L’AMÉLIORATION, LA RAISON D’ÊTRE MÊME DE L’EXPÉRIENCE EN INCARNATION… 

   Il y a toujours lieu de s’améliorer, c’est le sens même de l’expérience évolutive.  C’est la seule manière de passer à la compréhension du moment à la Sagesse éternelle ou de la perfection du moment à la Perfection des perfections.

   L’amélioration désigne l’action de rendre meilleur ou de changer en mieux.  Au sens spirituel, s’améliorer, c’est ouvrir sa conscience dans tous les aspects de sa vie en visant à exprimer le meilleur état d’être à chaque instant.  Pour mériter l’enseignement subtil ou concret qui aide à produire un état d’Être nouveau, Un être se doit d’exprimer un idéal élevé et d’accepter de le poursuivre avec amour, sincérité et honnêteté.  Ce sont les qualités fondamentales pour devenir digne de l’aide visible et invisible.  On pourrait ajouter le sentiment de responsabilité qui amène à se prendre toujours davantage en charge pour apprendre à se révéler à soi-même dans sa totalité.  Un être s’améliore, donc s’illumine, en entrant en contact avec sa Conscience divine, au centre de lui-même, en se réformant, soit en établissant une relation plus harmonieuse avec la Conscience cosmique.

Tout change, tout s’améliore, tout évolue, tout s’oriente vers un état plus achevé, donc plus parfait.  Pour évoluer, la formation de bons sentiments, de ressentis justes, de meilleurs états d’âme, l’acquisition de connaissances intellectuelles, l’ouverture à de nouvelles expériences concrètes et la pratique des vertus ne suffisent pas.  Un être s’améliore plutôt en réalisant l’amour à travers lui pour développer un état d’être de cohésion intime et d’accord intense avec l’Être-Un, dans tous les aspects de son être, en amenant l’Essence et la  Matière à fusionner en lui.  Il s’améliore donc en éaméliorationlargissant sa conscience, en lui donnant de l’expansion, d’une expérience à l’autre, de manière à se former une nouvelle vision de la réalité des choses, du monde, de l’univers et du Cosmos.  Il apprend à tout observer du point de vue du cœur et de l’Esprit pour intégrer en lui la Totalité, s’engageant à servir sa cause d’unification des êtres et de leur fusion en elle.

   L’amélioration permet de se rapprocher de son but ou de son idéal.  Elle peut être graduelle, se démontrant simplement dans le cours naturel de la vie.  Alors, elle procède de petites étapes progressives et constantes qui donnent des résultats peu apparents, mais durables.  Comme on ne la note pas trop au jour le jour, on ne l’apprécie pas toujours à sa valeur.  Souvent, ce n’est qu’en jetant un regard un peu loin derrière soi qu’on peut s’apercevoir à quel point on a changé ou qu’une situation a évolué.  Mais il existe aussi des occasions d’amélioration spectaculaires, imprévisibles, qui apportent une grande nouveauté, font faire un bond prodigieux en avant, font grandement progresser, mais qui peuvent déstabiliser pour un moment, le temps de laisser les événements s’ajuster, le temps de laisser la poussière retomber, comme on aime dire.  Cela peut provenir du fait qu’on a accepté d’appliquer une nouvelle idée pour sortir de ses ornières ou des sentiers battus.  Mais voilà que, comme par enchantement, une situation récurrente a disparu ou qu’un vieux problème s’en trouve réglé.  C’est souvent au terme d’une phase de stagnation apparente, alors qu’on croit une situation inchangeable ou un problème insoluble, et qu’on lâche enfin le morceau, de guerre lasse, qu’un tel événement se produit.   Pourtant, en général, l’amélioration graduelle, malgré l’absence de changements spectaculaires, donne des résultats plus stables, plus solides, plus certains, souvent équivalents à un chambardement majeur inopiné.  Surtout, elle se prend mieux.  Le secret le plus simple de l’amélioration, c’est de déterminer clairement ce qui sert son but et ce qui ne le sert pas, de manière à savoir ce qui est à éliminer et ce qui est à privilégier.  Ensuite, il ne reste qu’à bien déterminer ses priorités.

   Ainsi, chacun devrait appeler amélioration toute victoire sur le vieil homme qui procure un essor vers un plan supérieur de conscience à partir de la constatation des incidences de la loi de Cause à Effet.  Celle-ci résulte de la prise de la bonne décision en faisant appel au meilleur de son jugement en s’appuyant sur la réflexion, sur le raisonnement logique, à partir de l‘expérience acquise.  Ce qui est appris du passé détermine les nouveaux choix et tempère la résolution quant à la meilleure voie à suivre.  Il n’existe aucun moyen d’échapper à cette dynamique et à cette responsabilité, sinon l’inconséquent en paie le prix.  L’être humain est sans cesse confronté à cette nécessité de prendre des décisions éclairées en se fondant sur ce qu’il connaît, à chaque tournant de sa vie, à chaque heure et à chaque minute.  Et c’est ainsi qu’il s’améliore en comprenant qu’il y a partout de l’ordre, que rien n’arrive au hasard, que tout arrive pour une raison, que tout comporte une leçon instructive qu’il lui faut apprendre et dont il lui faut ensuite tenir compte.  Aussi progresse-t-il en prenant les meilleures décisions qu’il fait siennes.

   À vrai dire, dès qu’un chercheur se rend compte de ce qu’implique la chaîne de ses actions, en causes et en effets ou en actions et en réactions, dès qu’il comprend que le destin n’existe pas, que toute décision qu’il prend produit inévitablement un effet correspondant, alors il devient plus judicieux et plus prudent dans son raisonnement et ses jugements.  Et c’est ainsi qu’il progresse, accroissant sans cesse son bien-être, son bonheur et sa réalisation.  Le progrès passe par le discernement et la sagesse glanés au fil des expériences.  Il s’accomplit dans des choix toujours plus conscients et plus éclairés.  Tout résulte d’un moment de décision que chacun a intérêt à fonder sur le meilleur choix entre toutes les alternatives.  Et cela dépend du degré de Lumière spirituelle qu’il détient.

   Un être gagne à s’améliorer sans hâte, un pas à la fois, s’accomplissant à son rythme et à sa manière, conformément à sa vérité, soit à ses connaissances et à ses moyens.  En fait, l’amélioration n’est rien d’autre que la progression évolutive.

© 1995-2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

2 Responses

  1. Marie christine

    Bonsoir, il est 20h en France .
    C ‘est avec un réel plaisir que je vous lis , chaque fois que je le peux .
    Un énorme merci du fond du coeur pour toutes ces réponses que vous me donnez quand le besoin s’en fait sentir. Je ne viens pas souvent sur votre site et récemment je croyais vous avoir perdu, ce n’était qu’un changement de nom. Je refais assez souvent le mantra de plénitude, je le trouve très beau. Je suis a un tournant de vie , pas de bouleversement ( a part mon orteil cassé) mais de prise de conscience .
    Je me sentais un peu perdue et je vous ai retrouvé avec votre gentillesse et encore juste ce qu’il faut pour m’aider. Je vous envoie toute ma gratitude .
    J’aimerai recevoir votre bulletin du mois . Vous n’avez pas lâché malgré vos difficultés , merci encore à vous.
    Marie Christine.

    Répondre
    • Bertrand Duhaime
      Bertrand Duhaime

      Marie-Christine, en dépit de vos commentaires élogieux, je dois vous dire que le message du mois ou bulletin mensuel, intitulé «Prévisions mensuelles», requiert un abonnement en règle de 5 $ ou 5 € par mois. Au cas où il se trouverait d’autres lecteurs intéressés à recevoir ce bulletin, il s’agit de faire parvenir le montant à «Paypal», par mon adresse électronique «visualix@hotmail.com» qui met en lien avec mon compte, et de fournir une adresse «e-mail» valide. Merci de votre estime et de votre compréhension.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *