L’ASTROLOGIE, UN DIVERTISSEMENT OU UNE CURIOSITÉ, MAIS SÛREMENT PAS UN INSTRUMENT D’ÉVOLUTION…

L’astrologie désignerait l’art de déterminer le caractère d’un sujet et de prévoir son destin par l’étude des influences astrales et zodiacale, donc par la mesure du magnétisme au moment de son entrée sur le plan terrestre qui déterminerait les attributs de son empreinte au niveau cellulaire.  Dans les faits, elle peut inclure l’étude des influences qu’exercent les différents corps du système solaire et des constellations du zodiaque sur la vie terrestre.  Comme science, elle traite des empreintes magnétiques reçues à la naissance et du fonctionnement des influences magnétiques durant sa vie sur la planète. Zodiaque-astrologie

Les signes du Zodiaque utilisés par les astrologues contemporains, pour dresser des thèmes et établir des horoscopes, ne coïncident plus, dans le ciel, avec la position effective des constellations auxquelles ils sont censés correspondre.  En outre, ésotériquement, il existe un treizième signe caché qui déphase tous les autres qui change toujours la donne.  De nos jours, le décalage des signes a présentement atteint vingt-six degrés par rapport à l’ancienne codification, si bien que le point vernal, le degré neutre du Bélier, se situe, en réalité, dans la constellation des Poissons.

L’astrologie est une science, mais c’est une science ésotérique cachée, qui n’est dévoilée qu’aux Initiés.  La majorité des astrologues qui ont pignon sur rue sont des imposteurs qui représentent un véritable danger public.  Nombre de leurs prédictions semblent se réaliser pour des raisons diverses: tantôt, ils tombent pile, mais par bonheur; tantôt, ils parlent de façon si évasive qu’on croit lire dans les événements qui suivent notre visite des faits annoncés; tantôt, ils annoncent tant de faits heureux que le client croit et crée lui-même par sa crédulité, donc par propre foi.  Pour le reste, ils peuvent compter sur un questionnement subtil et adroit dont il ne souvient plus, nerveux ou concentré, lorsqu’ils sortent leurs affirmations péremptoires.  En réalité, peu d’astrologues savent ce qu’ils font et ce qu’ils disent.  À ce titre, ils sont des aveugles qui guident les aveugles.  Mais, que voulez-vous, les aveugles préfèrent se faire prédire l’avenir, surtout si elle se veut sécurisante, à vraiment orienter leur destin dans l’instant par des proclamations.  Et ils aiment se divertir ou se faire divertir.  Du pain et des jeux, c’est la loi du troupeau.

Écoutons un Maître en parler: «Beaucoup de prédictions se réalisent, une énorme quantité même si l’on considère l’ensemble.  Mais il ne s’ensuit pas que les étoiles règlent notre sort; les étoiles ne font qu’inscrire une destinée qui a déjà été formée: elles sont un hiéroglyphe et non une force, ou si leur action constitue une force, c’est une énergie de transmission et non une puissance organisatrice.  Il y a quelqu’un qui a déterminé, ou il y a quelque chose ci est le Destin, pouvons-nous dire, et les étoiles ne sont ce des indications.  Les astrologues eux-mêmes disent qu’il y a deux forces, «daïvâ» et «puruskarâ», le destin et l’énergie individuelle, et  l’énergie individuelle peut modifier et même frustrer le destin.» (Sri Aurobindo)  Le chercheur spirituel, comme le métaphysicien, ne perd pas son temps avec les amuseurs publics.

L’homme et la femme de la rue portent un grand intérêt à l’astrologie parce qu’ils veulent inclure un peu de mystère dans leur vie quotidienne monotone.  Ils aiment sonder l’avenir et ils esCARTE DU CIELpèrent ainsi éliminer de leurs affaires la plus grande part possible de hasard ou d’imprévu.  Voilà pour quoi on lit si avidement les prédictions journalières d’astrologie.  Pourtant, l’évidence dont on a l’intuition vaguement, mais qu’on réprime, parce qu’elle fascine par le mystère et la magie, c’est qu’aucun astrologue, au-delà du ouï-dire, n’a jamais convaincu personne de la validité de sa science, à moins d’être clairvoyant.  Et s’il est voyant, il n’a pas besoin de ce support, de cette béquille vibratoire.  À ce jour, si on prend la peine de vérifier au-delà des rumeurs, aucun astrologue n’a vraiment donné des noms, des dates, des lieux ou d’autres données particulières sur des données futures, à part quelques coïncidences.  Et ces coïncidences peuvent s’expliquer davantage
par l’intuition ou une vaste culture métaphysique que par l’astrologie.

Du reste, à moins de se connaître, de se parler et de se tenir, les astrologues se contredisent régulièrement entre eux.  Et lorsque les événements se précisent, ils prennent généralement une tournure bien différente de leurs prédictions.  La majorité sait à un niveau ou à un autre que les journaux publient des prédictions journalières principalement pour divertir et pour augmenter leur tirage à cause de l’engouement invétéré des lecteurs.   Si on étudie la facture de ces prédictions, rédigées de façon laconique pour convenir à tous les signes, on comprendra qu’elles ne contiennent que des conseils de bon sens pour maintenir l’optimisme et entretenir l’espoir de jours meilleurs.  On n’y trouve aucune application à des nécessités cruciales et à des activités contingentes.  En les lisant, on se divertit, mais on perd son temps, ce qu’on aime bien faire.  Du reste, classer les gens selon leur signe astrologique relève d’une approche simpliste puisque chaque individu ne porte qu’un minimum d’affinités avec son signe natal.  Et celles-ci peuvent être amplifiées, annulées ou inversées selon l’heure et le jour de l’événement.

© 1998-2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

A propos de l'auteur

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *