cette énergie dans ses créations et préoccupations illusoires à travers ses activités matérielles, ses jeux de pouvoir et ses débordements de sensuachakra-pelvienlité.  Voilà pourquoi il reste si sceptique par rapport aux facultés émerveillantes dont certains initiés ont pourtant donné l’évidence, dans l’exercice de ce qu’on appelle les facultés paranormales (ou dons spirituels) ou dans l’accomplissement de prodiges.  Peu d’êtres humains acceptent, croient ou suspectent qu’ils détiennent les mêmes pouvoirs que ces grands initiés, ce qui est pourtant le cas.  Dieu n’a-t-il pas créé tous les êtres humains égaux en potentiel, à son Image et à sa Ressemblance?

Que tous soient prévenus ou avertis que, dans les premières années de son travail initiatique, il faut faire circuler le Kundalini de la base de sa colonne vertébrale à son sommet, jamais à l’inverse, comme l’enseignent de façon inconséquente certaines sectes pseudo-mystiques.  Autrement dit, il faut ouvrir ses chakrachakra-coccygiens de bas en haut de la colonne vertébrale pour éviter des inconvénients qui peuvent aller du naufrage dans la folie jusqu’à la combustion spontanée.  Le Kundalini, l’Énergie-Mère, constitue une énergie tellement puissante que, mal utilisée, elle peut brûler tout le système nerveux ou faire imploser l’être dans des douleurs atroces.  Qu’on pense à la puissance de l’électricité, qui ne représente qu’une part infime de cette Énergie cosmique, et on en comprendra les dangers.   On ne doit s’en servir que sous la gouverne d’un guide spirituel avéré et la faire circuler rigoureusement comme il l’enseigne.  Tout guide relié à la Fraternité blanche universelle ou aux Anciens mystiques et autorisé à enseigner les techniques d’expansion des chakras peut assurer à ses étudiants l’immunité parfaite, dans la mesure où ils respectent ses directives.

L’ancienne technique d’ouverture des chakras

Jusqu’à la fin des années quatre-vingt du dernier millénaire, les Guides spirituels enseignaient à leurs chelas (étudiants ou disciples) d’engendrer l’expansion de leur conscience, par l’ouverture successive de leurs chakras, de la façon qui suit, mais qui est devenue parfaitement désuète, anachronique et obsolète.  Ils leur recommandaient de s’asseoir bien confortablement, dans la posture du Lotus, de se détendre, de respirer normalement, mais profondément, jusqu’à produire, au mieux, le vide mental.  Une fois bien concentrés, ils devaient visualiser la Lumière blanche de cristal descendre de leur Monade jusque sur la Lune en dessous d’eux, pour former un tube de lumière blanche de cristal, analogue à un néon, dans leur colonne vertébrale.  A l’inspiration, cette Lumière primordiale devait descendre jusque sur leur Lune, sous leurs pieds, s’y réfléchir, puis remonter et s’accumuler d’abord dans le premier chakra, le centre-racine, à la pointe du coccyx, à l’expiration, s’amplifiant sans cesse d’une respiration à une autre.

Cette Lumière devait se concentrer dans ce chakra, pour lui donner de l’expansion, sans s’en échapper.  On leur suggérait de voir leur chakra s’illuminer comme la flamme d’une cigarette, sur laquelle on souffle de plus en plus centres d'énergiefort, et de le voir s’agrandir jusqu’à ce qu’il forme un grand œuf qui entourait complètement tout leur corps.  Alors, ils devaient donner le commandement que tout ce chakra tourne au blanc de cristal parfaitement pur.  Après avoir travaillé au moins trente jours uniquement sur leur centre-racine, ils pouvaient enfin commencer à opérer, de la même manière, pendant tout un autre mois, sur leur deuxième chakra, de couleur orangée, au niveau du sexe, mais en pensant bien à ouvrir antérieurement, pendant quelques minutes leur chakra-racine.  Au troisième mois, ils devaient ouvrir leur troisième chakra, le plexus solaire, de couleur jaune doré, après avoir consacré quelques minutes à ouvrir leur chakra-racine et leur chakra sexuel ou sacré.   Un autre mois était consacré au chakra cardiaque (de couleur émeraude), un autre au chakra laryngien (de couleur azurée), un autre au chakra frontal (de couleur indigo), un autre au chakra crânien (de couleur violette), un autre au chakra coronal (de couleur pourpre).  Enfin, après plusieurs mois, ils pouvaient élever leur conscience, par le Kundalini, jusque dans leur centre monadique, le Siège de la Conscience cosmique, en y fixant leur attention dans un long silence.

Dans une deuxième séquence, ils devaient travailler un mois sur leur centre-racine avec le son Lam;  puis un mois sur leur centre sexuel avec le son Vam;  puis un mois sur leur centre solaire avec le son Ram;  puis un mois sur leur centre cardiaque avec le son Yam;  puis un mois sur leur centre laryngé avec le son Ham;  puis un mois sur leur centre frontal avec le son Aum;  et finalement un mois avec une pause silencieuse au niveau des centres christique et monadique.  Pour varier, ils pouvaient occasionnellement se servir de ces mêmes sons, mais en les modulant successivement conformément aux notes de la gamme :  Do pour le centre racine;  pour le centre sexuel;  Mi pour le centre solaire;  Fa pour le centre cardiaque;  Sol pour le centre laryngien;  La pour le centre frontal;  Si pour le centre crânien;  Do supérieur pour le centre coronal.  Ils pouvaient encore enclencher tout le processus du Kundalini par des respirations conscientes en employant diversement les sons So-Hum, Ham-Sah, le son Pander-r-r-r bien roulé ou la séquence sonore KAN-dil-Ban-dil-Rrrr, tout aussi bien roulée.

Dans une séquence ultérieure, ils pouvaient travailler sur leurs chakras en faisant appel à la Divinité d’élection de chaque centre, comme SOMA, YAMA, SURYA, KUVEBA, etc. (à moins qu’ils préférassent utiliser les clefs assyro-babyloniennes comme ISHTAR, BAST, ISIS, OSIRIS,  etc.).  Tout cela pour dire qu’il fallait consacrer des années d’un travail assidu à la montée du Kundalini, en se concentrant sur ses chakras, pour tenter de parvenir à l’Illumination.  Cela n’empêchait pas que peu de candidats réussissaient  à atteindre la Libération finale en une seule vie.

LA RÉCENTE PERMUTATION DES CHAKRAS

Au début du nouveau millénaire, conformément au processus accéléré de l’Ascension collective et planétaire, un phénomène prodigieux s’est produit : les permutations des chakras.  Tous les êtres humains jouissent maintenant, au niveau de leur anatomie ésotérique, non seulement de l’éveil de nouveaux chakras,  pour permettre une illumination complète de leur ADN, mais aussi de toute une octave de nouveaux chakras, pour leur conférer de nouvelles facultés subtiles.  Ce phénomène s’est produit pour l’ensemble des membres de l’Humanité, sauf que chaque être humain, en raison de son libre arbitre, doit, après en avoir pris conscience, le confirmer ou le valider par une technique spirituelle appropriée.  Cette confirmation ou cette validation peut s’exprimer de la manière qui suit…

Assis bien droit, les jambes légèrement écartées, respirer normalement, mais profondément, pour se détendre et faire, au mieux, le vide mental.  Commander ensuite la translation de ses nouveaux chakras, comme si on accédait à une nouvelle portion de l’Échelle cosmique, en voyant ses chakras descendre, un à un, vers le centre de la Terre.  Il est suggéré de proférer les paroles ci-après proposées à voix audible, dans une attitude de commandement, donc sur un ton ferme, doux et convaincu, rempli de foi :

«Uni à ma Sublime Présence Je Suis (ou à mon Dieu intérieur ou à mon Maître intérieur), je commande que mes chakras supérieurs, virtuellement situés au-dessus de ma tête, descendent dans ma colonne vertébrale et refoulent vers le bas les chakras inférieurs que j’ai utilisés jusqu’à maintenant, prenant leur place et s’y fixant à demeure. 

-Ainsi, que mon seizième chakra descende au niveau de mon chakra coronal, prenne sa place et s’y ancre à demeure.  Voilà, j’affirme que cela est fait.  Désormais, mon septième chakra apparaît comme une sphère de Lumière blanche violacée.  J’affirme que la Lumière de mon chakra coronal est de couleur blanche violacée.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

-Que mon quinzième chakra descende maintenant au niveau de mon chakra frontal, prenne sa place et s’y ancre à demeure.  J’affirme que cela est fait.  Désormais, mon sixième chakra apparaît comme une sphère de Lumière blanche dorée.  J’affirme que la Lumière de mon chakra frontal, mon anciens-chakrastroisième œil, est de couleur blanche dorée.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

-Que mon quatorzième chakra descende au niveau de mon chakra laryngé, dans ma gorge, prenne sa place et s’y ancre à demeure.  J’affirme que cela est fait.  Désormais, mon cinquième chakra apparaît comme une sphère de Lumière violette d’un bleu profond.  J’affirme que la Lumière de mon chakra laryngé est de couleur violette d’un bel indigo.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

-Que mon treizième chakra descende au niveau de mon chakra cardiaque, prenne sa place et s’y ancre à demeure.  J’affirme que cela est fait.  Désormais, mon quatrième chakra apparaît comme une sphère de Lumière violette rosée.  J’affirme que la Lumière de mon chakra cardiaque est violette rosée.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

-Que mon douzième chakra descende au niveau de mon chakra solaire, au-dessus de mon nombril, prenne sa place et s’y ancre à demeure.  J’affirme que cela est fait.  Désormais, mon troisième chakra apparaît comme une sphère de Lumière jaune dorée.  J’affirme que la Lumière de mon plexus solaire est jaune dorée.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

-Que mon onzième chakra descende au niveau de mon chakra sacré, au niveau du sexe, prenne sa place et s’y ancre à demeure.  J’affirme que cela est fait.  Désormais, mon deuxième chakra apparaît comme une sphère de Lumière orangée rosée.  J’affirme que la Lumière de mon chakra sexuel est de couleur orangée rosée.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

-Que mon dixième chakra descende au niveau de mon chakra coccygien, à la base de ma colonne vertébrale, prenne sa place et s’y ancre à demeure.  J’affirme que cela est fait.  Désormais, mon premier chakra, mon chakra-racine, apparaît comme une sphère de Lumière blanche nacrée.  J’affirme que la Lumière de mon premier chakra est de couleur blanche nacrée.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

-Que tous mes autres chakras, du neuvième au premier, descendent dans mes jambes et dans la Terre, selon leur ordre et à leur préséance, conformément à la présente séquence de permutation,  qu’ils prennent la place des autres chakras inférieurs et qu’ils les refoulent plus bas, s’y ancrant à demeure.  J’affirme que cela est fait.  Désormais, tous mes chakras inférieurs sont descendus dans mes jambes et dans la Terre, selon leur ordre et leur préséance, conformément à la présente séquence de permutation, en gardant leur couleur d’origine, du violet au rouge, selon les couleurs de l’arc-en-ciel.  J’affirme que mes chakras inférieurs apparaissent comme des sphères de Lumière du violet au rouge, conservant leur couleur d’origine, selon les couleurs de l’arc-en-ciel.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

Je vois maintenant mon Système de chakras illuminé comme un Arbre de Vie géant.  J’affirme que tous mes chakras sont maintenant allumés par la Flamme de l’Ascension en provenance de la Cinquième Dimension.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

De tout mon corps, de tout mon cœur, de tout mon esprit et de tout mon être, je fais maintenant appel à mes onze autres extensions animiques dans mon processus d’Ascension.  J’affirme que mon appel a été entendu et que tout s’est ajusté en conséquence dans tout mon être multidimensionnel.  Je Suis Ce que Je Suis.  Aum.

J’affirme maintenant l’équilibrage, la pondération et l’harmonisation de tous mes karmas de toutes mes vies antérieures, de ma vie présente et de mes vies à venir.  J’affirme que cela est fait avec le concours des Maîtres du Karma et du Christ cosmique.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

Je commande maintenant que me soit donné le Baptême plein et entier du Saint-Esprit.  J’affirme que je reçois dès maintenant toutes les Énergies et tous les Dons de Shekinah.   Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

Je commande maintenant à mon Guide spirituel, mon Enseignant divin, ma Divinité d’élection, de venir s’unir à ma conscience et au système entier de mes quatre corps.  J’affirme que cela est fait.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

Enfin, je commande maintenant à ma Monade, à mon Âme et à mon Esprit de descendre et de s’intégrer entièrement au système intégral de mes quatre corps.  J’affirme que Je Suis désormais complètement et parfaitement intégré, ajusté et unifié.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

Pleinement conscient d’être parfaitement prêt, j’invite l’énergie du Mahatma à fusionner avec ma Monade, ma Sublime Présence Je Suis, mon Âme et le système entier de mes quatre corps pour m’illuminer et éclairer tous ceux qui entrent en contact avec moi.  Et j’affirme en outre que j’ancre cette Énergie dans la Terre-Mère pour la guérir, si tel est son désir.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

Je m’apaise désormais, car je sais que Je Suis Dieu.  J’affirme que Je Suis Dieu.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Je Suis la Résurrection et la Vie.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Je Suis la Sublime Présence Je Suis omnipotente sur Terre pour toujours.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Je Suis le Maître ascensionné… (dire son nom).  Je Suis Ce Que Je Suis.  Je Suis Dieu qui vit dans ce corps.  Je Suis Ce Que Je Suis.  La Sublime Présence Je Suis et le Mahatma sont maintenant et pour toujours davantage mon Moi réel.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Je Suis l’Ascension dans la Lumière de Dieu.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Je Suis la Porte ouverte qu’il n’est permis à personne de fermer.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Je Suis la Flamme cosmique de la Victoire et du Triomphe.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Je Suis maintenant l’Être ascensionné que je souhaite être.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum, Aum, Aum.                 

Répéter trois fois : Je Suis un Membre à part entière de la Fraternité blanche universelle.  J’affirme que Je Suis physiquement immortel et que je peux choisir de rester sur cette Terre pour toujours sans prendre de l’âge.  J’affirme que je ne vieillirai plus jamais, car j’ai récupéré ma Jeunesse éternelle.  J’affirme qu’en cet instant, le Saint-Salut est venu à moi.  Je Suis entièrement harmonisé, intégré, fusionné et unifié.  Et je choisis de rester sur la Terre pour aider les autres à prendre conscience de leur propre Soi christique et à devenir un Mahatma.  Je Suis Ce Que Je Suis.  Aum.

Merci, je rends grâce! 

LES NOUVELLES TECHNIQUES POUR ACTIVER LES CHAKRAS

  1. L’ACTIVATION PAR LA TRIANGULATION

Note : Pour mieuactivation-triangulationx comprendre la démarche, bien observer l’illustration d’accompagnement ci-à côté.

S’unir à sa Sublime Présence Je Suis.  Faire descendre sa Monade dans son Lotus aux Mille pétales (Étoile de l’Âme).  De là, visualiser qu’elle vient se placer à un pied (environ 30 cm) devant le chakra qu’on veut activer.  Commencer de préférence par le chakra sous les pieds ou par le chakra-racine, selon le temps qu’on veut accorder à son exercice.  Car, si on fait cet exercice, il faut travailler au moins sur tous les chakras situés entre son coccyx et le sommet de sa tête (Etoile de l’Âme).  On procède,
en général, de bas en haut.
  Une fois sa Monade immobilisée devant soi, commander qu’elle entre dans le chakra auquel on veut donner de l’expansion, qu’elle le purifie et l’illumine parfaitement.  Faire une pause pour bien ressentir le travail qui s’opère en soi et pour accorder le temps qu’il se fasse.  Dès qu’on ressent que le travail est complété, on commande que sa Monade remonte directement à sa place, au niveau du Soleil cosmique central, en remontant dans la colonne vertébrale elle-même, la nettoyant sur tout son trajet.

Amener de nouveau sa Monade dans son Etoile de l’Âme, la diriger en imagination vers un deuxième chakra, et procéder de la même manière que pour le chakra précédent.  Prenant tout son temps, on procède ainsi pour chaque chakra, dans son Échelle cosmique, afin de purifier et d’illuminer tous ses chakras jusqu’à son Etoile de l’Âme.  A la fin, commander que sa Monade reprenne sa place habituelle, au lieu du Soleil cosmique central et remercier sa Sublime Présence Je Suis pour l’aide que vous avez reçue.

  1. LA MEDITATION SUR LE TOURBILLON SPIRITUEL

Commencez par réciter le Chant de l’Âme, qui se dit comme suit : AUM (trois fois).  Je Suis la Monade, Je Suis Lumière divine, Je Suis Amour, Je Suis Volonté, Je Suis But déterminé.  Ceci proclamé, visualisez le Tourbillon spirituel : il se situe très haut au-dessus de votre tête dans le Grand Soleil cosmique central.  Il apparaît comme une Spirale lumineuse, en forme d’entonnoir, la pointe dirigée vers votre crâne.  Il descend par l’Antakaranâ (le Pont cosmique ou le Sushumna).  Dites alors : Dans la Sagesse de l’Âme, j’invoque le Vortex spirituel pour qu’il me pénètre et s’active en moi afin de me purifier totalement, de haut en bas, jusqu’au centre de la Terre.

 Ressentez que ce Vortex entreprend son œuvre et poursuit son action.  Voyez-le mentalement descendre tout droit dans votre colonne vertébrale et balayer tout votre champ énergétique (aura) pour disparaître au plus profond de la Terre, emportant toutes les scories, tous les débris et tous les ombres de votre être.  Recommencez l’exercice (sans les prières) jusqu’à ce que vous vous sentiez tout à fait purifié et illuminé, rempli à souhait de légèreté et de clarté.  A la fin de votre exercice, remerciez sincèrement la Source divine et votre Sublime Présence Je Suis pour l’expansion de conscience que vous venez de prendre dans le processus de l’Ascension.

  1. LES PROCLAMATIONS DANS LA LUMIERE DES CHAKRAS

 Concentrez votre attention sur votre chakra-racine.  Voyez-le prendre son expansion jusqu’à vous entourer complètement d’une belle Lumière rouge de cristal.  Proférez alors : Mon But se réalise concrètement, matériellement, ici et maintenant!

Concentrez votre attention sur votre chakra sexuel.  Voyez-le prendre son expansion jusqu’à vous entourer complètement d’une belle Lumière orangée de cristal.  Proférez alors : Je ressens que mon But se réalise ici et maintenant!

Dans la Lumière dorée et cristalline de votre chakra solaire, proclamez : Je veux et j’affirme que mon But se réalise ici et maintenant!

Dans la Lumière verte et cristalline, teintée de rose, de votre chakra cardiaque, proclamez : Je mets tout mon amour dans la réalisation de mon but ici et maintenant!

Dans la Lumière azurée et cristalline de votre chakra laryngé, proclamez : J’exprime la réalité de mon But ici et maintenant!

Dans la Lumière indigo et cristalline de votre chakra frontal, proclamez : Je vois clairement mon But se réaliser ici et maintenant!

Dans la Lumière violette et cristalline de votre chakra coronal, proclamez : Je sais que mon But se réalise ici et maintenant du Plan spirituel au Plan matériel.

Dans la Lumière mauve et cristalline de votre chakra christique (Lotus aux mille pétales, au-dessus de la tête), affirmez : Dans le Vouloir et le Pouvoir divins, par le Christ, notre Seigneur, Je Suis mon But réalisé ici et maintenant, car je sais qu’il se manifeste pour mon plus grand bien, pour celui de tous les êtres concernés, comme pour la plus grande Gloire de Dieu et l’Expansion du Cosmos.  Qu’il en soit ainsi!  Merci…

 

Note : On peut se servir de cette proclamation pour affirmer la réalisation de son But ultime, qui est l’Ascension, ou pour commander la manifestation d’un désir ou d’un souhait licites et légitimes.

 

LES COULEURS EN RELATION AVEC LES CHAKRAS

Habituellement, il convient de travailler sur les chakras dans le sens montant de l’Échelle cosmique, donc d’ouvrir d’abord le centre-racine (rouge), puis le centre sacré ou sexuel (orangé), ensuite le plexus solaire (jaune doré), après le centre cardiaque (vert), pour passer au centre laryngien (bleu azur ou électrique), poursuivant par le centre frontal ou troisième œil (indigo ou bleu de nuit), accédant au centre de l’épiphyse (au centre de la tête, violet), continuant avec le centre coronal (au niveau de la fontanelle, pourpre) pour aboutir enfin dans le centre monadique (le Grand Soleil de Lumière blanche de cristal, au-dessus du centre coronal ou Lotus aux mille pétales).  Avant de procéder, il convient d’imager son Grand Soleil de Lumière blanche de cristal ou Étincelle divine, au-dessus de sa tête, puis sa Lune blanche ou argentée, en dessous de soi, pour que se forme un tube de Pure Lumière blanche de cristal tout au long de sa colonne vertébrale ou Arbre de Vie, de la Monade divine à la Lune cosmique (miroir de la Mère divine), induisant dans le Don-Redon des énergies cosmiques au fil de sa respiration.

Nous vous donnons ici le sens et le rôle de ces diverses couleurs, dans l’ordre alphabétique, pour vous motiver à travailler dans votre Arbre-à-souhaits, afin de combler vos désirs et vos besoins quotidiens et d’accéder à l’Illumination suprême ou à la Maîtrise totale, qu’on peut encore diversement appeler Réalisation transcendantale, Accomplissement spirituel, Initiation suprême, Libération finale, Fusion en Dieu ou Entrée dans la Conscience cosmique.

Le Rayon d’énergie qui constitue l’Agent magique de toutes choses, produisant l’effet miroir pour que se produise le Don-Redon, distribuant les dons de la Mère divine et comprenant tous les attributs de la Polarité femelle (imagination, intuition, perfection morale, civilité, esprit de civilisation, humanisme, soins tendres et attentifs, action douce et sereine, sociabilité, séductiocouleur argentéen naturelle, personnalité forte, notoriété, nutrition, popularité, défense publique, désir de préserver toute forme de vie, sens de l’organisation du Monde, activité publique et familiale, sentimentalité de bon aloi, réceptivité, sens de l’accueil, générosité, oubli de soi, abnégation dans le service, incursions dans l’inconscient, jeux des reflets, passivité, bonté, magnétisme, compréhension, sympathie, pureté d’intention, virginité ou chasteté, innocence, candeur, fidélité indéfectible, loyauté, harmonie, paix, esprit de conciliation, acceptation des contraires ou opposés apparents, sens de la collaboration et de l’échange, etc.).  Ce Rayon identifie les Trésors de l’âme et la noblesse du cœur généreux : il amène à donner sans compter dans une intervention détachée, paisible et pacifique.  La couleur blanche du papier ou du lait correspond à l’argenté métaphysique ou mystique.

La Pure Lumière blanche de cristal, émise par la Monade divine ou le Diamant spirituel, représente la Totalité ou la Globalité indifférenciée du fait qu’elle contient toutes les couleurs du prisme dans un mélange subtil, dosé et harmonieux.  Elle symbolise la Pureté idéale, l’Idée primordiale, l’Énergie unique et transcendantale, l’Illumination totale, la Fusion du Moi couleur blanche-cristal diamantindividuel dans le Soi suprême, la Vie totale, le But réalisé, la Synthèse complète, le Savoir suprême, la Saisie de l’ensemble des choses, l’Éternité, l’Intemporalité, l’Immatérialité absolue, la Puissance infinie de Dieu (ou de la Source divine), la Réalité primordiale ou la Victoire finale, le Détachement parfait, la Liberté suprême, la Plénitude des plénitudes, la Perfection des perfections, l’Intégralité et l’Intégrité.  Elle désigne donc tous les attributs réunis de l’Être-Un ou de la Conscience cosmique.

Couleur du Ciel suprême, de l’harmonie sublime, de la Puissance créatrice du Verre, de la Communication instantanée.  Elle symbolise diversement la maturité spirituelle, la piété,  l’opulence, l’ascension dans la spiritualité, l’attraction des Réalités spirituelles (induisant l’attirance pour la spiritualité), la confiance parfaite en Dieu, un contact avec la Sainte Assemblée couleur azurée(Cénacle mystique ou Communion des Saints).  Rayon de la Volonté divine, cette couleur élève au-dessus des apparences et des conflits, communiquant l’obéissance spontanée à la Hiérarchie spirituelle et repoussant tout ce qui est incompatible avec soi, comme tout ce qui est incomplémentaire. Elle engendre le pouvoir curatif et la catharsis mentale. Capable de recharger les atomes du corps et de purifier tout l’être, elle aide à construire le Pont cosmique (situé entre la gorge et le front), amenant à voir la Réalité divine telle qu’elle est. Rayon de la Vérité ontologique et de la vérité sous toutes ses formes, elle aide donc à rétablir le Lien vertical avec la Source divine, induisant dans la sérénité (paix d’esprit ou quiétude intérieure) et introduisant dans la Religion unique.  Elle favorise l’expression de soi et l’organisation de la pensée, affermissant le sens de sa dignité personnelle et développant l’audition subtile.

Le bleu azur aide à manifester les idéaux les plus élevés et les sentiments les plus nobles, formant la conscience de sa mission (de son rôle dans la Vie), amenant à se dévouer pour la Cause supérieure de l’Évolution cosmique.  Couleur de l’enseignement, des voyages lointains, surtout en avion, elle confère le sens de sa responsabilité éthique, établissant un contact sûr avec les Maîtres ascensionnés.  Elle aide à développer le sens du détail, la minutie, la précision, la transparence, la légèreté, rendant toute communication parfaitement claire, calmant les émotions et les passions.  Couleur de l’élégance et du raffinement, comme de l’intégrité (authenticité, franchise, loyauté, honnêteté, sincérité),  le bleu libère des inquiétudes et des soucis.  Il confère l’assurance, une protection naturelle, gardant candide et spontané.  Renforçant le lien de la personnalité avec l’âme, il affermit la confiance intérieure.  Couleur de souveraineté, donc d’autorité, il incline vers une justice clémente et la générosité, sauf envers les impies et les imposteurs.  Gérant la distribution universelle, il trace le Chemin de l’Infini.

Couleur de la foi véritable, de l’imagination créatrice, de la compréhension spirituelle, de l’austérité de l’âme, de la rigueur, de la réflexion pure, de l’approfondissement des choses et de la méditation profonde qui porte vers la gravité, l’excès de sérieux, la sévérité,  la prudence, l’indigo trace la Voie du Couronnement.  Couleur du Rayon sacerdotal, il décuple les facultés de perception, induisant le goût de l’introspection ou de l’intériorisation dans la solitude et le silence, aidant à mieux comprendre le Monde dans ses aspects concrets et abstraits.  Il favorise la sérénité, le sommeil profond et réparateur, les grands élans spirituels.  Relié à l’Esprit de Force, il facilite la projection animique (voyage de l’âme), confère les convictions spirituelles profondes, renforce la stabilité et aide à développer les facultés supérieures du cerveau.  Et on parle ici autant de force intérieure que de force mentale.

L’indigo accroît l’esprit de bienfaisance et il introduit dans la quête du Savoir : il amène à devenir un adulte accompli dans tous les sens de l’expression.  Reliant aux Focouleur-indigotrces universelles de soutien, il établit un lien solide avec le Soi suprême, aide à développer des intentions pures et nobles, amène à mieux capter les énergies subtiles et à se réaliser de façon consciente.  Il confère en outre l’audace spirituelle, l’inspiration fulgurante, la puissance spirituelle, la jeunesse intérieure (ce qui ne s’oppose pas à une maturité bien acquise), la patience, la constance et la persévérance.  Il aide à établir un ascendant naturel sur les plus jeunes que soi.

Couleur reliée à l’Esprit de Sagesse et de l’Éternité, associée à la Force solaire, le jaune d’or augmente le tonus général de l’organisme et confère une puissante protection par effet de miroir, améliorant toujours la circulation des énergies, la rendant inépuisable.  Il renforce le sens pratique, la motivation personnelle, l’intuition, la prévoyance et la prévision, couleur-doréel’inspiration, attirant les idées géniales.  Pouvoir rayonnant et pénétrant, il renforce l’aspiration spirituelle, inculquant le sens de l’ordre et de la méthode, le sens de la discipline personnelle, le sens de sa propre valeur, la prise d’une décision sûre, renforçant en outre la polarité masculine.  Il confère la joie de vivre, la légèreté d’esprit, le sens de l’humour, l’esprit enjoué d’esprit, la clarté de pensée, l’ardeur sereine.

Le jaune doré favorise la connaissance de son passé, éclairant les zones d’ombre de la conscience, résorbant la fatigue.  Il favorise l’assimilation des connaissances et il incline naturellement vers la vertu.  Il amène la pensée à se soumettre au cœur, induisant dans un grand sentiment de sécurité, aidant à poursuivre ses objectifs personnels, comme à sortir des cadres, des ornières et des routines.  Couleur de la jeunesse physique, de l’autonomie et de l’indépendance, de l’ouverture à la nouveauté, de l’aptitude à faire peau neuve, de la fertilité intérieure, il donne une direction sûre, capable en lui-même de percer les ténèbres.  Couleur du bon conseil, du sens de l’orientation, de la kinesthésie, du pouvoir personnel, il améliore les perceptions et les sensations (sensibilité physique et psychique).  Il libère des conditionnements et des stéréotypes, des mémoires cellulaires, des engrammes psychiques, contribuant à manifester le corps de gloire, relié aux biens imputrescibles qu’il faut chercher pour s’élever au Ciel.

Couleur reliée à l’Esprit de Sainteté, l’orangé accroît l’énergie sexuelle, améliore les facultés de reproduction et d’élimination, la santé physique, les échanges primaires (le donnant-donnant), les liens familiaux, le sens des responsabilités de couple ou de la famille, la conscience de soi, l’image de soi, rendant cependant plus autonome, car il élargit l’espace vital.  Relié couleur orangéedirectement au sens logique et à la forte intellectualité, il affine le discernement et le sens commun, aidant à reconnaître les multiples applications de ses connaissances acquises.  Couleur de la clarté mentale, de la télépathie, de la mémoire vive, il inculque le sens de la Beauté et de la Joie, permettant la libre expression de la vie à travers soi.  Associé à l’amour des plantes et des animaux, il confère le désir d’évoluer sans cesse, bien qu’il incline naturellement, comme le rouge, à chercher la pérennité dans le monde terrestre.

L’orangé recharge le corps éthérique, accroissant la motivation et l’ambition, disposant à profiter de la vie au maximum.  Il libère toujours des cristallisations possibles et dissout les éléments réprimés et repoussés au fond de la conscience.  Couleur de la bonne humeur, de l’entrain, de l’enthousiasme, il engendre un climat propice aux échanges et rend les sentiments plus durables.  Couleur de l’être généreux qui donne sans compter, sans juger et sans se poser de question, il induit dans une quête de bonheur surtout terrestre.  Il fortifie la sociabilité et l’entregent, agrandit le champ d’intérêt personnel, induit dans la quête du succès et de la réussite.  Il aide à approfondir la respiration.  Couleur de la concentration, de la réflexion sûre, du goût du travail concret, de l’esprit d’entreprise, de la confiance en soi, du goût de séduire et de conquérir, du goût de la fête aussi, l’orangé rend très sensuel.

L’orangé amène à chercher à toujours élargir ses horizons, à profiter des bienfaits de l’instant présent, à sortir de l’ennui et de la monotonie, à prendre ses responsabilités concrètes, aidant à garder les deux pieds sur terre.  Couleur de l’individualisation, du goût de rester libre en toute circonstance, il aide à exprimer son unicité (sa rareté, son originalité, sa différence).  Il forme un être indépendant, mais très attaché aux siens (famille et amis).  Il ramène à des goûts simples et modestes, affermit la fidélité en amour comme en amitié, porte à chercher à vivre dans le confort et le bien-être.  Il amène à donner une préséance à ses sentiments.

Couleur de l’Esprit de Vie, donc du Rayon du Principe animateur ou du Créateur, souvent appelé Force vitale, pranâ ou Feu sacré, le rouge confère la vitalité dans toutes ses nuances (énergie intense, activité débordante, dynamisme, robustesse, vigueur, dilatation, expansion, émissivité, extraversion, ardeur, vaillance, entrain, jovialité, courage (force morale), audace rougedans le monde concret, motivation inébranlable, volonté forte, désirs puissants, détermination, fougue, impulsivité, goût du mouvement, besoin de tout expérimenter (sans pour autant approfondir, ce qui rend parfois superficiel).

Couleur de la primarité et de la matérialité, le rouge confère l’égoïsme vital et l’esprit matérialiste dans ses préoccupations plutôt tangibles d’acquisivité et de domination.  Il confère l’esprit d’entreprise, la ténacité, l’ambition, l’attraction puissante (exercée sur les autres), l’assurance, l’individualisme, la combativité, l’aptitude parfaite pour réaliser ses idées et ses projets concrets.  Rayon de la sensualité et de la passion, il affermit l’esprit d’entreprise et développe le goût de tout connaître (pour ce qui concerne le paradis artificiel ou le monde matériel, ce qu’on appelle la vision horizontale de la vie).  Point de départ de l’Évolution, à la base de l’arc-en-ciel de l’Énergie cosmique, le rouge incline dans une quête d’activité, de sensations fortes, une mentalité de défi et de concurrence, supportant le désir d’abattre les obstacles, de démonter son pouvoir, de rester ouvert à la nouveauté.

Couleur de l’identification à soi-même et de la confiance en soi, le rouge stimule le besoin constant de sécurité matérielle.  C’est effectivement le Réservoir capable de combler les besoins primaires pour celui qui sait faire preuve de créativité mentale.  Relié au goût de l’effort, à la faculté d’analyse, à l’esprit ajusté à son époque, au goût du changement, au sens pratique (sens commun ou bon sens), à la personnalité (le petit moi), il aide à bien s’enraciner dans la Terre et à prendre sa place dans son environnement.  Il amène à chercher constamment à se libérer des limites et de l’autorité extérieure.  Il inculque le désir de foncer et de construire, parfois même de dominer la Nature.  Il porte à l’action immédiate, qui peut être irréfléchie ou téméraire, et à rompre tout conditionnement mental contraignant.  Il induit une grande chaleur dans les relations humaines dans la mesure où le sujet sait maîtriser ses élans.  Il écarte la dépression, l’ennui et les aspects routiniers de la vie, diffusant une énergie immédiatement disponible et efficace.

Couleur du dynamisme vital, le rouge préserve la jeunesse du corps et de l’esprit, aidant à régénérer tout l’être.  Rayon de la Prospérité et de l’Abondance (de la Divine Providence ou de l’Approvisionnement universel), il libère et stimule la libido (la pulsion de vie), la rendant triomphante.  Associé à la radiesthésie et à l’intensité vitale, il amène à vivre au coeur de l’action, toujours sincère, plutôt porté vers les activités mondaines.  Il porte à être fidèle en tout, surtout à ses proches, dans un désir de réussir, d’atteindre le bonheur, de protéger ses intimes, de persévérer dans ses choix, de fêter ou de célébrer, de connaître le bien-être et le confort (la vie facile et sans opposition), d’éviter de lésiner sur les moyens pour parvenir à ses buts.

Couleur première de l’autonomie, de l’indépendance et de la liberté, le rouge confère un esprit appliqué et rigoureux, qui aime s’impliquer dans tout et partout, sans rien approfondir (superficialité).  Couleur de la longévité, le rouge révèle le Traître béni (Judas) qui ramène sur la Voie de l’Évolution quand on cherche trop longtemps à s’en écarter, feignant d’oublier sa mission terrestre qui appelle à se connaître parfaitement.

Couleur de l’Esprit d’Éternité, du Rayon de la Nature et de l’Espérance, le vert confère une grande affinité pour les plantes, les animaux et les êtres de la Nature.  C’est l’autre Rayon de l’Approvisionnement universel qui distribue les denrées nécessaires et les biens imputrescibles.  Relié à la Coupe du Graal et à l’Amour universel, dans le sens de don de soi, de service spirituel, le vert fonde la dynamique de la croissance, de la nutrition, de l’expansion, du renouvellement cyclique, de l’abondance et de la prospérité véritables, de l’altruisme.  Il amène à couleur-vertechercher une vie calme et paisible en accord avec la Nature et avec son rythme personnel d’évolution.  Couleur même de la détente physique et mentale, il induit dans une action douce et persévérante pour permettre une connaissance profonde des choses, donnant un contour précis aux réalités de la vie.

Couleur de la réceptivité, de la neutralité, de l’impersonnalité, de l’inconditionnalité, de la générosité, de la guérison, le vert révèle le sens de l’Évolution cosmique et forme à la conscience du vrai bonheur, entraînant toujours un grand relâchement des tensions.  Relié à l’Équilibre (juste milieu, tempérance ou modération), il délivre la connaissance du plan de vie personnel et ouvre l’accès à toutes les voies.  C’est la couleur de la ligne de démarcation entre les plans spirituels et les plans plus denses, la seule couleur qui reste inoffensive à n’importe quelle intensité, conférant l’immunité, l’invulnérabilité, l’impunité.  Rayon de l’Amoureux divin ou du Bon Berger, il favorise une croissance harmonieuse et une évolution ordonnée (ajustement équilibré de la polarité, soit des énergies mâle et femelle), induisant le sens de l’économie des forces et de l’énergie (la prévention du gaspillage d’énergie).  Cette couleur lie à l’Âme du Tout, activant la Fontaine de Jouvence (la Fontaine de la Jeunesse éternelle), ce qui permet d’obtenir tous les renseignements relatifs à sa transformation spirituelle.  Elle aide à prendre contact avec soi-même, à se détacher émotionnellement des personnes et des situations, à relancer sur la voie de l’Évolution (si on s’en est écarté ou si on s’est apparemment arrêté), contribuant à une Fusion progressive dans l’Unité.

Il faut comprendre que le vert active les Forces génératrices de la Vie universelle, qu’il facilite la communication avec son âme (surtout accompagné du rose), qu’il purifie les sentiments et les intentions, qu’il rend pondéré en tout, qu’il développe la paix intérieure, qu’il rend très stable et ferme en tout.  Il facilite l’abstraction, renforce l’optimisme, développe l’amabilité, la bonté, la bienveillance, la sincérité, la franchise, la loyauté, l’authenticité, l’intégrité.  Il amène à rechercher la compagnie des conseillers sûrs et des gens de bien, sans esprit de séparativité ni orgueil spirituel.  Couleur première de l’espoir, de la constance, de la patience et de la persévérance, il amène à refuser les pressions extérieures afin de reprendre ou d’affirmer sa liberté.  Il développe l’égalité d’humeur et il porte à se tenir à l’écart des conflits, à rechercher les divertissements simples et sains, à cultiver la largeur d’esprit, à se former au détachement et à accepter les différences.  Il donne le goût d’accroître sans cesse ses connaissances et il aide à bien les assimiler.  Surtout, il incline à se servir de façon évolutive des leçons de la Vie.

Couleur du Rayon christique et du Pouvoir suprême, royal, impérial et sacerdotal, le violet, voilà la couleur par excellence de la spiritualité : elle mène à une perception autocratique de son univers.  Le pourpre aide à concilier une imagination créatrice vive avec les aspirations les plus nobles.  Il représente la quintessence des vertus féminines (dévotion, sens des valeurs, humanisme, sociabilité, réceptivité, fertilité, modestie, sens mystique, intuition, aptitude à aller au cœur des choses pour tout saisir dans sa beauté et sa vérité, dévouement, esprit de couleur-violetteservice, amour inconditionnel, etc.)  C’est la couleur des Noces cosmiques (Mariage alchimique ou Fusion dans le Tout) qui élève dans la Paix suprême, la Béatitude et la Félicité.

Couleur de la solitude évolutive, de la volonté ferme soumise à la Volonté divine, de la dévotion à Dieu, de la raison supérieure d’agir, le pourpre développe les hautes facultés spirituelles (omniscience, poly-ressenti, poly-voyance (vision à 360O), sagesse suprême, maîtrise spirituelle, Illumination finale).  Il confère le calme imperturbable de celui qui sait et voit, appelé sérénité ou imperturbabilité, induisant dans la spiritualité idéale, le sacrifice de soi (crucifixion volontaire), l’altruisme universel, le détachement spirituel, qui mènent au Grand Repos de l’âme dans le Soi cosmique.

Couleur de la Connaissance cachée, de la perspicacité spirituelle, de l’acuité intérieure, de l’approfondissement complet des réalités dans la Réalité unique, de l’élévation morale ou éthique, de l’humanisme, de la compassion, du mécénat et de la philanthropie, de l’originalité suprême, de la sincérité absolue, le pourpre amène à se faire aussi exigent pour soi qu’on l’est des autres.

Couleur de l’Esprit-Saint et Énergie du Fils de Dieu triomphant et glorifié et du Feu cosmique, du Commandement spirituel (saint Pierre), du Mysticisme ou de la Haute Spiritualité, de la Sagesse et de la Compassion, de la haute intellectualité, c’est la Flamme de la Purification, régie par le Maître Saint-Germain, qui nettoie tout l’être sans laisser de scories et sans désagrément d’aucune nature.  Le mauve ouvre la Porte de l’Invisible ou de l’Éternité, donnant accès à tous les secrets.  C’est la couleur du Voile du Temple qui empêche de voir Dieu Face à face (tant qu’on n’est pas dûment préparé à supporter cette vision fulgurante et sidérante).  Elle produit une juste conciliation entre la raison et le sentiment, ouvrant la Porte de l’Évolution aux niveaux supérieurs de l’être, induisant la pondération absolue dans tout et la lucidité parfaite d’esprit.  Elle entraîne dans une action réfléchie tout en maintenant sur la voie de l’Ésotérisme (Étude des vérités cachées) et de l’Alchimie.

Rayon qui impose la soumission à la Volonté divine (au Plan cosmique de Dieu), le violet opère rapidement la transformation spirituelle qui culmine dans l’Illumination suprême.  Rayon  de l’Omniprésence et de l’Omnipotence, il incline vers la reconnaissance ou la gratitude, la louange (chant de l’âme pour son Créateur) et l’adoration (reconnaissance de la Transcendance).  Il entraîne dans la perception de l’Unité et confère la Protection absolue.  Couleur fondamentale de la Quintessence féminine, Lumière de la Civilisation, il détruit spontanément les ombres et les ténèbres.  Il incline vers le recueillement, la méditation et la contemplation de la Réalité unique, située au-delà des contingences humaines.  Autrement dit, il aide à percevoir la Réalité divine telle qu’elle est au-delà des apparences.  Il attire la conscience vers le Haut, aidant à comprendre le sens et le terme de l’Évolution personnelle et cosmique.  Il favorise la projection animique, la téléportation, contrant toute influence de la Magie noire.

Relié à l’Esprit de la Tempérance, il sert de Point d’Équilibre entre l’Esprit et la Matière.  Il aide à entretenir des relations humaines dénuées d’attentes, d’attachement et de sensualité, lançant dans le Service humanitaire les véritables Serviteurs du Très-Haut (implication formelle dans l’Évolution de l’Humanité).  Il favorise également les transactions de Pardon, les rites de Pénitence ou de Sacrifice (rejet de ce qui est devenu inutile, désuet ou stérile), les attitudes de Résignation spirituelle (austérité, abnégation, renoncement, lâcher prise,
détachement, laisser aller).  Il contribue à développer progressivement les facultés de bilocation (ubiquité) par téléportation dans le temps et l’espace (sans support physique).  Il accroît le sens de l’observation, dissout la propension à juger et à se mêler inutilement des affaires des autres, détend le mental (pour engendrer le vide intérieur ou la vacuité mentale), écarte et Purple-Suedeharmonise les vibrations et les émotions négatives, rend l’esprit plus aigu et perspicace, stimule les talents artistiques et la créativité personnelle, renforce la volonté, augmente l’énergie féminine, écarte les désirs importuns de bas niveau.

Énergie principale de la Transformation spirituelle ou de l’Ascension planétaire, teinté d’argent, le violet augmente l’assimilation de la force vitale, améliorant ainsi le tonus et la vigueur de tout l’organisme.  Il opère la Guérison spirituelle, dissout les tensions et résorbe les désordres mentaux, améliorant toutes les perceptions et sensations et procurant l’invincibilité spirituelle.  Il prélude toujours une fin qui annonce un recommencement (fin d’un cycle et début d’un autre), car il engendre les transmutations spirituelles majeures et les hautes initiations.  Puissance d’ascension ou d’assomption dans la Lumière cosmique, le violet ajoute de l’intensité en tout et à tout, il développe le sens des responsabilités véritables, il renforce l’engagement à son Idéal spirituel, il fait ressortir la valeur de tous les instants de la vie quotidienne, il aide à comprendre et à accepter les oppositions apparentes, ainsi que les expériences de son incarnation présente.

Le violet induit dans une vie intérieure profonde, confère une autorité naturelle et un grand sens de sa dignité, accroît la quête de la Bonté et de la Beauté et stimule le sens éthique.  Il contribue à la fixation de buts précis et audacieux.  Rayon de la Royauté éternelle et de la Puissance alchimique, il favorise l’accomplissement du Plan cosmique et des Grands Desseins des Univers et du Cosmos.  Il développe le sens de la courtoisie, incline vers le savoir-vivre, renforce le goût du décorum, des rituels, des cérémonies, du faste, de la pompe, du hiératisme (rigidité), du respect inné de tout (notamment du Tout et de la Hiérarchie), de la soumission à ce qui est naturellement supérieur à soi.  En effet, il aide à accepter la Vérité, à comprendre où se trouve sa place à l’intérieur de la Pyramide cosmique, à assumer son rôle et à accepter le Christ comme le Chef suprême du Processus évolutif.

LES DOUZE POUVOIRS DE L’HOMME

douze-pouvoirs

© 2001-2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *