UN MOIS JOLI, JOLI, JOLI

Prévisions mensuelles de mai 2017.

«Joli, joli, joli mois de mai…» comme le dit la chanson pour enfants de Bourvil.  En lui-même, par la prévalence du Rayon vert, le printemps exprime toujours une nouvelle puissance de la Vie, et de multiples façons.  Mais, cette fois, vous pourriez plutôt chanter : «Magique, magique, magique mois de mai…», car celui-ci va vous délester, comme par enchantement, de bien des soucis et des fardeaux, fermant la phase probatoire qui vous a fait passer par tant d’épreuves initiatiques de détachement et de purification.

N’avez-vous pas remarqué que, au cours des dernières années, votre Soleil est passé d’une teinte dorée à une teinte platine, pour finalement offrir une couleur cristalline, plus diamantine?   Il signale que, désormais, vont s’abréger les temps compliqués, mais, pour la collectivité humaine, pas encore tout de suite, pas aussi vite que vous ne pourriez l’espérer.  Il annonce la fin à la dispersion et à la séparation puisque, comme Modèle de l’Amour impersonnel et inconditionnel, il est un facteur de réconciliation et d’unification.  Il annonce aussi que tout devient possible, que vous pouvez tout accomplir ou changer, dans la mesure de votre foi.  Et, pour aucun d’entre vous, il n’est trop tard pour qu’il en soit ainsi!  Car vous allez vous revêtir d’une nouvelle nature d’être éveillé au sein même de la matière.

Maintenant, dans ce renouvellement des énergies, vous en avez fini avec l’état de densité permanente, vous êtes résolument entré dans un cycle d’éthérisation ou de transmutation.  Déjà, même vos phases de sommeil servent mois au repos et au rêve qu’à l’exploration d’autres plans de conscience.  Chose certaine, chaque jour va vous révéler plus de vérité, en commençant par identifier les masques, les illusions, les dernières résistances.  En vous, tout va s’éveille à de nouvelles possibilités… rien de moins que quantiques.  Vous n’avez plus nulle part où aller, plus rien à chercher, plus rien d’autre à faire que ce qui se présente à vous dans le moment présent.  Pour cette raison, gardez-vous bien de remettre à plus tard quoi que ce soit que vous ressentez bien, ce qui ne pourrait que vous ramener dans l’ancienne dynamique de l’encombrement, de l’alourdissement et, par ricochet, de la souffrance.

Puisque vous pouvez vivre la Vraie Vie, soit une existence pure, dégagée de la nécessité de vous purifier davantage ou de vous dégager de l’ancienne réalité, vous pourrez revenir à vous-même, retrouver la totalité de votre Être divin.  Vous pourrez vous éveiller à la pleine conscience de Qui-vous-êtes-vraiment.  En ce moment même, vous achevez de traverser l’étroit couloir qui vous tire de vos engagements du passé, de votre ancienne manière de fonctionner et de l’influence des forces contraires, pour vous insérer dans le Grand Courant d’Amour cosmique qui a tout engendré depuis l’origine des temps.  Rappelez-vous ceci, car vous le portez en vous : il n’y a que bien peu de vérité dans les conceptions que vous avez de vous et de votre monde.  Vous avez oublié ce que vous devez être, faire, ce que devrait être votre vie.   Alors, ouvrez-vous à l’apprendre, ouvrez-vous à toujours plus de surprises, de merveilles, de magie, de Bonheur.

Dès lors, vous auriez intérêt à demander la révélation de votre Essence divine, ce qui ne pourrait qu’améliorer votre situation personnelle et embellir votre réalité courante.  L’heure est au rétablissement de votre véritable Identité divine, universelle et immortelle.  Si vous la laissez s’installer en vous ou émerger de vous, vous ne pourrez que la rayonnez autour de vous, ce qui servirait à vous renforcer et vous tirer du chaos ambiant.  Puisque le Bonheur suprême, l’État paradisiaque, existe déjà au-delà des clameurs et des turpitudes du monde, si vous vous aimez le moindrement, mettez un terme au règne de l’ignorance, de la douleur et de la souffrance,  veillez à engendrer ce qu’il y a de meilleur en vous et autour de vous.

À partir de maintenant, vous allez vous dégager de plus en plus des mâchoires de l’étau de la fausse Matrice énergétique que les Forces sombres ont installé, il y a des millénaires, en redoublement de celle des Elohim créateurs originels, afin de vous contenir dans un espace dont vous ne pouviez que difficilement sortir, mais où elles pouvaient vous parasiter, vous exploiter et vous manipuler, ce qui gardait la plupart des êtres humains dans un cycle infini d’accumulation de dettes karmiques et de présumées réincarnations compensatoires.  Il est bel et bien fini le cycle des grands efforts, souvent vains, de la violence, de la souffrance, des renoncements, des préparations, des limites, de la pénurie, de l’impuissance.  Toutes les expériences difficiles des dernières années, surtout des derniers temps, vous préparaient à la présente phase de Réalisation ou d’Illumination. qui s’ouvre enfin.

Bien sûr, présentement, vous pouvez encore vous sentir surchargé, souffrant, endolori, épuisé – surtout que, plus souvent qu’à votre tour, vous avez souvent surcompensé, en implication, pour ceux qui dormaient, n’étaient pas encore prêts à s’éveiller, à se mettre à l’œuvre.  Dans la présente phase, même si cela reste parfois difficile, vous avez besoin de vous reposer au besoin, de vous détendre, de vous rapprocher de la Nature.  Vous éprouvez le désir de vous isoler pour vous relier à vous-même, activer des potentialités intimes, flotter dans le vide et explorer, souvent à votre insu, certaines des multiples dimensions.

Vous n’en avez pas moins réussi à parvenir presque au bout du tunnel de la Libération, à vous hisser presque au sommet de la Montagne sacrée.  Désormais, tout ce qui vous revient de plein droit vous échoira de la manière la plus naturelle comme, à la saison de la moisson, vous récoltez les fruits de vos semences.  Porté au-delà des apparences, vous allez pouvoir réaliser que le plan de la densité et de la dualité, avec ses plaisirs et ses joies, ses peines et ses souffrances, ne représente qu’illusions sur illusions, qu’il n’y a pas de vérité ni de salut dans ce que reflète l’écran du monde éphémère, où vous menez une expérience transitoire, mais que la Vérité vibre plutôt derrière ce voile en rapide dissolution.

Selon votre degré d’engagement et de dévouement à être, à ouvrir votre conscience à Cela qui est, l’abondance à tous égards ne peut qu’être votre partage, si vous n’y faites pas obstacle en ressuscitant d’anciennes peurs ou en sombrant dans les préoccupations mentales.  Jour après jour, vous allez sentir monter en vous une paix de plus en plus ineffable, même que vous pourrez guérir de vos maux, malaises et maladies, le résultat de la Vie nouvelle qui s’installe dans la Grâce.

En effet, en ce moment, de différentes manières, votre corps lui-même se libère des séquelles de votre maltraitance, de ce que vous avez réprimé et retenu et qui a bloqué vos réseaux énergétiques.  Après tout ce que vous lui avez fait subir, il a besoin de se réparer, parfois même de se désintégrer, mais pour mieux se reconstruire.   À ce point que vous devez abandonner vos idées préconçues sur la manière qu’il doit fonctionner, évoluer, se rétablir.  La fluctuation de votre poids et de votre taille, qui s’accommodent aux influences de votre âme, ne vous intrigue-t-elle pas : au gré des jours, vous pouvez vous découvrir plus léger, plus lourd; un peu plus grand, un peu plus court;  plus mince, plus dodu; peau plus mince, plus épaisse; chair plus dense, plus ferme, plus molle?

Si vous ne vous en êtes pas rendu compte, nous vous l’avons récemment souligné, vous baignez dans des énergies si élevées que votre corps doit procéder à des intégrations massives, ce qu’il a, parfois encore, du mal à faire, mais qu’il doit pourtant réussir.  Alors, il développe ce que certains d’entre vous appellent des «malaises» ou des «maladies métaphysiques».  Dans cette éventualité, si cela peut vous rassurer, vous donner le sentiment d’éviter une grave erreur, il convient que vous consultiez une autorité médicale compétente.  Mais, souvent, elle n’y comprendra rien elle-même.  Ou vous verrez le mal disparaître avant le moment de la consultation, souvent remplacé par un autre qui se dissipera comme le premier.

Les thérapeutes de tout acabit devraient accepter la mise en garde de ce propos contre leurs présomptions de savoir encore ce qu’il faut faire, proposer ou recommander aux gens qui les consultent, car presque plus rien de ce qu’ils ont appris ne tient encore.  Et la Nature ne tardera pas à le leur démontrer dans ses capacités surprenantes de régénération spontanée, de mutation, de transmutation quand nul ne lui fait entrave.  Aussi, chacun gagnerait-il surtout à écouter ce que son corps essaie de lui dire à chaque instant et à l’appliquer sans délai.

N’êtes-vous pas d’accord que, si chacun est son propre créateur et son propre sauveur, il est aussi son propre thérapeute et alchimiste.  Il lui suffit de faire appel à son Être total.  En cela, l’Amour peut accomplir des merveilles.  Vous devez savoir que, dans ce domaine comme dans les autres, lorsque vous tenterez d’incorporer des notions anciennes dans votre nouvelle manière de vivre, vous ne pourrez que brouiller les cartes, entrer dans la confusion, connaître un genre de sur-stimulation et vous préparer des surprises désagréables.  Plus que jamais, votre âme vous arrête ou s’oppose à vous lorsque vous tentez de revenir en arrière, de faire de mauvais choix, de recourir à des moyens périmées.  Elle ne tolère plus ce qui interfère avec vos aspirations supérieures, ce que vous ressentez d’abord, par des protestations, dans votre réalité physique et psychique et, si vous insistez, par une dévitalisation et une perte d’équilibre.

En vérité, dans la Vie nouvelle, vous ne pouvez plus rien savoir de ce qui est censé être, de la manière que les choses doivent se passer, vous ne pouvez que le découvrir d’instant en instant.  Vous allez comprendre que vous n’avez plus besoin que d’être là, à vivre les instants magiques qui ont commencé à se succéder et qui, pour plusieurs, par leur teneur, dépasseront leur entendement, tellement ils méconnaissent les capacités et les possibilités de l’Essence divine qui les a engendrés et continue de les habiter.

Puisque, jusqu’ici, vous avez su vaincre les pièges et les embûches du monde inférieur, vous n’aurez plus qu’à vous tenir debout à travers les manigances et les mensonges des Forces occultes résiduelles qui, par le comportement irrationnel de leurs suppôts, démontrent l’affolement qui naît du pressentiment intime d’avoir perdu le combat pour l’hégémonie de la Terre et du système solaire.

Nous ne pouvons nier que, avant de vivre ces apparents prodiges, certains d’entre vous devront continuer d’éliminer certaines attaches avec le passé, certes désuètes, auxquelles ils accordent de la valeur, mais qu’ils ne peuvent que savoir ou ressentir ne pas pouvoir emporter avec eux dans la Réalité nouvelle.  Chacun ne peut que finir par être confronté à cette vérité que, dans la troisième dimension, tout n’est qu’apparences, mirages, illusions, tout n’y est que vanité.  De même, ils doivent reconnaître leurs attachements stériles et leurs fausses croyances qui les font souffrir, parce qu’ils les gardent dans la peur et le doute.  Ce sont ceux qui auront le plus grand besoin de se rappeler que, désormais, aucune difficulté, grande ou petite, ne peut résister à l’Amour qui surgit du cœur, qui émane de l’âme.

En revanche, ceux qui ont su s’abandonner à la Vie seront les premiers à connaître l’allègement et l’apaisement, deux des caractéristiques de la présente phase.  Les autres, selon leur degré d’entêtement et de résistance, continueront d’éprouver des problèmes jusqu’à ce qu’ils reconnaissent le reflet de leurs mauvais choix ou de leur incongruités dans le miroir des autres et du monde extérieur.  Pour certains, il ne s’agira plus que petits pépins, de petits chocs ou de petits revers, plus ou moins fréquents, pour leur servir de rappel de leurs moments d’incurie ou de leurs point de manque de maîtrise.  Mais ils peuvent déjà se consoler à la pensée qu’ils ont complété la phase la plus difficile de leur préparation à la Vie nouvelle.

Pour la plupart des Phares de Lumière, depuis un bon moment, tout ce qui participe du vieux monde leur paraît si dérisoire, si vain, si dépassé, si hors d’ordre ou de propos qu’ils n’aspirent plus qu’à passer à autre chose.  Sauf que vous devez rester indulgent et compréhensif pour vos semblables qui n’en sont pas rendus là, car vous aspirez à des réalités dont la majorité d’entre ne se soucient pas encore.  Vous n’êtes pas appelé à plaire à qui que ce soit, pas plus qu’à entrer en guerre avec l’un ou l’autre de vos semblables.  Il vous faut croire que leur heure n’est pas venue.  Soyez et laissez les autres être à leur manière.  Comme vous le savez, de même que les gens n’ont aucun droit de vous dicter votre conduite, de vous imposer une manière d’être, de vous définir dans ce que vous êtes ou devez être — ce qui représente une volonté de vous dominer ou de vous contrôler et qui revient à vous accoler une étiquette — vous n’avez aucun droit d’ingérence dans leur vie.

Du reste, dans le présent contexte énergétique, dont l’intensité ne cesse d’augmenter – ce que vous pouvez noter par des genres d’acouphènes ou de tintements dans les oreilles de plus en plus aigus et complexes – à son su ou à son insu, toute conscience incarnée fait son expansion et s’affermit en se libérant des engrammes mémoriels, des croyances, des fardeaux, des opacités, des illusions ce qui favorise, par l’attrait de l’Amour et de la Vérité, sa convergence dans l’Unité.  C’est ce qui explique que tant de vos semblables cherchent un refuge dans la spiritualité.  Voilà qui est très prometteur pour l’avenir de l’humanité et de sa planète d’accueil.

Le Retour de la Lumière s’est produit, mais, à cause de foyers importants de résistance, qui entretiennent des ombres, elle ne va pas d’une seule projection de ses rayons balayer toutes les vicissitudes du monde, ce qui aurait l’avantage de faire accepter l’évidence de son œuvre, mais transgresserait la liberté individuelle de la reconnaître et de l’accepter.  Cependant, dans la présente effusion lumineuse, pour ce qui se passe dans votre corps, dans votre psyché, dans vos affaires, dans vos affections, plus rien n’importe que l’expression de l’Amour et la Vérité.  En conséquence, il importe que vous fassiez passer au second plan de vos priorités les préoccupations, les occupations et les divertissements du monde.

Pour dire vrai, il n’y a qu’un petit nombre d’êtres humains qui le réalise, mais, par la Lumière qu’il dégage, il se démontre déjà plus puissant que le reste de l’humanité.  Dans son mode de sublimation et d’illumination, qui libère de l’enfermement et des fictions matérielles, la Lumière tient compte de la liberté de chaque être.  Elle l’attend au tournant pour lui faire entendre raison : autrement dit, elle le touche au moment opportun, le ramenant à la conscience de son Essence originelle et de son choix de s’être incarné sur la Terre.

Vous devez savoir que le scénario aberrant et cynique qui se déroule sur la Terre représente un mode de distraction que fomentent les adversaires de l’humanité pour fasciner les êtres humains, les ramener dans les apparences, les plonger dans la peur, les éloigner de leur cœur, les diviser et, ultimement, ce qui les sert, les retenir dans la densité et la dualité.  Aussi, n’est-ce pas de ce plan que vous devez attendre le salut, car vous y trouverez de moins en moins de solutions et de sécurité.  Vous y connaîtrez plutôt plus de colère, de violence et de discorde, plus de peur, de tension et d’angoisse, plus d’appréhension, de suspicion et de rivalités.

Celui qui comprend ces interventions et ces inventions iniques devrait s’empresser de s’ajuster à la Volonté divine, dans son Plan d’Ascension de la planète et du système solaire, qui élimine de plus en plus vite les dernières oppositions qui font obstacle à la vérité de l’Amour.  Car, malgré ce que vous pouvez en penser, en tout et partout, il n’y a que cela, l’Amour.  Tout est Amour.   Dès lors, vous pouvez y parvenir en ne voyant et en retenant en tout, par-delà ce que vous appelez le mal, toutes les oppositions apparentes, que l’Amour en expansion.

Cela ne devient possible pour vous que si vous oubliez les agitations de votre mental, qui dégénèrent trop souvent en émotions délétères, pour entrer dans votre cœur.  L’être qui vit dans le cœur se reconnaît à l’acceptation et au respect de lui-même, à sa sérénité, à sa simplicité, à son humilité, à sa transparence, à son refus de juger, à son désir de collaborer au bien commun et à son dévouement au service de l’Absolu, sans jamais s’épuiser ni céder sa place.  Un être peut assumer ses responsabilités, exercer sa liberté et sa souveraineté, sans devenir égotique ou prétentieux.   Comme le dirait l’un de vos psychologues, l’être de cœur tempère les mouvements de son ego.  Il considère chaque moment de chaque jour comme précieux, comme une possibilité d’ouvrir sa conscience, de faire de nouvelles découvertes, d’explorer de nouvelles possibilités, de se faire de nouveaux alliés, de sonder de nouveaux plans de conscience.

***

Avril a représenté un mois de défis sans commune mesure.  L’intensité des changements s’est imposée à la manière d’un bombardement constant et elle a surchargé et épuisé la plupart des êtres incarnés au-delà des anciennes limites.  Elle a réussi à faire tomber ces anciennes limites, les unes après les autres, à la manière d’une rangée de dominos qui se perdraient dans l’Infini.  Ce qui n’allait pas vous aider, c’est que dans les dernières semaines de ce même mois, vous avez traversé des bandes de distorsion d’une extrême puissance, ponctuées de pépins et d’incidents, même d’accidents, ce qui a donné à bien des situations un élément d’étrangeté qui en a fait perdre la tête à certains.

Les expériences du mois passé ont fourni la poussée finale vers le sommet de la Montagne sacrée que plusieurs d’entre vous atteindront au cours du mois du présent mois de mai.  La dernière phase de la montée a exigé des efforts colossaux et elle a requis toute votre attention.  Vous n’avez pas eu d’autres choix que de recourir à d’anciennes compétences intimes, accumulées d’incarnation en incarnation, et à en découvrir d’autres que vous ignoriez posséder.  Ainsi, pendant que vous entrepreniez la dernière phase de votre ascension, tout passait à la vitesse supérieure.

Du début à la fin d’avril, vous avez été débordé de travail ou de sollicitations diverses.  Fort heureusement, dans la même période, vous avez pu jouir d’un regain de dynamisme et d’un puissant élan de créativité qui vous a gardé à l’œuvre, même lorsque, vidé d’énergie, vous croyiez ne plus pouvoir avancer d’un seul pas.  De la sorte, même si vous vous exécutiez dans un contexte énergétique très changeant, à chaque véritable progrès, votre voie se libérait.

Vous avez avancé à travers des changements successifs qui vous ont affecté sur plusieurs plans.  Dans des énergies aussi intenses, souvent mis à rude épreuve, vous avez fini par vous retrouver tendu, au bout du rouleau.  Comme cela s’était passé en août dernier, certains d’entre vous ont contracté une forte grippe, que nous pourrions qualifier de «maladie de transformation», qui a achevé de miner leurs énergies.  D’autres ont vu leurs plus grands rêves s’anéantir et ils se sont retrouvés comme dans une espèce d’état de vacuité.  Quoi qu’il arrive, il vous fallait constamment exercer votre maîtrise pour vous maintenir en équilibre et vous tirer de ce qui vous arrivait.

Il n’en fallait pas plus pour que, par moments, vous vous sentiez très fragiles, comme si vous ne teniez plus à la vie que par un mince fil : une bouffée de vent, un moment d’inattention, et vous auriez pu vous croire parvenu au seuil de la mort.  L’expérience a augmenté votre sentiment de la préciosité de la vie et elle vous a stimulé à tirer le meilleur de chaque moment.  Surtout, elle vous a poussé à redoubler de prudence à chaque instant.  Vous avez compris que l’heure ne se prêtait plus au manque de rigueur, à la négligence, aux interventions en mode de pilotage automatique.

Les événements ont engendré dans les collectivités des halètements de crainte : peur pour l’avenir de la planète;  peur des décisions irrationnelles des gens qui détiennent des postes de pouvoir et qui auraient pu soulever des conflits dangereux;  peur de l’échec des efforts pour protéger l’environnement; peur pour la survie même de l’humanité.  Certaines séquences d’événements n’ont pu que troubler ceux qui n’ont pas encore appris à regarder au-delà des apparences du monde et que la polarisation des extrêmes de la dualité ballote encore à gauche et à droite.  Plus nombreux que vous le croyez sont ceux qui se sont sentis perdus, isolés, confinés au désespoir dans leur incapacité de recevoir des réponses satisfaisantes à leurs questions intimes ou, tout au moins, un peu de réconfort.

À vrai dire, vous vivez à une époque où les anciennes croyances se dissolvent de sorte que vous commencez à apprendre des faits que vous n’aviez jamais connus ou perçus, parce qu’on ne vous en avait jamais informés, mais qui ne peuvent plus rester cachés.  Ce phénomène de révélations successives de secrets bien gardés vous permet de constater à quel point la corruption a pris, dans vos diverses sociétés, des proportions endémiques et, cela, depuis des lustres.  Simultanément, l’élargissement de votre perspective vous permet de mieux en mieux discerner le réel de l’irréel.  Ce n’en est pas fini : en mai, vous recevrez de nouvelles informations qui vont transformeront autant sur le plan personnel que sur le plan global.

Dans notre dernier bulletin public, nous vous avons fourni l’allégorie du fonctionnement du jeu de taquin (que certains des vôtre préfèrent appeler le «puzzle coulissant») dans son boîtier.  Les cases de votre réalité se transforment par simples déplacements successifs des carreaux qui la remplissent de sorte que, selon qu’ils se déplacent vers la gauche, vers la droite, vers le haut ou vers le bas, selon que cela se peut, vous obtenez une image différente de celle que vous regardiez.  Ainsi, ce que vous preniez pour une réalité intangible change peu à peu jusqu’à perdre, au terme d’une progression, tout le sens que vous lui donniez.

À chaque déplacement, les éléments principaux de votre paysage familier finissent par se modifier à ce point modifiés que vous ne parvenez plus à les reconnaître.  Dans leur vanité, certaines pièces maîtresses, ces anciennes pierres angulaires qui supportaient vos conceptions, en viennent à sonner creux, à ne plus faire sens.  Surtout que, dans ces déplacements, de nouveaux éléments du tableau d’ensemble les remplacent, dévoilant des réalités plus certaines ou consistantes dont vous ne soupçonniez pas l’existence.

Du coup, vous ne pouvez qu’admettre que vous devez comprendre autrement les faits du passé et du présent.  En raison de l’importance des informations nouvelles que vous obtenez, vous n’avez pas d’autre choix que de réécrire l’histoire de l’humanité et de votre planète en tenant compte de données qui circulent dans la conscience de masse et accélèrent l’Éveil collectif.  Mais l’accélération présente des énergies, à peu près constante, fait surgir des oppositions extrêmes en polarisant toujours davantage la trame du plan de la densité et de la dualité.  Des aspects jusque-là cachés des diverses sociétés humaines sortent au grand jour.

Le changement constant des pièces du puzzle réduit l’écart de la perception que vous avez de votre Être, tel qu’il est dans la vie courante et tel qu’il est dans sa Réalité ontologique.  Il en va un peu de même dans tous les aspects de votre existence.  Par exemple, la différence entre ce que vous pensiez vouloir faire de votre vie et ce que vous commence à vivre commence à se résorber.  Vous découvrez que certains de vos anciens rêves vous paraissent désormais bien étroits, vides ou vains.  Au fur et à mesure que chaque pièce de votre puzzle se rapproche de sa véritable position, elles vous écartent de plus en plus de vos anciens plans, que vous reconnaissez désuets ou inappropriés, ce qui dégage votre vision et vous permet de mieux percevoir de quoi est vraiment faite l’Immédiateté agrandie.

Il y a maintenant bien des années que vous auriez pu vous tirer de la densité, qui représente un plan de dualité, mais il avère que, pour la majorité, ce ne fut pas votre choix.  Pour autant, vous ne pouvez pas nous empêcher de vous dire que, si vous aviez accepté plut tôt de vous élever dans un plan supérieur, vous ne vous retrouveriez pas dans l’état désastreux ou pitoyable dans lequel vous vous retrouvez.  Si, en tant que collectivité, vous aviez cessé bien avant d’alimenter la dualité, ce que certains de vos contemporains, qui se disent ou se pensent éclairés, se font un mauvais plaisir de faire, se gardant dans un mode réactif, vous n’auriez jamais atteint l’état de déchéance et de crise actuel.

Du pain et des jeux!  À la réalité, vous avez préféré les mirages du Voile d’Illusion : vous deviez avoir vos raisons de préférer les jouissances terrestres et le confort matériel à la quête de l’Amour et de la Vérité;  de croire à la sécurité du statu ou du maintien de votre zone de confort;   de choisir les divertissements et les distractions dans la béate et factice complaisance que tout allait bien.

Pendant ce temps, on a dépeuplé votre monde de ses animaux, on a pollué vos océans sans se soucier de la grande barrière de corail, on a laissé des îles de matière plastique se former au large, on a encouragé le quadrillage de vos terres par des oléoducs; on a ensemencé votre ciel de traînées chimiques; on a dissémine dans l’environnement des déchets de fracturation.  Et, pour la plupart, vous vous êtes toujours sentis impuissants ou vous êtes restés inactifs, alors que le plus grand chaos se préparait et que les pires catastrophes ont commencé venues à vous menacer

En ce moment, comme collectivité, vous vous retrouvez au cœur d’un beau gâchis, au centre d’une situation si grave, pour ne pas dire dramatique, que vous ne pouvez plus l’ignorer.  Sauf que vous ne savez pas quoi faire pour éviter le pire.  Quant à vos leaders mondiaux ignorants, cupides, imbus de pouvoir, dépourvus de compassion, ils ne le savent pas davantage, ils ne pensent qu’à se faire voir et à se servir eux-mêmes.  Perdus dans l’égoïsme et l’individualisme de leurs ambitions démesurées, mais très terre-à-terre, peu de gens ont constaté la progression de l’invasion de l’ivraie et des buissons épineux, là où il pousse encore quelques fleurs, porteuses de bons grains.

Vous êtes parvenu au point des gros enjeux, au point où tout est en jeu, où tout peut arriver… pour le meilleur ou pour le pire.  C’est du moins la peur, même la frayeur muette, qui circule dans l’inconscient collectif.  Alors que la situation mondiale ne cesse de se détériorer, le plus grand nombre des êtres incarnés cherche à se raccrocher à ce qu’ils conçoit comme la vie normale et il tente de réparer les pots cassés sur un plan où cela n’est plus possible, n’a jamais été possible.

Toutes vos dénonciations, vos revendications, vos protestations, vos révolutions et vos guerres du passé ont-elles vraiment engendré le monde meilleur auquel vous aspirez depuis toujours?  Elles n’ont servi qu’à nourrir le mal que vous redoutiez et changiez simplement de place.  Alors, abstenez-vous de la lutte, des manifestations, des contradictions, de l’énervement, du ressentiment, de la colère qui ne s’expriment que trop, en plusieurs endroits de votre monde.  Les dernières élections dans différents pays n’ont-tells pas assez ramené de positions polarisées et divisé les gens?  Faites confiance à la Vie et réfugiez-vous plutôt dans le calme de votre cœur, dans la Paix de l’Absolu.

Si vous n’êtes pas satisfait de ce qui se passe dans la troisième dimension, le plan de la densité et de la dualité auquel vous tenez tant, vous devez écarter l’idée de continuer à vivre comme vous l’avez fait jusqu’à présent.  Vous devez passer à l’action, vous montrer proactif, ce qui commence par comprendre ce que signifie le fait de passer à l’action, c’est-à-dire de choisir des moyens d’intervention éclairés.  Car l’indolence et la superficialité n’ont plus droit de cité.

En cela, le premier moyen à privilégier, c’est de vous changer vous-même, de dissoudre en vous ce que, dans une projection partielle de votre propre réalité, vous percevez à l’extérieur et réprouvez, parce que, inconsciemment, vous le portez et continuez de l’entretenir dans la mesure même que cela vous dérange ou vous agresse.  Vous devez cesser d’augmenter l’opacité et d’alimenter la dualité.  Mieux dit, vous gagneriez à cesser de servir de poste d‘alimentation des parasites de la dualité et des Forces sombres.  Enfin, vous auriez tout intérêt à vous dégager des séductions du monde matériel pour passer dans un plan supérieur, celui de la Réalité nouvelle.  Voilà ce qui vous est demandé dans l’immédiat, ce qui, du reste, constitue votre raison de fouler encore le sol de la planète Terre.  Car, en ce moment, vous pouvez tout aussi facilement accéder au sommet de la Montagne sacré que vous pouvez dégringoler aux fonds des abysses.

C’est à ce moment que la technique de la Triangulation peut vraiment vous devenir salutaire.  Il s’agit pour vous de vous élever en spirale au-delà de la ligne droite de l’espace-temps, qui donne naissance à la densité, source de la dualité, jusque dans la Pointe supérieure du Triangle, figure de l’Union à l’Absolu qui assure l’engendrement du Monde nouveau ou le Rétablissement du Paradis terrestre, par la fusion du Ciel et de la Terre.  De ce Point suprême, le Point de Force par excellence, vous pouvez étendre votre rayonnement d’Amour et de Vérité, incluant tout dans votre compassion, soit toutes les créatures et tous les objets du monde, sans jamais rien leur imposer.  Rien ne peut mieux que l’Amour, exprimé dans la Vérité, qui révèle la Sagesse du Maître, dissoudre l’emprise de la dualité.  Dès lors, il ne vous reste qu’à imprégner tous les êtres de la planète des énergies de la Réalité nouvelle qui vibrent au-delà de la troisième dimension.

À ce point, il importe que vous compreniez que votre rayonnement doit aussi inclure les Forces de l’Ombre, de même que ceux qui les servent, consciemment ou inconsciemment, donc qui semblent commettre le mal.  Car, avec le temps, vous allez faire fuir les unes ou les amener à se convertir, tandis que vous allez transformer les autres en les délogeant de la dualité.

Tout être incarné qui s’établit dans son immensité, par-delà la dualité, peut inclure tous les autres êtres dans son cœur et les entourer, vagues après vagues, de son Amour compatissant et de sa Vérité vraie.  Il gagne même à y inclure le Cosmos entier, soit tous ces Mondes à l’intérieur des Mondes, jusqu’à l’Infini.  Du reste, c’est sa manière d’incarner complètement sa divinité d’Être-Un et de finir par reconnaître sa Gloire originelle.  Ce faisant, il se découvre infiniment plus puissant qu’il ne le croit.  Dès lors, plus de gens l’imitent, plus les êtres incarnés développent cette Force exponentielle qui peut transformer le monde.

***

Dans le présent mois de mai, plusieurs d’entre vous peuvent atteindre le sommet de l’imposante Montagne sacrée dont ils faisaient l’ascension depuis des années.  Aussi, ceux qui s’y hisseront avant la fin du mois pourront s’attendre à entrer dans une Ère nouvelle, dotés d’une nouvelle perspective.  Ils vont vivre l’expérience de tout alpiniste courageux qui finit par découvrir ce que le pic rocheux du sommet de la montagne lui cachait encore.  Il peut en avoir reçu des aperçus, mais il ne peut prendre conscience, à 360ᵒ, de l’ensemble du nouveau décor, qu’une fois qu’il a atteint la pointe de ce pic rocheux.

L’atteinte du sommet amorcera, pour celui qui s’y tiendra, un «reset» d’envergure qui affectera tous les aspects de sa vie.  Mais le plus important reste qu’il s’extirpera de la Matrice, pour ceux qui peuvent comprendre tout ce que cela implique dans les aspects apparemment frauduleux du Destin commun des êtres du système solaire.

Et l’Athlète spirituel pourra dire qu’il est parvenu au terme de son périple ascensionnel, qu’il est entré de plain-pied ans la Vie divine, ce qui lui permettra d’être et de constater le Miracle qu’il est et qu’il a toujours tant tenu à revoir.  Ce qu’il avait semé dans le plan causal et les plans supérieurs va commencer à se révéler à lui.  Tel un nouveau-né, il s’amusera à récupérer son dû, soit ses attributs divins, tout à fait innés.

Pourtant, il se retrouvera devant la page blanche d’une nouvelle aventure qu’il lui faudra écrire lui-même, sans pourtant craindre de pouvoir encore souffrir.  Dans ce nouveau cycle d’expansion, il gagnera à toujours suivre les intuitions et les inclinations de son cœur.  Il n’aura plus qu’à être là, profitant des instants magiques qui se multiplieront, faisant disparaître ses apparentes limites, révélant ses pleines capacités et possibilités.

Quoi qu’il en soit, au cours de ce mois de désencombrement, d’apaisement, d’adoucissement, d’organisation nouvelle, les autres, complètement libérés des vieux schémas, des contrats anciens, des ordres scellés, des liens karmiques, des missions de service, des passages de sceptres, devraient assister à l’élimination de tout problème extérieur excédentaire.  Aussi seriez-vous bien inspiré de refermer les dossiers qui ne reflètent plus qui vous êtes, qui ne vous satisfont pas, qui n’appellent pas votre cœur.  Les seules difficultés que vous pourriez éprouver pourraient découler du fait de vous retrouver dans un  monde inconnu, le Monde nouveau, sans en avoir découvert les modalités, les nouvelles manières d‘être et d’agir conformes à ce sublime état d’être.  Mais, en entrant dans la Danse de la Vie et en vous laissant porter, sans trop vous poser de questions, vous ne devraient pas tarder à retrouver l’équilibre.

Dans ce contexte, tous gagneront à se rappeler certaines dates importantes, par exemple, celle du 10 mai, le Jour du Wesak ou de la Fête des Maîtres.  À cette occasion, cette année, pour celui qui a l’œil pour voir, le Ciel va s’ouvrir pour laisser filtrer, clairement, les premiers rayons en condensation du Monde nouveau.

Mais nous devons également vous signaler la date du 24 mai qui vous ne tarderez pas à reconnaître comme plus importante que le 31 décembre 2012, qui lançait la première année de l’Ère nouvelle.  À Cape Town, en Afrique du Sud, l’une des Tribus gardiennes des Trésors du Passé va rallumer le Feu antique de l’Univers, connu sous le nom de «Feu du Cœur».  Par une étrange coïncidence, la veille, soit le 23 mai, un autre groupe aura veillé à dresser et à activer, au cœur d’une vallée du Centre du Pérou, comme l’avait prophétisé le «Livre des Morts» de la Tradition égyptienne, la Tour de la Lumière d’AN, ce qui lancera le Nouveau Paradigme et qui permettra l’exploration d’autres dimensions du Cosmos.

Ces deux événements engendreront de puissantes infusions des énergies du Monde nouveau qui ne tarderont pas à renouveler la face du Monde, du moins, pour l’instant, dans les plans subtils.  Pour tout dire, ils vont assurer une complète remise à zéro permettant l’ajustement des êtres au Plan du Monde nouveau, comme par une insertion dans un nouveau système d’exploitation.  Ce passage du vieux système au nouveau marquera la fin des expériences de préparation qui devaient culminer en des épreuves initiatiques qui établissaient le degré de Maîtrise de chacun.  À vrai dire, il se pourrait que les Annales subtiles retiennent ces deux événements majeurs comme les interventions providentielles qui auront définitivement tiré votre monde, la planète Terre, d’un péril certain.

En mai, quels que soient les maux ou les poids dont ils puissent être affligés, tous les êtres humains, dédiés à l’expansion de la Lumière, vont vraiment finir par pousser un soupir de soulagement.  En effet, dans une transformation aussi inexplicable qu’inattendue, ils vont émerger du puissant tourbillon énergétique assez sombre des derniers mois, même qu’ils verront plusieurs de leurs entreprises enfin porter fruit.  En de nombreuses occasions, ils pourront décrocher de la dualité pour plutôt ancrer leur être dans la Réalité nouvelle.  Ils se retrouveront au terme de leur quête spirituelle ou de la redécouverte de leur Maîtrise, ce qui leur permettra justement de vivre comme un Véritable Maître.

Au passage d’avril à mai, plusieurs d’entre vous se sont retrouvés dans un état d’épuisement assez singulier, comme s’ils avaient versé jusqu’à la dernière larme, avaient produit leurs derniers efforts et se retrouvaient vidés d’énergie.  Mais, ils ne pouvaient pas nier vivre dans un état de calme plutôt inhabituel.  Même que, pour certains, cela signifiait davantage : ils commençaient à ressentir une sensation croissante d’attente, de frénésie, d’excitation, d’enthousiasme, qu’ils ont pu attribuer à l’arrivée des beaux jours, alors qu’elle signifiait bien autre chose.  Chose certaine, soudainement plus forts et confiants, ils n’avaient plus qu’une envie : celle de passer à autre chose, d’aller de l’avant, de faire ce qu’il fallait pour se tirer des situations désagréables.

Plongés dans des énergies plus douces et fluides, peut-être ont-ils commencé à réaliser, d’une manière ou d’une autre, que leur passage sur Terre devait avoir un sens?  Peut-être que le souvenir de leur engagement immémorial de s’incarner à la présente époque, en raison d’apport précieux qu’ils représentaient, les rattrapait-ils?  Car, tous autant que vous êtes, vous êtes ces Êtres divins qui avez choisi de vous incarner dans la présente phase cruciale de l’expérience ascensionnelle de la Terre et de l’humanité, non pour empirer les situations, mais pour les améliorer.  Pourquoi?  Pour tout maintenir dans l’Amour pur et sacré du cœur, pendant la traversée du bord de la caldeira du super volcan que vous avez escaladé, et pour ancrer et incarner le Monde nouveau, de manière à assurer l’inversion des coulées de lave qui, dans la présente phase de transition, aurait pu détruire votre planète.

Veuillez nous croire, vous vous retrouvez vraiment à la charnière du plus Grand Changement de tous les temps!  C’est ce qui explique que, de plus en plus, vous sentez monter en vous une nouvelle force et que vous ressentez de plus en plus de compassion, particulièrement à l’endroit de ceux qui sont profondément enténébrés, dégoûtés, découragés, bouleversés, décontenancés par les débris chaotiques qui volent un peu partout, soulevés par les énergies de la Transformation et du Renouveau systémique.  Au fond de vous, plus que jamais, vous ressentez qu’un lien se renforce et s’approfondit avec tous vos semblables.  Vous vous sentez plus vulnérables, mais aussi plus ouverts, plus honnêtes, plus amoureux, plus compréhensif, plus réel et plus vrai.

Puisque vous réalisez de mieux en mieux l’absurdité des drames de la dualité, que vous découvrez montés de toutes pièces, vous choisissez de vous en tirer et de vous libérer du scénario factice de la Matrice.  Ce qui s’affirme en vous, c’est le sentiment que vous détenez, quelque part, la carte de la Réalité infinie, ce qui vous amène à croire que les événements extérieurs ne représentent que le reflet hors d’ordre et de propos d’états mentaux périmés.  Vous réalisez de plus en plus qu’il existe un Plan divin dans lequel tout concourt à vous faire redécouvrir l’Être sublime et glorieux que vous êtes vraiment.

Vous détenez un pouvoir surhumain dès que vous vous ajustez à la Réalité véritable.  En effet, du coup, vous engendrez la merveilleuse Triangulation qui détermine le cours précis que votre planète doit adopter.  Il appartient à chacun d’entre vous d’agir comme un Gardien puissant de la Terre-Mère.  Il n’existe rien hors de l’Amour.  Alors imaginez les prodiges que l’ensemble des êtres humains pourrait produire, chacun uni à l’Amour qui l’habite, mieux, qu’il est.  En un instant, la dualité s’inverserait et l’humanité ne formerait plus qu’Un Seul Être voguant vers un destin lumineux.

L’espérance ne peut que renaître lorsque vous considérez à quelle vitesse les gens s’éveillent : ils s’ouvrent à des plans supérieurs de compréhension de ce qui se passe pour de vrai.  Au-delà des apparences, jamais votre planète n’a connu de changement de conscience aussi profond que celui qui se produit en ce moment même.  Dès lors, dans le présent mois de mai, afin d’amplifier cet éveil des consciences, ce qui importe le plus, c’est de continuer de vous tirer au mieux de la dualité en vous unissant à l’Absolu, le Maître de toutes les réalités, dans la pensée que tout se passe toujours pour le mieux, que tout suit son Plan infaillible, quoi qu’il arrive.  De cette manière, au lieu de sombrer dans la peur et d’amplifier les émotions délétères ambiantes, vous vous occuperiez de semer les réalités que vous voulez voir germer et fructifier.  Plus vous semez de grains nouveaux, plus il vous vient d’idées ingénieuses et inventives, plus vous découvrez de nouvelles manières d’agir ou de procéder.

Nous ne pouvons que le répéter encore et encore : en mai, toutes les possibilités s’expriment!  Autant au sens réel que figuré, il s’agit du mois des pousses nouvelles, des changements constructifs, de l’émergence des idées nouvelles, vraiment nouvelles.  Si vous êtes le moindrement sensible, malgré sa puissance, vous ne pouvez que ressentir la fraîche et légère énergie sous-jacente d’enthousiasme qui grandit, promesse d’une séquence d’accomplissements et de la dilution assurée de la dualité à plus ou moins brève échéance.

Vous pouvez vous-même vous confirmer notre propos par l’étonnante réapparition fréquente du symbole 11 :11 qui sert de rappel du fait que le Portail de la Résurrection et de l’Ascension reste ouvert.  Mais il ajoute désormais à votre expérience cette nuance que le fait de choisir la Réalité nouvelle, c’est celui de vivre la Vie nouvelle, soit de vivre la Vie véritable comme un Sage, ce qu’est l’Être d’Amour et de Vérité.

Alors, pour bien l’ancrer dans votre mémoire, reprenons au moins le thème de la promesse, à savoir que le mois de mai, un mois de mouvement, ne peut que comporter nombre d’avancées, de percées, de réussites, de découvertes étonnantes.  Étonnantes parce qu’elles vont dépasser tout ce que vous avez connu à ce jour.  Vous représentez ces Êtres d’Amour et de Vérité qui donnez naissance au Monde nouveau;  vous créez et vous renforcez la Réalité nouvelle en plus de bâtir sur elle.  L’Unité est votre nature propre.  Le temps est venu de le reconnaître, de le ressentir de tout votre être et dans tout ce que vous entreprenez.  C’est dans cet état d’esprit que vous vous assurez la fin du cauchemar de la dualité, cette vaine illusion qu’elle a toujours été.

En mai, plus que jamais, vous gagnerez à vous ajuster à l’Amour et à la Vérité, ce qui vous permettra, en juin, de jouer plus pleinement votre rôle dans le Grand Modèle de l’Unité, ce rôle que vous avez préparé depuis des temps immémoriaux.  Pour y arriver, vous gagnerez à vous libérer une fois pour toutes de tout votre passé et d’accepter de repartir à zéro.  Ce qui est passé est passé : cela n’est plus et ne sera plus.  S’il s’en impose, acceptez de bonne grâce les changements, agréables ou désagréables, sans vous sentir menacé, car ils ne servent qu’à vous transformer et à vos élever là où vous devez vous rendre en pleine conscience.  C’est surtout dans cet état d’abandon sans conditions que vous commencerez à vivre parfaitement en accord avec le Plan du Monde nouveau.

Respectez votre rythme intérieur, sans plus jamais vous presser.  Même quand vous croirez pouvoir être en retard à un rendez-vous ou prendre du retard dans une tâche ou une activité, vous verrez les choses se synchroniser, se tasser d’elles-mêmes, comme vous dites.  Effectuez un retour à la simplicité et prenez le temps de vivre.  La Vie nouvelle n’a rien à voir avec les exigences et les contingences de votre ancienne vie.  Comme vous ne savez pas trop de quoi elle retourne, demandez à votre Centre divin et à vos Guides subtils de vous la faire vivre, cette fameuse Vie nouvelle, ce qui vous enlèvera pour toujours le désir de retourner à l’ancienne vie.

© 2017, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *