DIEU, UN ÊTRE HUMAIN INCARNÉ GAGNE-T-IL QUELQUE CHOSE À COMMUNIQUER AVEC LES DÉFUNTS?

C’est un divertissement comme un autre, mais plutôt vain.  Pour ce qui a trait à la mort, il ne sert à rien d’essayer d’entrer en communication avec les défunts.  Cela est possible, mais reste vain.  Je vous ai fait dire : Laissez les morts enterrer les morts et les vivants s’occuper des vivants.  Cette injonction de Jésus vous rappelle la futilité de cette entreprise.  Le monde des vivants, comme les plans subtils, est gouverné par ses propres lois et sa propre hiérarchie.  Si vous n’avez pas réussi à y trouver un Guide sûr, il y a peu de chances que vous en trouviez un dans l’invisible.  Il existe un Seuil infranchissable entre les divers mondes et vous ne pouvez le franchir en toute sécurité que lorsque vous en maîtrisant la technique adéquate, en développant l’état de conscience qui le permet et en recourant au mot de passe approprié.

defuntsÀ titre de Créateur, je ne peux nier que, peu après avoir quitté le plan terrestre, un défunt puisse tenter d’émettre des messages vers ceux qu’il a laissés dans la troisième dimension, surtout vers ceux qu’il a aimés et détestés.  Il peut même vous arriver de le capter par votre vision subtile, notamment en rêve.  Au moment du trépas, tout ne se passe pas de la même manière pour toutes les âmes.  Certaines d’entre elles s’élèvent d’une façon fulgurante vers les plans les plus élevés auxquels elles peuvent aspirer : elles rejoignent le plan qui correspond à leur niveau de conscience.

Généralement, une fois qu’une âme a quitté l’environnement de la Terre, elle est prise en charge par ses guides spirituels qui la mènent dans un endroit (ou, plus précisément, qui l’induisent dans un état d’être) qui pourrait lui paraître physique, mais qui est en fait une création de l’esprit, tout comme l’est le corps physique qu’habite une âme.  Dans les plans subtils, tout corps n’est jamais qu’une apparence qui peut parfois se manifester à ceux qu’ils ont aimé ou détestés et qui sont restés sur Terre.

Vous gagneriez à comprendre que lorsqu’un être quitte le plan terrestre, il perd largement sa personnalité, ne restant qu’un être qui a grandement expérimenté et qui a pu aimer ou détester profondément, mais il devient, avant tout, une âme qui est passée par l’école de la Terre.  Tans que cette âme reste très proche de la Terre, elle est reliée par les sentiments et les émotions humains très puissants qu’elle porte encore, d’où elle peut donner des messages à travers des canaux que vous appelez les médiums.

Pourtant, je ne pourrais vous conseiller pour autant d’accepter ou de provoquer ces communications qui peuvent autant vous perturber que déranger l’âme qui doit compléter sa transition vers les plans où des êtres éperdus d’amour l’attendent pour compléter sa purification et sa formation.  En effet, peu après sa transition, elle reçoit un nouveau travail à accomplir.  Par exemple, dès le décès, elle doit s’empresser de procéder à une révision de vie pour comprendre où, malgré sa bonne volonté, elle a bien et mal agi pour opérer les correctifs qui s’imposent.  Alors, elle est mise en face de toutes les expériences qu’elle a vécues sur le plan de la matérialité.

Plus une âme a paressé sur le plan physique, plus cette révision peut se démontrer difficile pour elle.  À ce moment-là, elle doit se soumette à une étape plus ou moins longue d’études pour affiner sa compréhension.  Une fois qu’elle a correctement décanté et intégré ses expériences en incarnation, elle est entraînée sur un plan plus lumineux pour apprendre, à un niveau supérieur de conscience, ou elle peut, forte de ses nouveaux acquis, se préparer à une nouvelle incarnation sur Terre ou se lancer dans un voyage beaucoup plus lointain, moins difficile et plus intéressant, sur d’autres planètes, dans d’autres mondes ou d’autres plans de conscience.

Pour tout dire, même s’ils se retrouvent sur des plans rapprochés du plan terrestre, les défunts n’ont pas le droit d’interférer dans les affaires des vivants, à moins d’autorisation très spéciale, une autorisation que je donne de façon rarissime.   Si les vivants ont leurs Guides, qu’ils n’ont qu’à trouver par un appel sincère, il en est de même pour les êtres transités.  Du reste, à quoi servirait-il de transiger avec mes intermédiaires quand vous pouvez obtenir tout l’aide et la lumière dont nous avons besoin directement de moi, votre Dieu?  Si vous ne réussissez pas à établir cette communication, il y a bien peu de chance que vous puissiez en obtenir d’autres avec l’invisible.  Vous vous exposez surtout à recevoir une aide moins pertinente et utile.

D’après les lois de la Création, si vous convoquez une entité et qu’elle semble vous répondre, il s’agit rarement de celle que vous avez invoquée.  La plupart du temps, il s’agit plutôt d’un être involutif et instinctif, d’un être ratoureux, souvent séduisant, mais mesquin, mensonger et perfide, qui plane dans le plan éthérique ou les bas niveaux de l’astral, incapable, à cause de son niveau de conscience grossier, de s’élever plus haut dans les plans de conscience.  Comme tout être qui cherche à désinformer, il pourra vous donner quelques messages vrais et salutaires, pour mieux vous séduire et vous méduser par la suite, mais, tôt ou tard, il vous entraînera dans sa fourberie ou son égarement.  Il faut préciser que, maintenant que l’astral a été presque complètement disloqué, une telle âme se retrouve en stase, dans l’attente que je lui signifie son nouveau destin.

Le plus préjudiciable, c’est que, lorsque vous acceptez l’influence d’une entité invisible d’un plan grossier ou inférieur, il se trace entre elle et vous un canal subtil de communication par lequel elle peut longuement vous parasiter, vous hanter, aspirer vos meilleures énergies, établir sur vous son ascendant, ce que vous pouvez éprouver par de l’angoisse, de la dépression, de la négativité, de l’obnubilation mentale, de l’obsession psychique, même de la folie et une propension suicidaire!  Alors, abstenez-nous de telles pratiques, ce qui est et reste votre meilleure protection contre l’imposture et la désintégration.

© 2009-2015 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. barrier

    bonjour je découvre votre site et je viens de m’arrêter sur les défunts, je suis passeur d’âme, je ne communique avec les défunts que pour leur montrer la lumière, Je suis d’accord avec vous sur le fait de ne pas les déranger pour communiquer mais parfois ce sont eux qui le demande , pourriez-vous me donner votre avis sur ses entités qui restent bloqué dans ce que j’appel le transit ?
    Bien à vous
    Evelyne

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *