LA CLARTÉ PERMET DE DÉPASSER LES APPARENCES ET DE PERCEVOIR LA VÉRITÉ À TRAVERS LES OMBRES…

La clarté permet d’émerger des ténèbres ou de la noirceur, au sens réel comme au sens figuré.  Cet état de ce qui est clair ou limpide, parce qu’éclairé par une source lumineuse, prend en spiritualité le sens de lucidité, soit de l’aptitude à regarder les événements en face, dans leur juste perspective, au-delà des apparences et des préjugés, de voir et d’accepter les caractères et les situations dans leur vérité, ce qui mène à mieux savoir et comprendre la réalité immédiate, puis la réalité d’ensemble.  Elle ne peut résulter que d’un élargissement de la vision personnelle par l’extension de la notion dulumière temps, l’ouverture à de plus vastes perspectives, une expansion de la conscience.  C’est au sens rationnel ou qu’elle devient la lucidité.  Au sens
spirituel, elle mène à l’Illumination ou à la Fusion dans la Lumière de l’Absolu.

C’est un truisme que, pour entrer dans la clarté, il faut vivre dans une lumière plus intense, élargir sa vision, s’ouvrir à de plus vastes perspectives, sonder davantage de dimensions, au lieu de ne porter attention qu’à ce qui est à bout de nez.  On gagne encore à changer son rapport avec le temps en cessant de trop de projeter dans le passé ou l’avenir et en cherchant plus d’évidences et de certitudes dans le moment présent.  On peut prendre le temps de penser au déroulement de sa vie au lieu de s’abandonner sans réfléchir, donc comme un robot, au cours du temps ou au fil des événements.  Alors, on peut s’ingénier à découvrir une nouvelle façon de voir, de sentir, de penser, de faire les choses.  On peut changer ses méthodes, se tirer de ses habitudes, modifier ses attitudes stéréotypées et ses comportements mécaniques, déchiffrer le sens de ses insatisfactions, transformer ses idées vagues et floues, raffiner ses images créatrices, mettre des mots sur ses sensations et ses sentiments pour mieux se connaître, se renseigner sur soi-même, porter attention à ce qui se passe, mieux écouter pour éviter d’interpréter.

Mais il vaut mieux encore développer une vision large de soi qui recouvre sa globalité.  Il faut faire correspondre les réalités à ce qu’on est vraiment, dans sa réalité profonde, plutôt qu’à ce qu’on croit ou veut être.

De toute évidence, la réflexion et l’attention aident à mieux saisir ce qui se passe.  N’importe qui peut entraîner son esprit à plus de précision et de justesse en choisissant mieux les mots qui traduisent ses idées et ses pensées, qui définissent mieux l’expérience qu’il vit.   Mais, pour sortir à tout jamais des brumes, un être peut tirer une plus grande clarté de l’harmonisation de toutes ses dimensions.  Dans certaines situations troubles ou confuses, au lieu de foncer dans le brouillard, pourquoi ne pas établir un contact avec l’Esprit en soi qui détient toutes les réponses et les solutions à tout?  Sauf qu’il faut savoir se syntoniser sur lui avec précision pour capter clairement les intuitions qu’il distille.  Pour y arriver, il faut savoir vivre dans la détente, s’accorder le temps et l’espace nécessaire à cette relation inspirante, se concentrer dans un contexte et à un niveau qui écarte toute interférence.  Alors peut se produire une circulation d’énergie plus fluide et plus limpide.

Trop souvent un être attire des réalités qu’il a cru désirer pour se rendre compte, lorsqu’il les obtient, qu’elles ne font pas vraiment son affaire, qu’elles ne le satisfont pas.  Cela dénote une vie qui manque de clarté dans les intentions, les buts, les motivations.  Cela démontre qu’il vit au jour le jour comme un endormi qui ne sait pas agir au niveau le plus élevé.  Nul ne peut accéder à la clarté s’il ne sait pas ce qu’il entend faire de sa vie.   Il faut chercher la sagesse plutôt que la jouissance ou la collecte des moyens.  À quoi bon chercher les moyens quand on ne connaît pas sa finalité?  La vie devient claire le jour où un être sait communiquer avec sa dimension la plus subtile et la plus élevée.  Mais cela ne se fait pas comme cela, en un claquement des doigts, cela ressort plutôt d’un processus progressif.

Ainsi, au lieu de considérer le temps dans sa continuité immédiate, en termes de jours ou de semaines, on gagne à tout situer dans la perspective de sa vie entière et de la raison de son passage sur Terre.  Ensuite, on peut ramener son attention dans le moment présent pour mieux situer ses choix dans son intégralité personnelle et dans une globalité évolutive.  Pour y parvenir, il n’est pas nécessaire de savoir ce vers quoi on se dirige.  Il suffit de conserver une vision plus large de ce qu’on est et de ce qu’on fait.  Ainsi, il devient plus facile de se libérer de certaines façons anachroniques de penser, d’habitudes et de comportements stériles, de ressentis désuets ou dépassés.  En s’ouvrant à de nouvelles façons de penser etBanc à l'ombre d'un arbre d’agir, on augmente sa clarté.

La clarification du mental, qui confère la lucidité, la perception précise de la réalité, consiste à raffiner sans cesse son imagination de manière à mieux atteindre son but suprême.  C’est en s’arrêtant, pour laisser se disperser ou se dissoudre les images vagues et confuses, qu’on permet à de nouvelles idées de se former lentement.  Alors, on comprend ce qui est à changer en portant son attention sur ses points d’insatisfaction.  Ils révèlent ce qui est à changer dans l’immédiat, ce qui est à faire remonter à la lumière de la conscience.  Voilà comment on peut trouver des buts qui se préciseront sans cesse davantage au fil du temps.  Car la clarté surgit de ce choix pragmatique de porter attention à ses ressentis et à tout ce qu’on est en regard de l’idéal à atteindre.  Ceci fait, on peut décider de l’action à entreprendre pour parvenir à son but ultime.

Sur le Sentier évolutif, un être gagne énormément de temps à vivre dans la clarté.   Être clair signifie rester centré sur son idéal pour vivre à un niveau énergétique où les autres ne peuvent pas interférer dans ses affaires.  On y parvient en entraînant son esprit à définir de façon précise et juste toute expérience en cours.  Mais il faut commencer par clarifier ses intentions en se demandant ce qu’on veut faire de sa vie.  La clarté de ses objectifs attire une énergie pure dans chaque aspect de sa vie.  Mieux encore, il faut apprendre à vivre constamment en lien avec sa Source intime qui est, par Essence, Pure Lumière.

***

On peut définir la clarté mentale, un synonyme de l’illumination du mental, comme un état de compréhension parfaite qui résulte de l’assimilation de l’énergie pure et qui permet à l’intellect de se mettre au service du plan de vie personnel qu’il a bien compris, le sachant parfaitement au service de son bien évolutif.  Au lieu de s’opposer à l’intuition, le mental devient alors docile et réceptif aux influences de l’Esprit divin.  Elle engendre la paix d’esprit (sérénité, impassibilité, équanimité).

© 2009-2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *