LA CONNAISSANCE ÉSOTÉRIQUE, LA VRAIE CONNAISSANCE… 

La connaissance ésotérique est à tort décriée, car elle réfère simplement au Savoir de l’Arcane, soit à la Sagesse immémoriale.  Elle n’est rien d’autre qu’une spiritualité naturelle.  Elle consiste d’abord à faire émerger le Savoir que chaque être humain, un Dieu voilé, qui a demandé à en savoir autant que l’Absolu, son Créateur suprême, porte en lui-même.  Car, pour connaître, cet être devait apparemment se tirer de l’Unité divine indissoluble pour s’individualiser et connaître par lui-même, parce que, tant qu’il vibrait dans la Conscience de l’Être suprême.  Dans cet état primordial, il ne pouCONNAISSANCE ÉSOTÉRIQUEvait avoir la conscience de lui-même et se découvrir créé à l’image et à la ressemblance de son Créateur divin et l’égal de tous les Dieux, à travers un long périple cosmique qui culmine dans la longue expérience des réincarnations dans la densité et la dualité, avant d’amorcer son Retour au Royaume originel, cette fois conscient de sa Perfection, de sa Plénitude, de son Bonheur.

La connaissance ésotérique se distingue de l’enseignement exotérique, celui des religions, qui présente un message volontairement dilué pour rejoindre la masse et établir un dénominateur commun.  En fait, elle n’est rien d’autre que la connaissance spirituelle ou transcendantale.  D’origine intuitive, elle comporte le Savoir supérieur ou divin, généralement appelé la Sagesse.  Elle surgit directement de l’énergie émissive du Soleil captée à l’intérieur de soi.  Elle exprime la connaissance qui provient de l’intérieur et qui, immatérielle, se situe dans le plan informel, soit au-delà des formesDe ce fait, elle ne peut résulter que d’une identification totale à Dieu, toute connaissance résidant en lui et en émanant.

La connaissance ésotérique vise à éveiller un accord sympathique et harmonieux en soi, donnant une conviction intérieure de la véracité de l’information reçue.  Elle permet de transmuter les croyances en Savoir.  Son essence repose sur une compréhension intérieure de la vérité qui ne laisse aucun doute dans l’esprit du récepteur.  Les mystiques pensent à tort que la connaissance de l’Esprit constitue le résultat d’une expérience d’inspiration divine alors que l’individu atteint un haut niveau d’accord avec lui dans la méditation.

En effet, une telle expérience, fruit de la grâce divine, ne peut se produire qu’en de très rares occasions au cours du cheminement évolutif, du fait que l’être humain détient le libre arbitre.  Aussi vaudrait-il mieux compter sur un niveau d’accord qui s’atteint dans le quotidien, jour après jour.  L’expérience divine ne résulte pas d’une intervention extraordinaire du Ciel, mais procède d’années d’entraînement, conformément à des techniques avérées, permettant à l’individu de mettre à volonté sa conscience en harmonie avec Dieu, la Source unique et suprême.

Cela n’implique pas qu’il puisse atteindre le plus haut degré de contact cosmique chaque fois qu’il le désire.  Plutôt, il peut à volonté appliquer sa technique d’accord et recevoir, s’il atteint l’état adéquat, une connaissance et un enseignement pertinent, de grande valeur pour lui-même et pour les autres qu’il cherche à servir dans l’amour.  Comme on le constate, la connaissance ésotérique renvoie à la Sagesse ou à cette haute compréhension de L’Esprit qui est toujours présent à chacun pour l’inspirer et le guider, dans la mesure que son intention est de servir Dieu et le bien commun, soit d’aider l’Humanité dans sa progression sur le Sentier évolutif ou ascensionnel.

C’est à force de croire que la conscience peut entièrement diriger en toutes choses que l’être humain s’est coupé de cette sagesse cosmique.  Naturellement, il faut toujours recourir à son propre raisonnement et à ses facultés d’analyse pour décider de la meilleure manière d’agir.  Mais chacun garde toujours à sa portée l’inspiration et la direction de l’Esprit, une fois qu’il a commencé à tourner ses pensées vers l’intérieur.  Alors, peu à peu, le candidat réalise que l’Esprit est toujours disponible et prêt à aider dans les besoins évolutifs dans la mesure où il sait se préparer au service d’amour et de dévotion.

C’est dans la mesure qu’il s’offre comme un canal pur pour l’accomplissement du But cosmique, aussi appelé la Volonté de Dieu ou le Plan divin, dans un désir de service désintéressé, qu’un sujet reçoit la connaissance initiatique de sources toujours plus élevées de la Conscience cosmique.  Car, en travaillant à élever sa conscience et celle de l’Humanité, en acceptant de partager avec sagesse les connaissances acquises et en s’en servant dans une œuvre constructive, il est inspiré dans la mesure de son aptitude à entrer en contact avec l’Esprit.  Alors, il doit sans cesse cultiver son désir de devenir digne de ces contacts avec des fréquences plus élevées afin de recevoir de l’aide, d’être dirigé selon ses talents et ses capacités et d’exprimer ces directives subtiles à travers lui pour le bien de tous.

Nul ne peut attendre l’inspiration de l’Esprit s’il est résolu à la conserver dans sa propre conscience, puisque le Créateur conçoit tout, éternellement, dans la Totalité de son Être-Un.  Du reste, il existe des plans de la Lumière que nul ne peut atteindre seul parce qu’il faut y entraîner les autres de son espèce avec soi.

Paradoxalement, Dieu n’écoute l’appel d’un candidat que lorsqu’il le laisse les prononcer à travers lui.  De ce fait, il doit trouver dans son cœur, dans sa réserve d’amour, ce qu’il faut demander, se dégageant de tout égoïsme.  On comprendra que Dieu, qui perçoit tout dans son Absolu, ne peut appuyer les demandes prématurées, illicites, illégitimes, égotiques.

© 2009-2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *