Cliché énergétique du 30 janvier 2017.

 

Il y a cette minorité heureuse qui vit déjà l’État de Grâce et dont la vie s’exprime de magie en magie.  Mais il y a le plus grand nombre qui, depuis quelques jours, fait l’expérience d’un passage à vide.  Cela n’aide personne d’entre eux, tellement fatigués, qui, en conséquence, perdent le moral,  la motivation, l’élan.  Soudain, pour la majorité d’entre vous, du moins en apparence, tout semble s’être arrêté, avoir figé ou bloqué.  Et, comme vous voyez le temps passer sans que les choses repartent, puisque votre sentiment d’impuissance, de petitesse ou d’inutilité augmente, vous ne réalisez plus vos progrès dans votre trajectoire personnelle vers l’Éveil, sur la Voie de l’Ascension, ce qui vous déprime et sape vos moyens.  Vous continuez d’imaginer que, dans les coulisses de la Vie, il se passe probablement quelque chose de valable et de significatif, puisque vous croyez que vous ne pouvez aller que de l’avant, mais vous n’obtenez pas facilement de preuves pour confirmer qu’il puisse vraiment se passer quelque chose d’important.    oiseau-hor-du-nid

Vous avez beau vous tenir à l’écart des actualités, prendre du recul face à la situation du monde, qui semble ne pas pouvoir cesser d’empirer, la crainte vous rattrape d’une manière ou d’une autre, minant votre moral et vous ramenant dans la dualité, tellement elle vous semble désespérée.  Pris d’un sentiment d’absurdité ou d’inquiétude, vous vous demandez si c’est le monde qui devient fou ou si c’est vous-même qui souffrez d’anachronisme ou de sénilité et qui ne parvenez plus à suivre le courant.  Car, autour de vous, après un bref mouvement d’étonnement ou de panique et d’apparente compassion, les gens encore endormis, se contentent de revenir à leurs petites affaires, blasés ou blindés.

Pour tout dire, ce n’est pas que l’humanité entière, qui ne peut s’empêcher de constater les transformations, ne veut pas changer d’attitude et de comportement, ce qui s’impose d’urgence si elle tient à éviter d’aller à sa perte, engagée dans une situation planétaire irréversible.  Sauf que, puisqu’elle ignore l’existence ou l’ampleur de son pouvoir créateur, comme le fait qu’elle est elle-même la cause de ce qui lui échoit, elle continue de se croire une victime impuissante.  Ou elle recourt aux vieux moyens éculés et inopérants de la dualité pour tenter d’y mettre un terme, ce qui ne fait qu’empirer les choses.  Et ce ne sont pas vos dirigeants actuels, portés à un populisme qui rejoint le plus grand nombre, surtout les plus malheureux, qui donne l’impression d’avoir quelque chose de nouveau et d’efficace à proposer, qui pourront y apporter de grands changements!

C’est ainsi que, pour certains, c’est parti : comme les énergies nouvelles supportent un nouvel élan, une nouvelle vision, pour assurer l’accès au Monde nouveau, ils viennent d’entrer dans une phase d’occultation initiatique qui vise une fin très particulière : les aider à reconnaître qu’ils sont les créateurs de leur réalité et les sauveurs des conséquences de leurs errances par le Pouvoir qui les habite.  Si ce n‘est déjà le cas, ils vont plonger dans un apparent vide, une expérience, certes pénible ou angoissante, mais qui ne vise, dans la Sagesse de l’Absolu, qu’à devenir leur propre Présente, ce qui implique qu’ils devront renoncer à leur volonté d’accomplir beaucoup et que tout s’accomplisse à leur manière, sans le moindre recours au projet de leur Centre divin.

Ce phénomène intrigant et éprouvant, qui entend servir à ajuster les consciences au rythme du Nouveau Paradigme, devrait affecter la plupart des êtres éveillés, au cours du mois de février, ce qui pourrait bien leur faire perdre d’abord, du moins temporairement, avec ce qu’il leur reste d’espoir, toute compréhension de ce qui se passe, tout discernement et tout esprit constructif.  Il tend à démontrer que l’être incarné n’a plus rien à retenir, mais tout à laisser aller, à libérer, ce qui, forcément, dans une situation, d’abord d’incompréhension ou d’obstination, ne pourra qu’engendre, à l’occasion, des déséquilibres, des tiraillements ou des incohérences, aux conséquences intenses ou dramatiques.  Veuillez nous croire, le présent parcours de vie n’est pas fait pour les cœurs fragiles et les faibles d’esprit.

Comme nous l’avons souvent répété, dans les présentes énergies, lorsqu’il résiste, l’être humain ne peut que souffrir davantage, car les énergies ne se plieront plus jamais à sa volonté quand elle ne sert pas sa Réalisation et le bien commun, recherché dans l’Amour et la Vérité. Mais, au final, ils réaliseront qu’ils sont les artisans de leur bonheur, un état qui ne peut se découvrir que dans la compréhension qu’ils doivent eux-mêmes se donner ce qu’ils veulent offrir en partage aux êtres qu’ils aiment, ce qui les invite à se servir avant de se mettre au service de l’Absolu à travers les autres.

Car le Phare de Lumière, porteur de la Loi de l’Un, doit apprendre à agir dans le détachement et la discrétion, évitant de courir vers qui que ce soit, pour se faire reconnaître, car il n’est appelé qu’à suggérer, mine de rien, aux êtres en péril, la Voie du Salut, à partir des certitudes qu’il a acquises à travers sa propre expérience.

Vous avez déjà l’impression de traverser un trou noir ou vous l’aurez prochainement.  Vous entreprenez une expérience de solitaire, comme entraîné dans une immensité glacée, qui peut donner à certains le sentiment de faire l’expérience d’une déchéance ou de leur propre mort, mais qui ne servira qu’à agrandir leurs perceptions et à renforcer leur estime personnelle et leur confiance en eux.  Car, pour un temps, selon toute apparence, complètement livrés à eux-mêmes, ils ne pourront pas trop compter sur le support des autres ni même sur celui de leurs guides subtils et des Instances spirituelles.  Comme le grand garçon ou la grande fille qu’ils sont devenus, ils devront témoigner de leur maturité spirituelle.

Jusqu’en mars, nombre d’entre vous auront l’impression d’entrer dans une longue phase d’assombrissement et d’enlisement, pris d’un sentiment d’inertie douloureux.  Peut-être même que, poussés au sentiment de révolte, ils auront du mal à se comprendre, à comprendre ce qui se passe et ce qu’ils deviennent, à trouver la moindre lueur de lumière en eux ou autour d’eux.  Presque rien ne pourra leurs apporter de consolation, même pas les paroles tendres, remplies de compassion, de leurs êtres chers ou de leurs alliés les plus sûrs.

Si ce n’est déjà le cas, ils pourront même avoir l’impression que, autour d’eux, tout semble mort, froid, désertique, complètement désespérant, comme s’ils avançaient dans le marécage boueux des miasmes résiduels accumulés, très lourds et sombres, de l’humanité, y reconnaissant également une part des déchets résiduels de leurs propres expériences du passé.

Car, à travers des passages obligés, les mauvais quarts d’heure du quotidien, vous ne pouvez que continuer à affronter de la bonne manière les problèmes et les difficultés personnelles, ces fardeaux que vous continuez de porter, parce que vous n’avez pas voulu les admettre et les résoudre à point nommé, d’où ils continuent d’affleurer à la surface, dans votre expérience immédiate, pour que vous les identifiez, les libériez, les offriez à la Lumière divine pour une finale dissolution.

Autrement dit, à l’heure présente, les énergies qui vous atteignent, pourtant douces et joyeuses, tendent à tout mettre en place, pour vous tirer de vos impasses et vous ramener au Foyer originel, sauf que, par incurie, par entêtement, par incompréhension, donc par résistance au changement, vous pourriez, pour un temps, vous compliquer l’existence comme jamais.  D’où vous devrez apprendre par vous-même que, désormais, tout vous supporte, donc que rien ni personne ne vous veut plus aucun mal, à part, peut-être, consciemment ou inconsciemment, vous-même!

Déjà, pour plusieurs, vous souhaitez quelque chose, sans trop savoir de quoi il s’agit, si vous ne vous contentez pas plutôt de flotter dans un certain vide, comme pris d’impuissance, de démobilisation ou de paralysie.  Peut-être que, dans le désintérêt, le dédain ou, même, le dégoût, que vous avez développé à l’endroit de l’expérience en incarnation, de l’existence dans la troisième dimension, vous désirez presque, secrètement, la disparition ou l’accession à une réalité différente, mais sans plus trop y croire?

L’argent, les possessions matérielles, les réalités contingentes vous attirent de moins en moins, ce qui vous rend parfois difficile de devoir combler vos besoins matériels et physiques.  Votre état de santé semble se détériorer, des malaises fugitifs d’un genre inconnu vous accablent, disparaissant presque aussi vite qu’ils sont apparus, tandis que vos souvenirs s’estompent et que votre mémoire flanche, vous donnant l’impression d’avoir vieilli de façon prématurée.

Vous comprenez que plus rien ne fonctionne comme avant, vous ne trouvez plus de joie dans vos anciennes activités ou dans la compagnie de vos anciennes relations.  Vous recherchez les liens du cœur et de l’âme désespéré des liens affectifs, viscéraux, émotionnels, qui ont pu se transformer en passion, mais qui ont toujours abouti à des ruptures ou à d’apparentes trahisons.  En vérité, sans trop le comprendre, vous êtes parvenu au moment du Grand face à Face avec vous-même, à la Grande Initiation, confronté à vos dernières ombres et à vos résistances tenaces, surtout formées de vieilles habitudes stériles, d’attitudes vaines, de comportements erratiques, de croyances fausses, de jugements téméraires, en regard de l’Évolution ou du déploiement de l’Émanation cosmique.

Votre piètre état  intérieur, fait d‘ennui, de tristesse et de morosité, éveillé par un antique sentiment d’abandon non résolu, ajouté à celui d’une soudaine impression d’avoir perdu le dernier contact qui vous restait avec la Source divine, sans oublier les rumeurs sinistres ou désabusées qui vous parviennent du monde extérieur, pourraient bien épaissir votre Nuit de l’âme, plus ou moins longue, selon les sujets.

Certains peuvent encore vivre dans l’illusion d’un bonheur factice, se prétendre heureux, mais il ne s’agit que d’un leurre de plus qu’ils s’inventent pour subir moins fortement les pressions intérieurs qui les appellent au changement ou les chocs de l’actualité mondiale qui les assomment.  En fait, ce à quoi vous aspirez vraiment, c’est à vivre dans un Monde nouveau et, pour y arriver, de vous mettre au service de l’Ascension spirituelle, de l’évolution des consciences, même s’il vous arrive souvent d’être bien dépité des lenteurs de certains de vos semblables, car vous recherchez de nouvelles valeurs de partage, d’échange, de fraternité, de solidarité, de collaboration mutuelle.  Comme elles sont difficiles à trouver, vous en venez parfois à faire l’erreur de vous écarter de la société, de vous y prendre seul pour trouver, au moins, le salut personnel.

Mais que se passe-t-il donc pour que, depuis quelque temps, vous vous retrouviez dans un aussi étrange ou lamentable état?  Tout simplement que vous venez de compléter votre phase d’apprentissage et que, désormais, vous devrez démontrer le degré personnel de maîtrise spirituelle que vous avec acquis, depuis votre première incarnation terrestre, afin d’accéder à ce que vous pourriez comprendre comme la maturité spirituelle.  Pour ce faire, il s’impose que vous soyez pour un temps à peu près complètement abandonné à vous-même, forcé de chercher l’accompagnement des âmes parentes, celles qui partagent votre idéal, plutôt que celles qui vous apportent du plaisir et des jouissances bien illusoires et éphémères.

Si vous comprenez bien ce qui se passe dans la présente phase énergétique et si vous faites un bon usage de vos découvertes, plongé dans votre propre abîme intérieur, vous pourrez atteindre un degré de contact avec votre Centre divin qui vous permettra d’approcher la redécouverte de votre l’Unité intérieure, comme de mieux comprendre que tout est Amour et que tout a toujours contribué à la révélation plus certaine de cette réalité.  Vous devez vous souvenir de Qui vous êtes, malgré les illusions extérieures, car personne d’autre ne se chargera de vous le révéler et de vous le démontrer, si ce n‘est votre Centre divin, dans la mesure que vous le lui demanderez.

Même que, si vous faites preuve de patience et gardez courage, en dépit des apparences actuelles, plus ou moins bientôt, vous pourriez vous mener une existence plus douce, harmonieuse, légère et fluide, dans un psychisme plus clair, donc plus lucide, et dans un corps renouvelé, de forme humaine, mais d’un rayonnement nettement supérieur, vous permettant de reconnaître les immenses ressorts de votre véhicule ou de votre hologramme, quand vous ne l’entravez plus dans son action.

Vous êtes lancé dans la redécouverte du Pouvoir de l’Amour et de la Vérité, infinis et éternels, les ingrédients essentiels qui rendent sage et assurent une vie réussie.  Présentement, le Divin Champ d’Amour se révèle à tous  dans son étonnante et merveilleuse puissance et il vous étreint tous, tendrement, vous forçant à reconnaître les dernières peurs, les derniers liens, les derniers obstacles qui vous empêchent de vous abandonner sans condition à la Lumière divine et à entrer dans la Danse de la Vie cosmique.

Vous n’apprécierez pas toujours ce qu’il pourra advenir dans les prochaines semaines ou les prochains mois, ce qui ne représentera que la récolte des graines que vous avez semées dans le monde d’en-bas, pour laisser des traces lumineuses de votre passage, afin qu’une part de l’humanité, qui courait à sa perte, bénéficie de votre passage sur Terre.  Pourtant, au plus profond de vous, vous saurez que vous ne faites que continuer de répondre à un engagement que vous aviez choisi de tenir jusqu’au bout.

Mais cet engagement tenu n’ira pas sans sa récompense ou, mieux dit, sans sa récolte, puisqu’il vous fournira la possibilité d’atteindre, plus ou moins prochainement, un degré de conscience qui vous assurera une communion intense avec votre Centre divin.  Surtout, uni aux autres consciences plus éclairées, il est probable que vous assurerez, dans le trois prochaines années, le renversement de la situation mondiale qui, en ce moment, remplie de bouleversements, de turbulences, de désordres, d’un véritable chaos, vous apparait si inquiétante, choquante, traumatisante, aberrante, désespérée.

Au résumé, le mois de février, qui suit de peu le début du nouveau cycle annuel, le début de l’année du Coq igné, en plongera plusieurs dans des ténèbres et un apparent isolement qui leur permettra d’apprendre à s’en remettre entièrement à leur Lumière intérieure, ce qui leur permettra de découvrir l’immensité de leur Pouvoir de création.  Pour chacun, il s’agira de se montrer à la hauteur du privilège secret que leur accorde la Source divine et la Nature, son alliée, d’entrer dans la Nouvelle Réalité remplie de Grâces, de Merveilles, de Magie véritable.

Souvent troublé par les chamboulements intérieurs et extérieurs, plongé et replongé dans les affres de la dualité, propre à la matérialité, ce qui s’accompagne généralement d’un sentiment angoissant d’abandon et d’insécurité, vous pourrez osciller entre le négatif et le positif.  Et vous n’aurez pas d’autre recours que de trouver en vous, dans votre Source intime d’énergie, les ressources qui vous permettront de retrouver l’équilibre et de vous démontrer un être maître de lui-même.  Et, en retour, vous agirez comme un Phare de Lumière, comme une Présence d’Amour et de Vérité.  L’oiseau devra quitter le nid dans lequel il est né, rompre avec ses habitudes et ses routines, pour voler de ses propres ailes et accomplir son Destin.  Tôt ou tard, le Phénix doit prendre son envol.

Tout est en voie de changement et de transformation conformément aux prévisions du Plan divin.  Pour plusieurs, dans votre présent état de fatigue, d’apparent périclitèrent ou de déchéance physique, de démoralisation, en quelque sorte, chaque journée nouvelle représente presque un nouveau supplice, parce que vous avez perdu vos repères, que vous n’en avez pas encore trouvé suffisamment de nouveaux, que plus rien ne fonctionne comme avant et que vous n’avez pas découvert le nouveau modus operandi.

Dans ces circonstances, comme vous vous levez déjà fatigué, sans trop d’intérêt pour vos tâches courantes ni trop d’espoir à l’endroit de la situation du monde, vous préféreriez retourner au lit ou passer la  journée, allongé sur un fauteuil, à rêvasser, à flotter dans le Néant ou à vous perdre dans l’infinité des mondes intérieurs, dans l’attente que quelque chose d’intéressant se produise.  Mais vous n’en avez pas longtemps le loisir puisque, dès le début de la journée, de petits et de grands pépins se présentent, ne s’agirait-il que de gestes maladroits, de visites impromptues, d’actes manqués, de petites contradictions qui vous frustrent, quand vous n’explosez pas dans une colère disproportionnée.

Le 28 janvier, selon le calendrier chinois, vous êtes entrés de plain-pied dans la nouvelle année, soit dans celle du Coq de Feu.  Depuis ce moment, vous êtes résolument entré dans l’énergie propre de l’année 2017, d’où vous ne devez pas vous étonner que le Grand Appel à l’Éveil résonne plus fort.  Ce passage se produit dans circonstances polarisées à l’extrême.  Ainsi, les défenseurs ou protecteurs de la Terre-Mère, comme ses pilleurs et ses exploiteurs, se font puissamment entendre ou prennent les grands moyens pour parvenir à leurs fins.  Pendant ce temps, les êtres humains, plus amoureux, plus compréhensifs les uns envers les autres, réalisent que tous leurs semblables ont besoin d’eau pure, de nourriture, d’un coin de terre, d’un toit sur la tête, d’un accès rapide aux soins médicaux, d’un accès à l’éducation, etc.  C’est-à-dire qu’une large part de l’humanité s’éveille au bien commun tandis qu’une minorité s’y ferme.

À travers le chaos mondial, les changements climatiques, les phénomènes naturels, la plupart des gens commencent à comprendre qu’ils ne vivent pas des phénomènes normaux et que, pour mettre un terme à la dérive, il faut qu’il se produise quelque chose qui pourrait s’apparenter à un acte de la Providence, que le monde a besoin d’une intervention qui ne relève pas des moyens connus ou habituels.  En cela, suite à une certaines élection, il vient de se produire une réduction des choix, si vous comprenez ce à quoi nous faisons allusion.  Allez-vous vous soumettre aux nouveaux diktats, allez-vous vous lancer dans les protestations violentes, allez-vous vous contenter d’organiser des marches de solidarité, allez-vous vous mettre à vous suspecter entre vous, à vous craindre les uns les autres et à élever des murs pour vous diviser?  Ou préférerez-vous apprendre à vibrer pleinement d’Amour, à transcender les conditions de ce monde, à vous projeter dans une autre réalité, celle du Monde nouveau?

En dépit de ce qui se passe, il y a des êtres incarnés qui continuent de démontrer de l’espoir, même de l’enthousiasme pour ce qui a trait à l’avenir.  Il est sûr que, dans ce qui se passe, celui qui ne se fie qu’aux apparences extérieures, remplies d’événements terribles et troublants, certains frisant le ridicule, l’absurdité, l’insanité, s’expose à une grande désillusion.  Ce n’est qu’en s’en remettant au Savoir de son cœur qu’il peut trouver une compréhension plus emballante et en se reliant à son âme qu’il peut ressentir la fraîcheur et la nouveauté des énergies de la Réalité nouvelle qui se déversent sur le monde et éprouver un regain de motivation.  Même que s’il y parvient correctement, il éprouve un état d’admiration, d’emballement, presque d’extase.

Malgré les détours et les contraintes personnelles de l’heure, un élan de créativité se fait présentement sentir à travers chaque être humain.  Chacun en éprouve le désir d’aller de l’avant et de répondre à tous les défis qui se présentent à lui.  Même que, sans trop savoir comment il parviendra à incarner les idées qui le traversent et à manifester les projets qui se proposent à lui, il voudrait bien obtenir promptement plus d’indices ou de réels résultats.  Mais la plupart restent médusés par ces phases d’envie d’intervenir de manière énergique que suivent immanquablement des phases d’effondrement, causées par une grande fatigue, qui, pour un temps, les empêche presque de bouger.

L’important, c’est que vous compreniez que ces phases d’alternance ont leur raison d’être : lorsque vous croyez perdre du temps dans le plan physique, à votre insu, vous œuvrez intensément et très utilement sur d’autres plans de conscience.  Ce n’est pas parce que vous n’obtenez pas de preuves de ce qui se passe dans l’invisible qu’il ne s’y passe rien, même qu’il s’y passe des choses très importantes, plus émerveillantes que vous ne pouvez les imaginer!

En ce moment, nombre de gens passent pas toute la gamme des expériences, donc aussi des émotions, parce que chacun s’y prend selon ses croyances, ses préjugés, ses moyens.  Mais, veuillez le croire, il y en a aussi, ce qui est peut-être votre cas, qui s’écartent de plus en plus de la réalité connue du plan de la densité et qui apprécient les énergies qui les y imprègnent.  L’avènement du Monde nouveau continue de se confirmer et de se dévoiler, ce qui fournit une alternative à ceux qui veulent bien la choisir et qui prisent de moins en moins le plan agonisant et consternant de la dualité, ce pour quoi ils devraient se démontrer remplis de gratitude.

Il ne s’agissait plus d’un mythe quand, il y a un bon moment, nous avons évoqué la Renaissance du Phénix!  Chacun peut choisir de continuer à souffrir dans un monde qui se dissout davantage jour après jours ou de déployer ses ailes en puisant dans son propre Pouvoir intérieur, qui s’exprime d’abord en Amour et en Vérité, dans une démonstration de compréhension et d’acceptation de tous les êtres et un déploiement d’intégrité, d’authenticité, d’originalité, d’unicité, dans un choix de restaurer la Conscience de l’Unité.

© 2017, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

8 Responses

  1. ninithekid

    Merci pour ce commentaire, pour ma part je me situe dans groupe de ceux qui se sont efforcés de quitter la dualité en ammorçant un virage professionnel en accord avec ses souhaits spirituels, ont entrevu de la lumiere, et puis qui se retrouvent à nouveau dans la dualité car ma spiritualité ne me permet pas d’assouvir mes besoins primaires. D’autres part, les reactions corporelles sont à prendre avec recul car je me suis rendue compte que lorsque je croyais bien aller je payais l’addition ensuite et lorsque je crois aller mal finalement c’est la nuit noire avant l’aube. Je fais donc partie de ces personnes qui maintenant constatent qu’elles ne savent rien avec un gros point d’interrogation sur qu’est ce qui est veritablement bon pour soi pour s’épanouir avec douceur dans l’amour au lieu de s’auto generer de la souffrance en voulant l’éviter… Et la, on se dit : zut année 1, j’ai l’impression d’avoir encore du decapage d’ancien à faire et feuille blanche sur qu’est ce que je souhaite creer?

    Répondre
  2. Dominique Guérin

    Je viens de lire votre rubrique sur : » l’accession à la maturité spirituelle ». Je ne peux que vous dire: merci, merci, merci, merci! J’ai lu cet article et j’ai pleuré! Je ne pouvais pas dire plus clairement sur ce qui se passe en moi en ces temps si difficile. Ce sentiment de solitude, ce temps d’arrêt où il nous semble que plus rien avance, cette froidure, une noirceur mêlée d’espoir et de désillusion, ce que vous appelez si bien cette « noirceur de l’âme ». Merci pour ces paroles d’encouragement, merci de nous permettre de nous rendre compte que finalement, nous ne sommes pas si à côté de la plaque! Ce soir, je me sens mieux et c’est grâce à vous monsieur Duhaime. Votre coeur a rejoint le mien, que puis-je dire de plus que « merci ».

    Répondre
  3. Zygomatique

    Bonjour Bertrand.

    C’est toujours avec acuité et actualité que votre message illustre ce qui se trame dans l’air d’un temps qui ne cesse de nous décomposer jusqu’à notre niveau élémentaire et nous forcer à traverser une nuit noire qui n’en finit plus. Vous-même semblez encore en faire les frais. Pourtant le vide qui caractérise cette étape énergétique essentielle pour nous faire, semble-t-il, renaître de nos cendres, laisse entrevoir une réalité des plus puissantes et jamais encore réalisée en cette densité électromagnétique.

    Est-il possible que ce qu’il se joue, précisément actuellement, participe à l’avènement de la Conscience du Vide sur terre, manifestation consciente de l’Absolu, ce nouveau monde?

    Et que ce que vous décrivez comme étant Amour et Vérité ne soit que le chemin d’expérience qui tend à prendre conscience de cet Absolu manifesté dans nos vies et de cette Autonomie énergétique intérieure, source d’immortalité manifestée dans cette nouvelle réalité ?

    Le vide ne serait-il pas cette électricité (unification – harmonisation entre une énergie information et une énergie support) qui nous parcourt sans cesse à l’origine de nos ressentis, pour devenir conscient de lui même ici bas à travers nous?

    Merci Christophe

    Répondre
  4. Marc Laflamme

    Magnifique texte mon ami, vous êtes un Phare de lumière pour nous tous. Merci de nous aider à demeurer bien éveillés dans ces temps de grands changements et tourments.

    Que la paix soit avec vous!

    Marc

    Répondre
  5. Charline

    Un petit coucou de Charline…..
    Je suis contente que sur votre site apparaîsse plein de commentaires d autres personnes
    Mr Duhaime…..24 ans sur la route de la connaissance intérieure magique à certains
    Moment…..Et si déconcertante à d autres….Mais jamais eu envie d abandonner !
    Ne cherchons pas un épilogue à cela …Il n y en a pas !
    Nous sommes c est tout et prenons chaque instant en remerciant la grâce de nous avoir
    Accueillie.
    Bien amicalement à tous.
    Charline

    Répondre
  6. Francis

    La sagesse de l’univers nous enseigne le laché-pride, le détachement et l’acceptation de ce qui est. c’est donc une perte de contrôle absolue sur notre environment et sur ce que nous sommes. L’energie est intelligente, que ta volonté soit faite.

    Répondre
  7. VICTOIRE

    Ce 14 Février

    Une petite fille demande à son camarade de classe
    qui est assis à coté d’elle :
    « C’est quoi l’amour ? »
    Il lui dit :

    « L’amour c’est quand tu me voles un morceau de chocolat
    chaque jour dans mon sac et que moi, tous les jours,
    j’en mets un exprès pour toi ! »

    L’Amour vrai est Intelligence du Coeur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *