ANNONCE L’ENTRÉE DE PLAIN-PIED DANS LA VIE NOUVELLE!

Cliché énergétique du 2 mai 2017.

Vous ne pouvez accueillir le mois de mai que dans la joie et la gratitude puisque, soudain, comme par un coup de baguette magique, l’ambiance énergétique s’est transformée du tout au tout.  Au fur et à mesure que vous parviendrez à vous ajuster au nouveau taux vibratoire, vous allez réaliser ce que signifie la Réintégration du Foyer originel car, en quelque sorte, vous avez atteint le but de vos nombreuses incarnations : passer de l’inconscience à la conscience, de l’ordre de la survie à la Vie nouvelle.  Vous serez l’apparent miracle que vous avez toujours souhaité devenir.

Détachés de toute votre histoire passée, comme un nouveau-né, vous vous retrouvez devant une page blanche.  Dès lors, le principal problème que vous allez désormais rencontrer sera celui de vous rappeler en permanence que vous avez atteint un point de non-retour qui a aboli tout ce que vous connaissiez et croyez.  Ainsi, entrerez-vous dans une profonde confusion lorsque vous tenterez de résoudre un dilemme de la manière ancienne, ce qui ne se peut tout simplement plus, parce que cette tentative ne pourrait que vous priver des résultats escomptés, au lieu de vous ouvrir à l’invention et de tenter l’application de nouvelles manières ou de nouvelles méthodes qui feront de votre existence un pur bonheur.

De même, désormais soumis à de puissants cycles d’effusions énergétiques, plus souvent qu’à votre tour, vous vous retrouverez sur-stimulés, d’où vous pourrez vous retrouver complètement épuisés au point de devenir complètement inefficaces, ce qui vous aidera à comprendre quand il s’imposera que vous vous reposiez, que vous vous imposiez des phases de décantation et d’intégration des énergies ambiantes dans l’immobilité et le silence.  Presque en permanence, votre corps aura besoin de s’ajuster, de se réparer, de se régénérer, de se reconstruire, de se recoder, de se recalibrer.  Vous ne pourriez que vous compliquer la tâche en tentant de revenir en arrière et de prendre part à ce qu’il vous semble rester de l’ancien monde, comme en faisant des choix qui pourraient interférer avec les aspirations supérieures de votre âme, ce que vous ressentiriez d’abord dans les protestations de votre véhicule physique et dans une modification négative de votre humeur.

Mais, avant d’en dire davantage sur les énergies de mai, qui donnent déjà tant d’indices d’apaisement, d’allègement et de facilitation, ce qui sera l’objet du prochain bulletin des «Prévisions mensuelles» à paraître dans quelques jours, il nous semble s’imposer de faire un retour sur les dernières semaines d’avril, si différentes dans leur dynamique de ce que nous vous annonçons pour mai, que vous avez peut-être un peu de mal à nous suivre… ou à nous croire dans notre élan d’enthousiasme.

Depuis le milieu du mois d’avril, vous avez vécu des heures intenses, riches en action, qui vous laissaient peu de temps pour vous reposer et refaire vos énergies, si bien que, dans l’impossibilité de vous permettre les pauses qui s’imposaient, pour la plupart, vous vous êtes retrouvés épuisés, surchargés.  Vraiment, pour compléter la transformation de votre être et de votre décor, il y avait trop à faire.  Lorsque vous sentez venir une telle phase d’activité, ce qui ne manquera pas de se reproduire, vous gagnez à vous imposer une pause pour retrouver vos esprits, votre calme et votre énergie, peu importe le temps que vous croyez perdre, du moins à vous adonner à des activités apaisantes qui vous permettent de repasser au boulot d’un cœur léger.

Déjà que vous ne vous étiez pas complètement remis des infusions énergétiques du dernier solstice, autour du 20, une puissante salve d’énergie négative vous a bombardés.  Non, cette fois, vous ne subissiez pas les effets d’une infusion cosmique trop puissante, comme il ne s’agissait pas davantage du résultat d’une surcharge de travail, mais du ressac des énergies étranges qui circulaient à la surface de la planète.

Au cours des dernières années, vous avez connu des phases d’activité qui vous ont grandement occupés, mais jamais vous ne vous étiez senti assaillis de la manière que vous l’étiez au milieu d’avril.  Par moments, dans les plans subtils, il circulait tellement de bruits que vous en aviez du mal à reconnaître les énergies lumineuses des énergies sombres.  Vous pouviez avoir l’impression de vous retrouver dans une voiture dont le carburateur requérait un ajustement urgent, ce qui en amenait, encore et encore, le moteur à vrombir avant d’arrêter net.

Par moments, l’énergie pouvait devenir épaisse, mais elle ne parvenait jamais à masquer complètement une ambiance de fébrilité ou d’excitation.  Dans une étrange dichotomie, vous pouviez avoir l’impression qu’une partie de vous intervenait dans une énergie lourde tandis qu’une autre se déplaçait très facilement par-delà la surface.  Somme toute, vous pouviez compter sur l’élan d’une puissante énergie qui parvenait à vous garder sur la Voie rapide, parfois peut-être un peu trop rapide pour l’état dans lequel vous vous trouviez.  À travers de grands moments de lourdeur ou d’inconfort, cette infusion de fraîcheur amenait des éléments bloqués jusque-là à céder : elle forçait l’ouverture de nouvelles portes et la fermeture d’anciennes portes, certaines de ces nouvelles portes ne se trouvant nullement là où vous auriez pu les imaginer.

Pour tout dire, tout se passait comme si des conglomérats d’énergie importants agissaient à la manière des plaques tectoniques, mais sur un plan plus fondamental, qui trouvaient enfin leur juste position, révélant, du coup, une toute nouvelle perspective, une perspective tout-à-fait inattendue.

C’est ainsi que des éléments que vous aviez toujours pris pour la vérité, cédaient leur place à la manière des pièces d’un jeu de taquin dans son boîtier.  Nous référons à ce puzzle coulissant bien connu qui vous appelle à déplacer des éléments dans un sens ou dans un autre, soit de haut en bas ou de gauche à droite ou inversement,  de manière à reconstituer une image ou une séquence.  Lorsque vous déplacez un carré d’une case dans un premier sens, une nouvelle image apparaît, mais, si vous le déplacez dans un autre sens, vous en obtenez plutôt un autre.  Par analogie, dans votre propre existence, il s’agissait de composantes de votre décor habituel qui, par simple déplacement, le transformaient d’autant.  Et elles finissaient de se déplacer jusqu’à son apparence initiale ne soit presque plus reconnaissable ou ne le soit plus du tout.

C’est un peu ce qui a commencé à vous arriver dans les dernières semaines d’avril : forcés par les événements, vous déplaciez les carrés de votre jeu de taquin de ci de là jusqu’à ce qu’ils trouvent leur juste position.  Chaque fois que vous y parveniez, vous obteniez une meilleure idée, une perception plus profonde et plus certaine de ce qui se passait autour de vous et de ce qui s’annonçait pour vous.  Vous obteniez la révélation d’une réalité que vous n’aviez jamais perçue auparavant.

Comprendrez-vous si nous vous disons que le déplacement de ces éléments comblait une lacune entre votre perception de qui vous êtes dans votre vie courante et de Qui-Vous-Êtes vraiment du point de vue essentiel.  L’écart entre ce que vous croyez que vous vouliez faire de votre vie et ce que vous étiez en train de devenir s’amenuisait de jour en jour.  Nombre de vos rêves anciens vous paraissent désormais creux parce que trop matérialistes et trop limités.  Au gré du déplacement des carrés, certains de vos rêves anciens, maintenant dépassés, s’effondraient, ce qui vous permettait de mieux percevoir ce que représentait déjà l’Immédiateté agrandie.

Au fil des jours, vous avez pris toujours davantage conscience du décalage qu’il existait entre vos rêves et vos désirs et votre réalité quotidienne.  De plus en plus d’entre eux ne parviennent pas à se combiner ou à se synchroniser.  Pour certains, par un acte de conscience, vous pouviez rétablir la synchronisation, mais, pour d’autres, cela vous restait impossible.

C’est un peu dans cette position qui imposait tant de renoncements que plusieurs d’entre vous croient toujours se trouver.  Ceux-là sentent que, souvent, ils sont dirigés vers des passages obligés qu’ils ne choisiraient sûrement jamais, mais qu’ils doivent accepter de vivre parce qu’ils croient ne plus détenir de contrôle sur certains aspects de leur vie.  Et c’est bien le cas pour ces êtres incarnés qui n’assument pas leur liberté et leur souveraineté et qui, en conséquence, ne peuvent pas exercer leur Maîtrise totale.  Qui que vous soyez, votre âme ne vous laisse plus faire les choix ou élaborer les plans qui vont à l’encontre de votre finalité supérieure.  Bon gré mal gré, vos entreprises contingentes fusionnent avec vos aspirations supérieures, vous redécouvrez l’unité de votre Être originel.

Pour rendre le propos plus clair, peut-être souhaitez-vous depuis longtemps vous adonner à un art ou à un artisanat, faire certains voyages, consacrer plus de temps à la spiritualité, écrire un libre, faire du jardinage, commencer à cuisiner, consacrer plus de temps à votre conjoint ou à vos enfants, faire du ménage dans certaines parties de votre maison ou de ses dépendances.  Il se peut même que ces impulsions se soient exprimées avec plus de force au cours des derniers mois ou de cette première partie de la présente année.  Sauf que, avec le temps, vous réalisez de plus en plus que ce n’est pas demain la veille que vous pourrez passer aux actes, même que votre conviction s’intensifie à savoir que, probablement, vous devrez renoncer à ces projets pour toujours.  Et, s’il vous arrive parfois d’y parvenir un tant soit peu, vous avez le sentiment que c’est par la force du miracle.

Ces faits s’expliquent par cette réalité que vous vous vivez les derniers jours de la densité et de la dualité et que vous ne vous êtes pas incarnés à cette époque d’abord pour aller au bout de tous vos rêves ou pour simplement mener une vie normale.   Peu importe le titre que vous vous reconnaissez, ce n’est pas le destin d’un Phare de Lumière, d’un Montreur de Voie ou d’une Semence d’étoiles.  Le déplacements des éléments de votre destin vous rappelle que vous devez plutôt accepter ce qui doit l’être dans la présente phase d’ascension très spéciale, marquée d’événements troublants à harmoniser, de situations à résoudre et de grands défis à relever.

Vous ne pouvez trouver qu’une mince consolation dans l’évocation mentale que vous avez bel et bien choisi de vous incarner sur la planète Terre à la présente époque et que, en conséquence, vous devez contribuer de votre mieux au changement des systèmes de réalité puisque, par votre précieuse présence ici-bas, vous pouvez produire une grande différence.  Cependant, pour participer utilement à l’engendrement du Nouveau Paradigme, vous devez cesser de croire pouvoir mener une existence normale dans le contexte du plan de la densité et de la dualité.  L’heure a sonné de vous extraire de la dualité et d’oser être magnifique, splendide, glorieux en incarnant l’Amour et la Vérité.

Vers la fin du mois d’avril, vous avez connu des heures tumultueuses.  Déjà pris dans un monde chaotique, vous avez traversé plusieurs champs de distorsion, certains d’une puissance à vous convaincre que vous pourriez perdre l’équilibre, encore pris dans un monde qui risquait de perdre la tête.  Ces bandes de distorsion ont représenté des séquences problématiques : vous avez fait l’expérience d’accidents ou d’incidents plus ou moins souffrants ou douloureux, dont vous avez réussi à vous remettre sans trop de séquelles.  Au menu : délais, contretemps, annulations, frustrations, échecs, chutes, blessures, prises de bec, accès de colère, ruptures, baisse de moral, pleurs intenses et quoi encore!

En pareil cas, ce qui importe le plus, pour vous éviter de vous culpabiliser, de vous torturer ou de vous poser trop de questions, c’est que vous n’êtes pas le seul être humain à fouler la surface de la Terre et à engendrer des interférences circonstancielles dans le monde.  Un parcours sinueux et accidenté, rempli d’imprévus, cela existe tout autant qu’un parcours rectiligne tout à fait dégagé, libre et facile.  Mais le périple terrestre n’est jamais fait ni de l’un ni de l’autre en exclusivité.

Nous tentons de vous faire comprendre que vous n’êtes pas le seul être à pouvoir, consciemment ou inconsciemment, perturber les énergies de votre planète.  Peuvent vous causer des problèmes les lourdes énergies ambiantes qui résultent du ressac imprévisible des mouvements qu’engendre l’inconscient collectif.  Alors, il s’agit d’énergies sombres en provenance d’autres consciences, pas de vous.  On pourrait les comparer au fichier corrompu d’un ordinateur qu’il faut rapidement supprimer.  Lorsque vous réalisez sa présence, vous ne pouvez que marquer un arrêt complet et vous recentrer sur votre Réalité divine et sur votre raison de vous être incarnés sur Terre, ce qui représente le seul moyen de l’amener à s’atténuer et à disparaître.

Dans le contexte d’une bande de distorsion, la vie vous apparaît soudainement infiniment fragile.  Au plan physique, vous pouvez avoir l’impression de ne plus tenir qu’à un fil bien mince : un coup de vent ou un moment d’inattention de votre part peut exposer votre vie.  Psychologiquement, vous vous sentez insignifiant, impuissant, vulnérable, presque transparent.  Vous n’avez plus trop envie des explorations spirituelles qui semblent improductives.  Aussi, d’une vigilance de tous les instants, devez-vous vous montrer gentils avec vous-même et avec les autres et mettre tout en œuvre pour vous ancrer dans l’Immédiateté agrandie.  Surtout, gardez-vous bien de vivre sur le pilote automatique… vous pourriez vous perdre au détour.

Ce phénomène s’est produit au moment où, pour la plupart d’entre vous, vous étiez déjà tendus et surchargés de travail.  Vous aviez tant à faire que vous n’étiez pas loin de croire ne pas pouvoir tout accomplir.  Un rien pouvait vous vexer, vous frustrer, vous faire exploser de colère et vous porter à vous en prendre aux autres.  Vous aviez beau vous forcer pour faire avancer les choses, vous obteniez le résultat contraire.  Vous aviez l’impression de faire un pas en avant et d‘en reculer deux ou trois.

En l’occurrence, c’est de la patience et du courage qu’il vous fallait pour sauter sur votre plus grande planche de surf et pour affronter les vagues clapotantes avec le plus de grâce et de dextérité dont vous étiez capables.  Dans une bande de distorsion, vous devez apprendre à aller dans le sens du courant en déjouant les obstacles et en empruntant la moindre couloir libre qui se présente.  Vous pouvez toujours découvrir des passages ouverts : pour les trouver, vous devez simplement exprimer l’Amour et incarner votre vérité, quoi qu’il puisse arriver.  Autrement dit, vous devez vous rappeler sans cesse que vous êtes un Être d’Amour et de Vérité et vivre en tant que tel.

Toute élévation de la tension affecte votre système nerveux qui finit par perdre l’équilibre.  L’intensification des énergies malmène toujours votre corps physique qui prend plus de temps à les intégrer que vos instances subtiles, ce qui, par ricochet, sape temporairement votre moral.  Dans la présente phase de dispensations énergétiques multiples, vous vous êtes élevés à ce point que votre corps doit s’ajuster en permanence : il n’en a pas terminé d’une intégration énergétique, qui vise à le raréfier ou à l’éthériser, à le ramener à sa pureté originelle, qu’il doit en réussir une autre et encore une autre.  Cela s’impose pour assurer qu’il complète sa mutation d’une base carbonée à une base siliciée ou cristalline.  Mais cela ne va pas sans l’apparition temporaire de malaises étranges qui se succèdent, vous donnant parfois l’impression que vous mourez à petit feu au lieu de vous transmuter et de ressusciter.

En ce moment, vous venez d’entrer dans le mois de mai.  Vous avez probablement déjà noté un changement dans les énergies, car vous vous retrouvez au cœur d’une phase ascensionnelle qui va tout dégager de la densité et de la dualité.  En quelque sorte, sans trop vous en rendre compte, vous êtes passés de l’ordre de la survie à la Vie nouvelle.  Comme nous vous en reparlerons plus longuement dans le prochain bulletin des «Prévisions mensuelles», vous allez rester très occupés, mais vous allez rencontrer moins de défis qu’en avril.  Sur la Voie rapide, vous allez vous engager dans un parcours accéléré qui va vous induire plus avant dans l’Amour et la Vérité.  C’est l’heure attendue des justes retours, des surprises, des merveilles, de la magie, d’un plus grand bonheur.   Il va s’ajouter à votre expérience des aspects très plaisants et agréables puisque vous allez commencer à recevoir ce qui vous est dû, vous voir remis ce qui vous appartient de droit divin, voir se révéler ce que vous portiez de façon innée.  Que vous le réalisiez ou pas, vous vivez un Jour nouveau à titre d’Être nouveau…

Heureuse nouvelle, s’il en est une : la présente fin du combat pour la survie signale l’entrée de plain-pied dans la Vie nouvelle!

© 2017, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

10 Responses

  1. vincent

    Bonjour et merci pour vos msg qui m apporte souvent confirmation de mes ressentis et découvertes intérieur… mais sur ce coup la je vais demander de l’aide ou un moyen de,étant solitaire et peu a meme de voir des gens competent, coincé que je suis dans ce paradoxe fou entre les trefonds froid mental sans ame et une légèreté de vivre lumineuse… bref je me lance: comment faire pour se libéré d’une saleté hybride technologique/etherique et je ne sais quoi d autres qui me bloque mon/mes corps subtil(l impression d être castré de toute volonté créatrice )et que j ai des ressentis des images et des pressions lourde (plutonienne je dirais) voir des agressions dégradante qu un être « d ailleurs » mais liés ma génétique subtil ayant grosse prise sur moi est prisonnier attaché et « bidouillé,étudié de façon hard » voulant mourir mais que je ne sais pas trop comment me sortir de ca tellement ca ma me brouille … J ai l impression d être au centre d une machination terrible et plus je monte d un cote plus il y a des agressions qui me descende dans les tres tres bas fond … Je suis solide et confiant mais la ca va trop loin et n ai pas de ressource ou de savoir pour confronter et libérer ca tout seul … Comme si j avais été piraté et qu on avais ouvert une boite de pandore dont je fais maintenant les frais sans rien trop comprendre ce qui arrive …ces 5-6dernieres annnees ont été folle et j ai énormément dissous mais la un noyau dur me contient sans que je comprenne quoi que ce soit … Je be sais si c est le bon endroit pour écrire cela mais voila quoi… Merde a cette dimension noir pervers satanique virtuelo techni… Terrible a vivre,si qq un peut me donner un coup de main par la ou il se trouve se serais un grand soutien(attention a vous c est des fous !!!!)
    Sinon le peu de temps que je peux être moi meme je ressens de la beauté de la très haute royauté tel un apprenti « dieu » en culotte courte ayant une sensibilité exaltée et profondément lumineuse ayant a du être forme a la dur par manque de lumiere et d amour étant graine cosmique perdu abandonne ou derobé… Tres jeune … Merci a vous toutes et tous pour l aide deja accordé ,bien a vous ,Vincent,Suisse

    Répondre
    • Bertrand Duhaime
      Bertrand Duhaime

      Les fantômes qu’on s’invente finissent par devenir des vampires vidant de toute énergie. Il s’agit de cesser de leur donner son pouvoir en croyant en eux. Là où Dieu est appelé, ils ne peuvent plus continuer d’agir. Puis il y a toujours Mickaël et le Christ qui peuvent protéger, dans la mesure qu’on le appelle et qu’on les laisse agir sans opposition. Chacun est son propre Sauveur quand il agit dans la Conscience totale. Cependant, quelle que soit la technique qu’il emploie, chacun doit savoir qu’il ne peut se délivrer des ses fantômes négatifs, soit de ses parasites ou vampires, s’il n’intervient pas dans la confiance en la Puissance divine qui l’habite, plus puissante que toute force extérieure dans son univers. Ainsi, il ne peut pas écarter une Force sombre, qu’elle vienne de lui ou d’ailleurs, s’il procède dans la peur, l’agressivité ou un acte ou effort de volonté. Il ne peut y arriver que si, uni à l’Absolu, par son Centre divin, il intervient dans la sérénité, tout imprégné d’Amour pour l’entité qu’il veut déloger, qu’il la connaisse ou pas, et absolument sûr de son droit inné d’intervenir à titre de seul Maître et de seul Directeur dans son univers personnel et d’y admettre ou d’y refuser quelque entité visible ou invisible que ce soit. Autrement, il nourrit la Force qu’il tente de dissuader d’agir en lui ou dans ses parages, au lieu de l’affaiblir ou de la déranger.

      Répondre
  2. Carmen

    J’ai remarqué que beaucoup de situations favorables se produisent pour moi ces derniers temps. Je l’apprécie énormément car depuis un certain moment je me dis à tous les matins que la journée qui débute est une journée neuve et que plein de belles possibilités peuvent m’arriver. Je le sens et je le sais qu’il n’y a plus rien de basé sur l’ancien et que ce que je suis se révèle à moi dans cette ouverture à la lumière et à son acceptation. Et comme il est mentionné dans votre texte, il est vrai que mon corps peine à suivre et que je doive me reposer davantage et me ressourcer à l’intérieur de mon être. Merci! Vos dires tombent toujours pile sur ce que je vis.

    Répondre
  3. Sylvain

    Merci pour tous ces messages lumineux Je ne vois pas pourquoi on rajoute des suggestions de techniques spirituelles alors que l’enseignant hautement qualifié a répondu franchement et en termes assez simples à la demande.Dans la lumière, merci
    Pour ces rappels!

    Répondre
    • Charline

      Bonjour Sylvain
      Pour ma part je peux te dire que j ai eu besoin d aide et je crois que bien d autre se débattent quelque fois aussi avec des forces adverses et que peut-être​ ils n osent pas en parler ou le dire .je crois que Mr Duhaime aurait supprimé mon message tout simplement.
      Merci à vous Mr Duhaime pour tout !
      Charline

      Répondre
      • Sylvain

        Bonjour Charline,Je comprends ce que vous dites et le besoin d’un support humain concret.Mais je voulais juste souligner qu’il faut aussi expérimenter par soi-même les Solutions proposées soit ici le recours à Mickael au Christ dans la foi.Se remettre à l’oeuvre pour se faire ses propres preuves et sa propre libération comme le soulignait Me Duhaime en appelant à devenir son propre sauveur.La foi dans la simplicité ne peut-elle pas engendrer de grands miracles? A Vincent comme à nous tous de suivre notre coeur mais au moins si on demande une aide dans ce site il me semble au moins loyal de s’investir un tant soit peu dans la solution proposée .

        Répondre
  4. MAMA

    Bonjour Bertand ,
    j’ai découvert votre site il y a un jour et depuis j’ai eu beaucoup de mots sur ce que je dessine, entends et vois depuis l’enfance, récemment, j’ai vu des énergies me déposer sur la tête une couronne ,

    j’aurais aimé m’entretenir avec vous car je ne comprends pas comment est ce possible que je me rappelle de tant de choses, de moi en lumière me détachant de la source, je me rappelle de mes vies d’avant ce que j’ai travaillé, côtoyé..

    je n’ai la chance de croiser que peu de personnes qui puisent discuter avec moi en toute simplicité , je ne sais pas si ce mot vous trouvera, si vous verrez qui je suis, la solitude dans laquelle je suis plongé (pas de tristesse cependant)car dans ce monde tout me semble si beau mais si séparé…

    j’ai frappé à de nombreuses portes pour trouver des compagnons de route un peu comme moi, mais je sais que nous sommes pas destiné à nous rencontrer eux et moi…dans cette dimension.

    mais à défaut je continue à écrire à ceux qui comme vous avez accès à des choses qui me sont sont si familière,
    dans l’espoir un jour de vous lire

    sachez que je ne cherche rien , car je sais que tout est en moi, car j’ai en moi ce tout Divin.

    Que la paix et l’amour soit dans vos cœurs.

    Répondre
    • Bertrand Duhaime
      Bertrand Duhaime

      Mama, je n’entretiens pas de conversation par l’entremise des «commentaires» de ce site. À ce moment, il faut m’envoyer un courrier électronique par le truchement du «Contact» du site. Merci de votre compréhension.

      Répondre
  5. daniel

    bonjour,
    j’endure une « pénibilité » à vivre depuis 2013, et par étapes, des coups me sont donnés. Mais du fond de mon etre, je ne cesse de grandir dans l’émerveillement et la conscientisation de certaines actions. Un exemple. Un jour, sur une autoroute, j’ai pris conscience comme un « flash » fulgurant que le Christ était toujours et éternellement
    Vivant. Je me suis mis à tant pleurer d’un coup en conduisant que j’ai failli en perdre le controle de l’auto. Ce n’est qu’un exemple. Alors oui, ce n’est pas facile, alors oui à la Voie, à la Vie et à l’Amour indicible !
    Et encore merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *