L’ARTISAN DE LUMIÈRE, UN AÎNÉ QUI MONTRE LA VOIE DROITE…

L’expression «Artisan de Lumière» sert de synonyme à celle de «Travailleur», d’«Ouvrier de Lumière», de «Phare de Lumière», de «Montreur de Voie» ou de «Guerrier pacifique», et elle désigne une entité subtile ou une personne incarnée dont les vibrations énergétiques sont élevées, vit dans un état d’illumination et accomplit une tâche spirituelle au nom de la Hiérarchie cosmique ou planétaire.  Cet être collabore à l’œuvre de l’Ascension ou de l’Évolution dans l’amour, promouvant la paix sur la Terre, sur une autre planète ou dans un schème universel.  Elle fait partie de la cohorte des âmes bienveillantes qui sont accourues à la rescousse d’une humanité en perdition, il y a des éons de temps.  Sa motivation principale consiste à établir le Royaume de l’Amour et de ramener la Lumière sur la Terre.

L’Artisan de Lumière est une âme qui porte en elle un désir puissant de répandre la Lumière (connaissance, liberté et amour de soi) sur la Terre.  Il a le sentiment que c’est sa mission, qu’il ne s’est incarné que pour cela, contrairement à ses semblables qui, très matérialistes, un peu comme des animaux, ne pensent qu’au plaisir, à exister au mieux, au jour le jour, sans jamais référer à leur Destin ultime. Amant de la Nature, il est souvent attiré vers la spiartisan-de-Lumièreritualité et vers une œuvre d’ordre thérapeutique.  À cause de cette mission qui l’imprègne, il se sent souvent différent des autres.  L’Artisan de Lumière détient certaines caractéristiques psychologiques spécifiques.  Déjà, dès son plus jeune âge, ils se sentent différent.  Très souvent, il se sente isolé des autres, solitaire et incompris.  Il devient souvent individualiste et il doit ouvrir sa propre voie.  Il éprouve des difficultés à se sentir à l’aise dans un métier traditionnel et dans les structures organisées.  Il a une aversion naturelle pour l’autorité, d’où il résiste naturellement aux décisions et aux valeurs fondées uniquement sur le pouvoir ou la position hiérarchique.  Ce trait d’esprit réfractaire reste présent même s’il parait timide et réservé.  Cela est en relation avec l’essence même de sa mission ici sur la terre.

En général, l’Artisan de Lumière ressent une impulsion à aider les gens comme thérapeute ou enseignant.  Il peut encore se faire psychologue, guérisseur, professeur, infirmier, donc une voie d’aidant.  Même si sa profession ne consiste pas à d’aider les gens directement, il forme l’intention de contribuer au bien de l’humanité d’une manière ou d’une autre.  Sa vision de la vie est colorée par un sentiment spirituel d’interrelation entre toutes choses.  Il garde en lui, de façon consciente ou subconsciente, le souvenir d’avoir déjà exploré d’autres de sphères de Lumière, des mondes extraterrestres.  Il peut parfois éprouver de la nostalgie pour ces autres plans et avoir l’impression d’être un étranger sur la Terre.  Il honore et il respecte profondément la vie, ce qui se manifeste souvent par une tendresse envers les animaux et par un intérêt pour l’environnement.  La destruction, perpétrée par ses semblables, de certaines parties des règnes animal et végétal terrestres le plonge dans l’affliction et il en éprouve un profond sentiment de perte.

Dans son activité quotidienne, l’Artisan de Lumière se montre bienveillant, secourable, serviable, sensible et empathique.  Il peut avoir du mal à gérer un comportement agressif et des difficultés à s’affirmer.  Il peut paraître rêveur, naïf ou très idéaliste, ainsi qu’insuffisamment enraciné, trop peu pragmatique ou terre-à-terre.  Parce qu’il contracte facilement les émotions et les humeurs négatives des gens autour d’eux, il est important qu’il s’accorde régulièrement des moments de solitude.  Cela lui permet de faire la distinction entre ses sentiments et ceux des autres.  Il a besoin de moments de solitude pour se mettre en contact avec ce qu’il est et avec la Terre-Mère.  La plupart du temps, l’Artisan de la Lumière a vécu nombre de vies sur la terre, au cours desquelles il a été très impliqué dans la spiritualité ou la religion.  En nombre impressionnant, il a pu être présent dans les ordres religieux comme moine, moniale, ermite, sorcier ou sorcière, chamans, prêtre ou prêtresse, etc.

Ainsi, en lui faisant faire l’expérience de toutes sortes d’obstacles sur leur chemin, la Vie incite l’Artisan de Lumière à trouver le chemin unique qui est le sien.  Il est presque toujours un être solitaire, qui ne s’adapte pas aux structures sociales fixes.  Il ne fait pas partie d’un groupe plus évolués que les autres humains qui seraient enfoncés dans les ténèbres.  Il assume simplement un rôle fonctionnel différent à partir d’une histoire évolutive différente.  Il peut se retrouver piégé dans les mêmes états d’ignorance et d’illusion que quiconque.  Bien qu’il ait un point de départ évolutif différent, sa capacité à surmonter la peur et l’illusion pour atteindre l’illumination (par illumination, il faut entendre l’état d’être dans lequel un être réalise qu’il est essentiellement de la Lumière et qu’il est capable de choisir la Lumière à tout instant.) peut être entravée par de nombreux facteurs.

L’Artisans de Lumière porte en lui la capacité d’atteindre l’éveil spirituel plus rapidement que d’autres.  Il détient les semences intérieures d’un éveil spirituel accéléré.  À cet égard, il semble être sur une voie plus rapide que la plupart des gens dans la mesure où il le choisit.  Là encore, ce n’est pas parce qu’il est un être meilleur ou plus évoluée.  Toutefois, il est plus ancien que la plupart des âmes incarnées sur la Terre. Cette ancienneté devrait de préférence être comprise en termes d’expérience plutôt que de temps.  L’Artisan de Lumière a atteint un stade particulier d’illumination avant de s’incarner sur la terre et de commencer sa mission.  Il a fait le choix conscient de s’empêtrer dans la Roue karmique de la vie et de faire l’expérience de la confusion et de l’illusion sous toutes leurs formes. L’un des facteurs qui bloquent le chemin de l’illumination pour l’Artisan de Lumière, c’est le fait qu’il porte un lourd fardeau karmique susceptible de le détourner pour quelque temps.  Lorsqu’il se sera frayé un chemin à travers ce fardeau karmique –ce qui signifie se libérer du besoin de pouvoir sous toutes ses formes– il réalisera qu’il est essentiellement un être de Lumière. Cela l’habilitera à aider les autres à trouver leur vrai Soi.  Cette tâche exige généralement une forte détermination et de la persévérance au niveau intérieur.

Ce sont les Artisans de Lumière qui ont établi un pont entre le visible et l’invisible, entre la vie quotidienne terrestre et les Royaumes mystérieux de l’au-delà, entre les Royaumes de Dieu et des esprits du bien et du mal.  Pour jouer ce rôle, ils ont souvent été rejetés et persécutés.  Nombre d’entre eux ont été condamnés au bûcher à cause de leurs dons.  Les traumas de la persécution ont laissé de profondes traces dans la mémoire de leur âme.  Cela peut désormais se manifester comme une peur de s’enraciner pleinement, d’être vraiment présents à la vie, parce qu’ils se souviennent d’avoir été brutalement attaqués pour ce qu’ils étaient.

Parce que la société les abreuve de valeurs et de jugements qui vont souvent à l’encontre de leurs impulsions naturelles, nombre d’Artisans de Lumière se sont perdus.  Ils ont fini par sombrer dans le doute, le déni de soi et même la dépression ou le désespoir.  Cela, parce qu’ils n’ont pas pu s’adapter à l’ordre établi et qu’ils en ont conclu qu’il devait y avoir chez eux quelque chose qui n’allait pas du tout.  En pareil cas ce que peut faire l’Artisan de Lumière, c’est de ne plus chercher une confirmation de la part de l’extérieur, des parents, des amis ou de la société, pour croire en son intuition.

À un moment donné, vous qui lisez ces lignes, vous aurez à franchir ce cap important vers une autonomie véritable, ce qui signifie croire réellement en vous-même, respecter vraiment vos inclinations naturelles et votre sagesse intérieure et agir selon elles.  Tout Artisan de Lumière qui vit présentement souhaite redresser ses erreurs passées, réparer et aimer ce qui a été détruit à cause de ces erreurs.  Il poursuit une mission sincère d’aide à l’humanité, malgré le risque encouru de se perdre pendant des siècles dans la lourdeur et la confusion de la vie terrestre en rapport avec un karma d’ordre galactique.  Autrement dit, il était présent à l’Aube de l’humanité sur la Terre et il a participé à la création de l’être humain.

Comme on le constate, l’Artisan de Lumière a participé à un collectif d’âmes qui ont été les co-créateurs de l’humanité.  Au cours de ce processus de création, ce collectif a fait des choix et il a posé des actes irrespectueux de la vie qu’il a profondément regrettés par la suite. À l’heure présente, en cette Ère d’Ascension, il est revenu ici-bas présente pour achever l’harmonisation de ses décisions d’alors.  À moins qu’il ne soit revenu que pour aider d’autres à se tirer de leur impasse évolutive.  Mais, par essence, l’un et l’autre restent, en quelque sorte, une «Semence d’étoile».

De nos jours, dans la perspective de l’Ascension, pour un être toujours incarné, on préfère parler de Maître de Lumière ou d’Ange de la Terre dans la mesure qu’on ne se sert pas de ces désignations pour flatter l’ego et donner une impression de supériorité, puisque tous les êtres humains restent éternellement des égaux et, fondamentalement, des Maîtres de Lumière ou des Anges de la Terre, certains gardant plus longtemps que d’autre cette réalité d’eux-même voilée.

 

© 2012-16, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *