ÊTRE ACTIF OU PASSIF, MENEUR OU SUIVEUR, PIONNIER OU RÉACTIONNAIRE, CONSTRUCTEUR OU SABOTEUR, SERVITEUR OU TYRAN, MAÎTRE OU ESCLAVE?

   «Aide-toi, et le Ciel t’aidera!»  Chacun attend du Ciel ce qu’il détient déjà en lui-même, qu’il a oublié ou qu’il est trop paresseux pour le chercher au bon endroit.  Dans son ignorance du fait qu’il est son propre Créateur et Sauveur, à titre de Monade divine en incarnation, il attend des autres ce que lui seul peut se donner.  Et au lieu de reconnaître ce qui l’habite, fait l’Essence et la texture de son Être, et de le laisser émerger de lui, il formule des proclamations qui gardent sa pensée rivée davantage sur la carence qu’il tente d’abolir que sur le plein qu’il détient déjà.

   L’heure est au lancement du cri de ralliement : «Assez, c’est assez!».  Voilà qui signifie qu’il est temps d’agir, de passer d’un paradigme à un autre, d’une histoire à une autre, non que le temps est venu de tout chambarder, de contester ce qui ne va pas, d’essayer de faire du neuf avec du vieux, d’améliorer une situation sur un plan où il n’y a aucune possibilité de le faire.  Car, dans la troisième dimensionconscience-du-un, en raison du Voile d’Illusion, qui donne l’impression d’être séparé et éloigné du Créateur, il y prévaudra toujours la densité, source de dualité.  Toutes les visions, jusqu’aux plus diamétralement opposées, s’y confronteront toujours, d’une manière simplement plus ingénieuse ou raffinée.

 Agir, ce n’est pas prendre les armes ou prendre les grands moyens pour abattre un ennemi qui n’est que le reflet de son bagage intérieur, dans les couches mentales, émotionnelles et viscérales.  Ce n’est pas davantage dénoncer les injustices, critiquer la position ou les choix d’autrui, participer à des protestations, abattre un pouvoir politique, faire circuler et signer des pétitions, dénoncer sur la place publique, c’est plutôt rayonner l’Amour et chercher ce qui unit au-delà de ce qui divise.  C’est oeuvre à la redécouverte d’un Monde sans chefs, sans classes ni frontières, donc du Tout indivisible, qui s’exprime dans un autre plan de conscience.

   Agir, c’est passer à la bonne action, c’est cesser de se croire petit et impuissant, c’est arrêter de se plaindre quand on attend des autres ce qui incombe à soi, mettre fin aux palabres qui évitent de faire le pas qui s’impose pour avancer, soit pour s’élever en conscience.  Agir, c’est faire sa part pour boucler une boucle de Ténèbres, mettre un terme à une histoire révolue, ce qui assure de passer d’un monde à un autre, de s’élever dans une dimension supérieure, remplie de Lumière.

  Agir, c’est redécouvrir sa puissance et sa liberté, assumer sa souveraineté et exercer sa responsabilité d’Être d’Amour et de Vérité, en commençant par faire le ménage dans sa maison, sur son seuil et devant sa porte.  C’est commencer par s’aimer assez pour accepter sa réalité d’Être conçu à l’Image et à la Ressemblance de Dieu, donc détenteur de tous ses attributs et prérogatives.

   Car c’est quand il aura appris à s’aimer qu’un être incarné saura comment traiter les autres dans le respect, l’empathie, l’acceptation, la compassion, ne le considérant plus comme un ennemi, mais comme un alter ego, comme un miroir de ses propres grandeurs ou de ses propres faiblesses.   Et, dès ce moment, il cherchera à recomposer l’Unité temporairement morcelé, multipliée, il acceptera d’agir, avec les autres, comme Un Seul Être.

   Le Meneur, le Pionnier, l’Agent de la Lumière n’est rien d’autre qu’un Éveilleur de conscience, par contagion, qui sert avec d’autant plus d’utilité et de puissance qu’il est lui-même maître de lui-même et lumineux et qu’il sait démontrer par l’exemple discret, plutôt que par les exploits apparemment héroïques, les interventions retentissantes, les beaux discours.  Comme il est d’abord authentique, il ne cherche même pas à influencer, à donner l’exemple, il devient naturellement un exemple vivant du fait qu’il accepte d’Être.

   En effet, la Vie ne peut croître et prendre de l’expansion que par l’Amour, exprimé dans la Vérité, en toute Sagesse, soit par la Fusion du Père divin et de la Mère céleste, qui engendre le Fils solaire qui peut enfin agir utilement et efficacement dans le Monde de la Fille, de la Nature naturée, de la Matière, qui n’est que de l’Essence temporairement cristallisée à ramener à son Principe unique d’origine.  Et l’Ascension ne consiste jamais que dans le rehaussement de la fréquence énergétique personnelle, par un contact avec sa Lumière intérieure ou son Centre divin, qui rend l’être plus raffiné, finissant par le ramener au Foyer originel, le ramener dans l’Essence pure.

   Mais cela, il n’y a que l’Initié, pas le charlatan, qui peut le comprendre.  Le charlatan, c’est celui qui croit savoir alors qu’il n’a exploré la Réalité que par l’extérieur, par des sessions d’enseignement ou des lectures, qui se fait aveugle qui guide des aveugles, qui aime habiter beaucoup d’espace public.  L’Initié, c’est celui qui sait, mais n’ose trop le dire, dans un monde qui ne comprendrait pas encore, parce qu’il a exploré l’Être de l’intérieur, d’où il  reconnaît que l’extérieur n’est que le reflet de ce qui s’y passe et qui se contente de le rayonner, sans trop se faire connaître ni prendre position.

   Le Sage sait que la Clé du Monde, c’est l’Amour, Source de Vie, qui ouvre la conscience.  Il sait que le plus grand besoin du monde, c’est plus de conscience.  Il sait plus encore que tout effet procède d’une cause, d’où il œuvre au plan des causes, plutôt que de se débattre dans les apparences, ce qui ne revient qu’à changer le mal de place, tout en le renforçant.  Il n’est pas un Don Quichotte qui se bat contre des moulins à vent, qu’il prend pour des ennemis féroces et agités de grande taille.  Son épée n’est pas faite d’un métal offensif, mais d’une Parole de Vérité qui surgit du Cœur sacré, qui s’exprime sereinement dans l’Amour.

© 2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

2 Responses

  1. Valy06

    Merci Bertrand pour ce texte qui m’a beaucoup touchée, en effet je me reconnais bien dans cette dualité où je me perds souvent!
    Car à trop vouloir changer de paradigme, on se fait happer par l’action en 3D… signer des pétitions, être révolté et se battre pour ses convictions profondes… toute cette énergie qui sert à quoi finalement? On se dit toujours « oui mais si on ne fait rien et qu’on reste les bras croisés, rien ne va changer!! »
    Je pense avoir compris la théorie du « sois et tu verras le changement » mais à mettre en application ce n’est pas toujours évident!
    Coeurdialement.

    Répondre
  2. Husson

    J’ai envie de laisser quelques mots ici, parce que cette lecture, comme les autres avant, donne une force de résonance, je dirais même de raisonance, à ce que l’on comprend lorsque l’on s’éveille à cette conscience utile, cette compréhension de Soi qui permet d’agir, non dans l’action pure et simple mais bien comme vous le dites ici dans le simple fait d’être.
    Il est merveilleux, je parle de mon expérience personnelle, de constater à quel point le changement est instantané et bien effectif pour soi et tout autour de soi. C’est tout qui se trouve affecté par ce que l’on dégage, par cette énergie « nouvelle », qu’en fait on ne conscientisait pas, et se trouve animé de cette même énergie. Le rythme de vie change et s’aligne à notre fréquence, tout s’allège et s’emplit d’ondes positives, les situations deviennent favorables, les personnes de notre environnement sociale semblent vibrer de plus en plus de la même énergie lumineuse.. C’est un émerveillement.
    Il semble impossible alors, une fois cet état de conscience atteint, de redevenir cet être que l’on fut, agissant sans savoir, en mode automatique, car faire tant de bien à soi et tout autour de soi est si simple et bon !
    Gratitude pour vos mots, qui sont une lumière qui ravive celle qui brille en nous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *