…UNE NÉCESSITÉ DE LA PRÉSENTE PHASE ASCENSIONNELLE.

Cliché énergétique du 23 juillet 2017.

Tout ce que vous vivez devient de plus en plus étrange dans sa part d’inconnu et d’insondable. Ainsi, la semaine dernière, vous avez vécu l’alternance de courants énergétiques opposés, diversement source d’étonnement, d’hésitations, de complications. Par moments, les énergies devenaient si suaves que vous ne pouviez que reconnaître vivre dans la Réalité nouvelle. Mais, à d’autres occasions, vous n’aviez plus d’autre impression que celle d’assister à la fin du monde.

Aussi ne devez-vous pas vous surprendre de vous découvrir parfois si perturbé, si vous avez du mal à vous reconnaître. Car il vous arrive de ne plus savoir où est votre place ni ce qui peut vous attendre dans un proche avenir. Sans compter que tout vous met au défi de rester vrai et réel, peu importent l’énergie ambiante ou les apparences du monde extérieur. Il n’empêche que, malgré tout, nombre d’entre vous vivent un état de calme et de profonde contemplation.

ciel-porteouvertePour la plupart, vous continuez de ressentir qu’il se prépare un événement d’importance, un sentiment qui pourrait perdurer jusqu’à l’éclipse du 21 août. Celle-ci, d’une manière ou d’une autre, devrait vous libérer d’une pression énorme. Pour être plus précis, vous ressentez de plus en plus nettement que quelque chose devra bientôt céder. En quelque sorte, vous vivez sur le qui-vive, vous vous attendez à ce qu’un événement significatif se produise, ce qui vous porte à rester sur vos gardes, peut-être même à tenter de vous protéger par avance et prévenance.

Certains jours, sans s‘annoncer, en vous ou quelque part dans le monde, il se produit des pics d’intensité énergétique qui provoquent des courts-circuits dans les câblages internes. Sans raison apparente, vous pouvez avoir l’impression de flotter, d’être menacé, si vous ne vous mettez pas à pleurer ou n’en venez pas à vouloir crier de désarroi. Pour d’autres, montent en eux l’impression qu’ils pourraient agoniser. Pour ceux-là, il s’agit plutôt de faire le deuil de tous les aspects désuets qui doivent encore mourir en eux, car, en ce moment, pour la plupart, vous abandonnez derrière vous bien plus de choses que vous ne pouvez l’imaginer.

Certains ont du mal à supporter l’appel à tant de détachements, de sorte qu’ils s’affolent, s’ils ne décident pas de se suicider. Dans le même temps, vous apprenez également le décès de personnages brillants que vous croyiez devoir tenir le coup encore bien longtemps. Ces événements vous servent de rappel que vous gagneriez à considérer chaque jour qui se présente comme s’il s’agissait du premier et du dernier de votre existence terrestre. Aussi assurez-vous, en tout moment, de ne jamais être moins que ce que vous êtes vraiment. Vous pourriez commencer par exprimer plus d’amour et de gratitude, quoi que vous fassiez et quoi qu’il puisse arriver. Surtout, vous auriez tout intérêt à agir en Être de Vérité.

C’est surtout lorsque l’énergie commence à prendre un tournant troublant ou inquiétant, parce qu’elle soulève un brouillard de désespoir, que vous pouvez trouver un répit immédiat dans la transcendance, dans l’expansion de votre être, soit dans une projection dans le Monde nouveau, puisqu’il s’agit désormais d’une réalité omniprésente. L’avantage de procéder ainsi réside dans le fait que, en un rien de temps, vous parvenez à percevoir clairement que tout continue de se passer pour le mieux. Il vous vient tout de suite à l’idée que, si Dieu existe, au-delà des apparences, tout ne peut que se dérouler dans l’Ordre.

Puisque la Réalité nouvelle imprègne désormais tout, partout, il vous suffit d’agrandir votre conscience pour l’éprouver. Il vous suffit de vous percevoir un peu plus grand que vous ne vous le faites d’habitude. Vous savez, le Monde nouveau vous contient et il peut vous aider à vous relier à Qui-Vous-Êtes et il peut vous révéler la raison qui vous porte à choisir de continuer à fouler le sol de votre planète.

Gardez en mémoire que certains de vos semblables ont récemment établi des branchements cosmiques qui vous amènent, en ondes successives, qui croissent en intensité, des possibilités nouvelles qui vous échappaient jusque-là. Ces ondes ne se situent, en distance, que du temps qu’elles mettent à se répandre autour de votre planète, à partir du point d’entrée ou d’impact, vous affectant au passage dans la mesure de votre ouverture de conscience.

Certains nouveaux lecteurs ressentent la Vérité des propos que nous tenons tant qu’ils les accueillent dans leur cœur, où ils éveillent une résonance, mais dès que, happés par la réalité ambiante, leur mental s’impose et les replonge dans la perception duelle, les voilà de nouveau pris de doute par rapport au destin de l’humanité et de sa planète. Ils ne savent plus s’ils doivent se croire pris dans la dynamique de la Fin du Monde plutôt que dans celle de la Naissance du Monde nouveau.

Pour cette raison, nous rappelons à ceux qui gardent les yeux rivés sur la situation qui prévaut dans la troisième dimension qu’ils n’ont pas fini d’en apprendre des horreurs, d’en découvrir des mensonges, des malversations et de l’exploitation, d’en expérimenter du chaos, ce qui durera jusqu’à ce qu’il ne reste plus pierre sur pierre du vieux monde, présentement en dissolution rapide. Nous rappelons que, sur ce plan, la situation est irrémédiablement condamnée à finir dans le pire des désordres, de la même manière que lorsque vous faites un grand ménage dans votre propre maison, ce qui dérange tout le monde, sauf, peut-être, vous, car vous savez ce que vous faites et ce qui se passe.

C’est la raison pour laquelle le Salut ne réside dans rien d’autre que la transcendance. Pour y arriver, la situation du vieux monde en effondrement doit vous laisser indifférent. Même que, parce qu’elle fait partie du Plan parfait de Dieu, qui assure le passage d’un plan inférieur à un plan supérieur de conscience, vous devez l’accueillir dans l’amour et la reconnaissance. Il n’y a que par la dissolution des faux liens et des illusions, une dissolution en cours, que vous pourrez accéder au Paradis auquel vous avez demandé accès, par tant d’appels plus ou moins suppliants et désespérés, lancés au Ciel pendant des siècles.

Dans le contexte énergétique de la vie courante, d’une puissance extrême, vous reproduisez la réalité à laquelle votre regard s’attache : le vieux monde ou la Réalité nouvelle. Le fait de maintenir votre regard sur le monde de la densité, fondé sur la dualité, par vos spéculations mentales, vos peurs, vos doutes, vous fausses croyances, vos jugements erratiques, vous empêche de produire le bond quantique qui s’impose, car il entretient en vous de la résistance. Par ricochet, il entretien dans votre vie un contexte sombre, douloureux et souffrant.

La solution réside dans l’abandon inconditionnel et serein, sans attente, au Courant de la Vie, en vous répétant que tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes ou que le Créateur, qui a repris les rênes de la planète en 1957, sait ce qu’il fait. Le Salut collectif de l’humanité ne pourra se produire avant une quinzaine de générations. Mais vous, vous pouvez opérer votre propre Salut ici et maintenant… et vous n’avez nullement à attendre les autres pour ce faire.

Pour y arriver, il vous suffit d’oublier tout votre passé, de tourner définitivement la page et d’accepter ce qui se passe dans les plans subtils, qui, du reste, par un étrange paradoxe, donne son évidence, autant sur la Terre que dans tout le système solaire, par l’accentuation du chaos, le résultat de l’effondrement de la troisième dimension qui assure, dans la mesure qu’elle se produit, pour ceux dont c’est le choix, le passage dans la cinquième dimension, même, pour certains, dans une dimension bien supérieure

En ce moment, dans leur perte de repères, les êtres incarnés les plus conscients ont le sentiment d’être suspendus entre Ciel et Terre. C’est comme s’ils se sentaient de moins en moins enracinés dans la troisième dimension sauf, peut-être, quand ils se retrouvent dans l’environnement immédiat de leur domicile. Il ne s’agit, dans cet apparent détachement du monde matériel, que d’une impression passagère indispensable : elle sert en quelque sorte de tampon protecteur dans la présente phase d’énergie extrêmement intense.

Vous, les gens de l’hémisphère nord — ce qui est le cas du plus grand nombre des êtres humains — vous en êtes à l’été, peut-être même, êtes-vous en vacances, mais vous ne pouvez pas chômer pour autant. Car il y a toujours une tâche importante qui se présente ou une sollicitation qui monopolise votre attention.

Tout au contraire de ce que vous avez vécu depuis 2012, alors que vous aviez le sentiment que le temps s’accélérait sans cesse, de sorte que, vous faisant souvent défaut, vous deviez laisser des tâches en plan ou de renoncer à certaines activités, depuis quelques semaines, vous avez l’étrange impression que, d’un jour à l’autre, le temps devient de plus en plus élastique et que vous pouvez comme l’étirer, selon vos besoins. Lorsque, à votre grande surprise, vous complétez une tâche dans un délai plus court que prévu, il peut même vous arriver d’éprouver de l’ennui et, si vous vivez seul, de trouver la solitude un peu difficile à supporter.

Pour parer ces petits inconvénient, plusieurs d’entre vous choisissent de se complaire, et de plus en plus, dans une sorte de contemplation intérieure. Si vous vous promenez dans la Nature, cette contemplation intérieure peut se prolonger dans une contemplation extérieure, comme si vous cherchiez dans l’environnement des connivences à votre état intime. Et, en général, il n’en manque pas : ici, une fleur attire particulièrement votre attention; là, des herbes qu’un petit souffle de vent inattendu fait onduler, vous surprennent, s’il ne soulève pas plutôt une onde dansante sur une flaque d’eau; plus loin, un oiseau volète devant vous comme s’il vous ouvrait le chemin; un petit ou un grand papillon surgit comme de nulle part, comme pour vous ramener à la légèreté d’esprit et à l’insouciance; un oiseau vous salue au passage presque toujours dans le même arbuste ou le même arbre; un arc-en-ciel apparaît comme sans raison dans le ciel;  sur votre parcours, le nombre d’espèces animales, ce qui inclut les insectes et les oiseaux, augmente ou les plantes semblent présenter des couleurs plus éclatantes.

C’est ainsi que vous pouvez constater que les Vrais Mondes immémoriaux sont désormais à votre disposition, commencent à devenir de plus en plus une partie intégrante de votre nouvelle existence. Vous en prenez note surtout lorsque vous pensez à ralentir et à donner de l’expansion à votre être. C’est-à-dire que vous les éprouvez mieux lorsque vous vous vaquez à une simple tâche du quotidien ou que vous vous occupez à une autre activité, mais dans une ambiance sacrée. Même si vous n’avez pas encore complètement accédé à ces Mondes merveilleux, sachez que vous évoluez déjà sur la bande fréquentielle qui les porte. Peut-être que vous ne parvenez pas encore à les percevoir clairement, mais vous ne pouvez que les ressentir présentes tout autour de vous.

Lorsque vous êtes ainsi porté à glisser dans un mode contemplatif, puisque cela vous aide à mieux intégrer les énergies ambiantes, parfois dérangeantes ou perturbantes, vous devriez succomber à la tentation et vous laisser emporter. Par les éléments nouveaux qu’il comporte, ce choix vous permettrait de constater de plus en plus que le décor qui vous entoure s’est bien agrandi et transfiguré. Vous ne pouvez que gagner à consacrer du temps à un état qui vous gagne spontanément pour découvrir ce qu’il recèle, pour ressentir les éléments nouveaux qu’il comporte, pour apprendre quoi en faire. Ce faisant, vous ne devriez pas tarder à cesser de déplorer l’état pitoyable du monde matériel en déroute puisqu’il est irrémédiablement condamné à disparaître, tôt ou tard.

Si vous vous accordez du temps à vous-même, au lieu de vous perdre dans les activités, les griseries et les divertissements, vous commencez probablement à découvrir les nouvelles parts de vous qui se révèlent. Même si certains n’apprécient pas notre allégorie de l’Ascension dans l’image du Train express qui vous ramène au Foyer originel, que nous nous plaisons à employer, sporadiquement et délibérément, depuis quelques années, nous savons qu’il éclaire notre propos de manière judicieuse. Comme un ascenseur qui s’élèverait en spirale, à divers rythmes, selon les étapes, il vous porte au sommet de la Montagne sacrée.

En ce moment, votre Train, toujours en gare de triage, s’accroche de nouveaux wagons tout neufs, bien rutilants. En conséquence, il pourrait vous arriver de rêver de la perte de vieux objets, remplacés par d’autres d’un genre différent, ou celle de vieux vêtements, remplacés par d’autres d’un style que vous n’avez jamais vu. Mais il n’est pas certain que vous sachiez comment en disposer dans votre penderie, ce qui suggère que vous ne savez pas encore comment intégrer certains de ces éléments à votre propre être.

Quoi qu’il en soit, puisque vous semblez maintenant pouvoir trouver le temps de contempler, malgré les occupations qui ne manquent pas, vous gagneriez à penser quotidiennement à vous poser dans l’état d’un Veilleur silencieux, ce qui vous permettrait de découvrir à quel point les énergies qui vous entourent deviennent fortes, pures, claires, merveilleusement fraîches et légères. (Référence pour les nouveaux lecteurs : http://larchedegloire.com/le-veilleur-silencieux/.)

Du Grand Soleil central, il vous parvient tant d’Amour et de Vérité, pour renforcer votre Sagesse et compléter votre Maîtrise, qu’il devient de votre intérêt de porter bonne attention à ce qui se passe en vous et autour de vous. Que vous en soyez conscient ou pas, le Monde nouveau est en train de prendre forme. Mais où? Tout simplement sur le rivage de votre vie!

© 2017, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur : www.larchedegloire.com. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

4 Responses

  1. Antoine

    Messages inspirés… et inspirant !
    Utiles à une meilleure Respiration comme êtres vivants. Tout est Souffle.

    Répondre
  2. Pauline chat-niah

    Namaste cher ami,
    Vos textes résonnent en Moi, et comme depuis 2013, je tombe sur des êtres tels que vous, qui participent à mon évolution dans une incroyable synchronicité parfaite. Je vis avec les signes et l’arrivée sur votre site aujourd’hui en fait partie. Grâce à la presse galactique que je suis depuis longtemps.
    Je tenais simplement à vous remercier pour votre Présence et vos transmissions chargées d’Amour et de guérison. Le monde et les êtres en ont besoin. Il n’est pas toujours évident de vivre avec une sensibilité et une connexion exacerbée à tout ce qui est, mais au moins on caresse les réelles beauté de ce monde, pures et divines.
    Pleine de gratitude chaque jour pour la vie, bien que parfois j’ai encore l’illusion amère de la trouver bien rude dans notre monde dense,
    Je Nous Aime
    Pauline

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *